PETIT EN 1990
Maurice Gravier
-

En réponse à madame Vella Charlotte de Petit, je n'ai pas oublié les familles Vella et Cuniard du haut du village. N'ai-je pas été en classe avec Josette Vella et Lucette Cuniard ? Et j'admirais le soir le retour du grand frère Vella debout sur la croupe du cheval tirant la cariole sur la rue montante. Il cultivait avec son père les terres menant au cimetière.

J'y suis retourné en 1990. La route était barrée par du fil de fer barbelé et la haute futaie de l'oued Rouadjel qui bordait la route sur le côté droit, futaie presque impénétrable, n'est plus représentée que par quelques grands arbres tout déplumés. Est-ce la maladie ou le déboisement ? Je pencherais pour la seconde car tous ou presque tous les arbres plantés par mon grand père paternel, cantonnier durant quarante ans, ont été supprimés, et même le canal d'irrigation, les jardins ayant fait place à des maisons construites en briques ou en parpaings sans revêtement extérieur, les unes contre les autres, certaines ayant 2 et parfois 3 étages. Un vrai bidonville !

D'une centaine d'habitants, le village est devenu une médina de dix mille habitants, aux rues étroites par endroit et souvent non revêtues, en particulier sur le haut du village qui a été aplani. Les quartiers ont escaladé la colline montant à Bled Gaffar et passé le pont du Rouadjel. De la gare, il ne reste que les murs. Toitures, portes et fenêtres ont disparu. Plus besoin de chef de gare, on prend les billets dans le train qui roule à 50 kms/heure et ne respecte aucun horaire. Moyen de locomotion pour "zaouellis" (pauvres) m'a-t-on dit.

La maison Cuniard existe toujours maintenant dans une petite ruelle. La maison Vella sans doute aussi mais je ne l'ai pas reconnue, comme c'est une ancienne église, ils ont du la modifier. De même, la maison de mes grands parents est cachée derrière un mur de plus de 2 mètres de haut et la fontaine publique a disparu dans les maisons. Tout le monde a l'eau courante, la station hydraulique est située en haut de la colline. Je ne sais d'où vient l'eau à une si grande hauteur !

Concernant la demande de Mme Marie-Louise Rutgers-Boujol de Genève, je lui signale que je réside à 17 kms de Genève. Que par ailleurs, j'ai rencontré à plusieurs reprises, à Gex, Mme Charlotte Chazerand née Boujol de la ferme Boujol d'Héliopolis qui vient voir sa fille à Gex.

NDLR : Maurice n'habite plus à Gex

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE