Je sais, la cascade de hammam Meskoutine, il en existe des centaines de photos, et vous avez dû la voir en long en large et en travers.

La particularité de celle-ci, photographiée juste en 1962 avant l'aménagement qu'ils ont fait est prise de loin ( sans touristes !!!)

Bref rappel : (au cas où l'allemand (Alzheimer) vous a estropié quelques neurones :

La température de l'eau de Hammam-Meskoutine varie de 90° à 97° Celsius et il n'y a que les fameux geysers d'Islande qui la dépassent en température. L'eau s'écoule de plusieurs trous au sommet et son débit est de 1500 à 1700 litres par seconde : environ 100 000 litres par minute. Ce n'est pas l'eau (comme les chutes du Niagara) qui forme ces ondulations physiques en semblant de liquide. Les parties blanches et marrons qui forment ce massif sont en calcaire pétrifié, aucun grondement de chute d'eau ! Juste un petit bruissement de l'eau qui s'écoule en nappe et qui porte à la rêverie.

J'ai arpenté cette cascade calcaire des centaines de fois, et oui, j'ai eu la chance de passer un mois de vacances dans ma jeunesse dans ce village, où mon cousin Lucien était receveur des postes, et j'en connais tous les chemins ; du mariage arabe pétrifié à la grotte souterraine, et leurs histoires !

Savez-vous, qu'en dehors du fait que l'eau au sommet sort à quatre vingt dix degrés, il est possible de faire des œufs à la coque ou durs, en les mettant dans un torchon et en les faisant tremper dans les trous du sommet pour la cuisson ?.

Outre les bienfaits du thermalisme de cette eau, si nous laissons un objet quelconque tremper dans cette eau pendant un mois, il se recouvrira d'une couche de calcaire de deux à trois millimètre d'épaisseur , ce qui pourrait faire des ventes d'objets assez originaux aux touristes ( non exploités par nous avant 1962 !???? ).

Savez-vous que les autochtones font à manger en trempant leurs récipients, remplis d'aliments, dans les rigoles chargées de liquide brûlant en provenance de ces trous d'eau pour les faire cuire ( â 97° c'est très possible et je l'ai vu de mes propres yeux!) - énergie renouvelable très mal exploitée !-


Savez-vous qu'en aval, une fois l'eau un peu refroidie, ce cours d'eau en provenance du débit abondant de la cascade est très poissonneux ?
Avec mon tonton, Totor, nous avons fait des pêches miraculeuses ! Les barbots sans arrêtes étaient excellents.

Devant le bar de chez Appap il y avait un arabe qui les faisait cuire sur le barbecue, farcis au camoun, ail et piment de Cayenne.

C'était un délice : casse-croûte du pauvre ! Comme la demi-tête de mouton cuite à la broche (que de souvenirs !)

Plus tard je vous raconterai le mariage arabe pétrifié et ma visite en barque du lac souterrain ainsi que les fameux pique-niques pour la Pentecôte ou lundi de Pâques avec toute la famille et voisins de la place de la Fontaine.

A plus Jp

Site internet GUELMA-FRANCE