ENCHIR SAÏD

ENCHIR SAÏD, qui signifie en arabe "la ruine du bonheur", ou plus exactement "la ruine heureuse", ou "ruine fortunée", est une commune de plein exercice de 1 706 habitants, dont une cinquantaine de Français. Le maire est M. Gauthier. Ce village est situé à 17 km de Gastu, sur la route de Guelma à Philippeville par Jemmapes. La commune est riche en olivettes et en forêts de chênes-liège. Nous arrêtons là ce merveilleux voyage et prochainement, nous traiterons le canton de Souk-Ahras, de Philippeville, de Jemmapes, de Constantine, d'Aïn Beida, d'Aïn Mlila, et bien d'autres encore.

En 1930, le journal L'Illustration écrivait, et ce sera notre conclusion : " Le réseau Bône - Guelma est avant tout un réseau minier. Les minerais de fer de l'Ouenza et les phosphates du Kouif contribuent pour plus des trois quarts au trafic général du réseau. Les transports en petite vitesse sur l'ensemble des réseaux ont augmenté dans des proportions considérables. Le nombre des tonnes transportées, qui atteignaient 2 millions de tonnes en 1916 après la reprise du réseau Bône -Guelma, s'est élevé à 4,2 millions de tonnes en 1928. Le tonnage kilométrique est passé, pendant la même période, de 280 000 tonnes à environ 630 000 tonnes. Les trains de voyageurs assurant le service Constantine - Guelma - Bône et Tunis (un train de jour, un train de nuit) sont assurés maintenant par des voitures à boggies munies de l'éclairage électrique, du chauffage à la vapeur et du frein continu. Ces trains comportent des wagons-lits et des wagons-restaurant. On a dit de l'Algérie qu'elle était le premier studio cinématographique du monde. On a pu dire aussi du réseau de chemin de fer algérien qu'il était le réseau touristique par excellence. Il dessert en effet, par les voies ferrées et leurs correspondances automobiles, les sites à la fois les plus divers et les plus beaux de l'Algérie. "

Gilles Martinez E-mail : michel.martinez53@wanadoo.fr Source : L'Oriental Guide - Edition 1909



Collectif des Guelmois GUELMA FRANCE 2005