BUGEAUD

Anciennement Aïn-Quermat,
(la fontaine du figuier)

Nous avons déjà dit ce qu'est Bugeaud. Perché sur un sommet du massif de l'Edough, à une altitude de 860 mètres, cc village qui est devenu une station estivale justement appréciée, a pris, depuis quelques année une extension prouvant assez les délices qu'on trouve pendant les chaleurs tropicale qui anéantissent Bône et la plaine. N'allez pas en conclure qu'il y gèle en plein aout... Non, cc serait trop; mais soyez persuadés que le thermomètre est stationnaire entre '12 et 20 degrés, température très agréable, Les nuits y sont plutôt fraiches, Les eaux, pour la plupart diurétiques et ferrées y sont d'une saveur' agréable et d'une fraicheur exquise (en plein août, 11" dans les puits). Ces agréments ont amené un nombre considérable de Bônois, et même d'autres habitants de la province, à transporter à Bugeaud leurs estivales pénates. C'est ainsi que, du mois de juillet au mois de novembre, la population s'augmente de plusieurs centaines d'estiveurs,

Le panorama de Bugeaud est merveilleux où que le regard se porte, l'horizon offre des sites et des lointains qui rivalisent de beauté. Du point dit le rocher (lieu de rendez-vous au moment du coucher du soleil), on distingue, sur le fond bleu de la mer reflétant les lueurs irisées de l'astre de feu, une succession de petits monticules accusant la forme d'une momie égyptienne et, pour cela dénommées égyptienne. À droite, c'est le cap de garde, dont les maitre Gadan a rendu les moindres tons en des étoiles admirables. Puis le rocher des pigeons, la roche de la pétrifiée, les gens de la femme pétrifiée avec son bébé, à cet endroit, pour une mignonne indélicatesse ; la voile noire, le rocher Kef essegâa d'où le périmètre visuel atteint 35 lieux ; d'où l'on distingue la côte, depuis le cap Bougaroun jusqu'à Tabarka.

Enfin à gauche, une étendue immense de chênes lièges; et, comme plaquant ce décor grandiose, l'énorme Bouzizi (1019 m), au bas, Le hameau de sainte croix de l'Edough (domaine Lecoq), la fontaine du prince du duc d'Aumale, la via romaine, le castellum, l'aqueduc, la fontaine du père Sicoire…
Depuis longtemps déjà, il est question d'installer Bugeaud un sanatorium, du genre de celui de Vevey, le corps médical est unanimement d'accord sur cette création qui serait de la plus grande importance pour la région.

Bugeaud est relié à Bône par une route de 13 kilomètres 500, tranchée dans le flanc de montagne et don chaque point offre sur le golfe, un panorama admirable et pour ainsi dire unique en Algérie. Le service est assuré par des voitures à traction animale, mais on parle d'électricité, de funiculaire et l'on espère que tout cela ne se fera pas attendre; l'extension de la station double et même triplerait rapidement
L'O.T, C. est déjà en pourparlers avec une compagnie française d'autobus qui assurera le transport port l'été prochain; si, toutefois, la rapidité des rampes et l'étroitesse relative de la route permettent l'organisation de ce service, Bugeaud, mérite que l'administration fasse tout son possible pour favoriser son accès ; elle enrayera ainsi l'exode des nombreux fonctionnaires et algériens qui chaque année vont dépenser dans les hospitalières régions de la France ou de la Suisse, les deniers qu'ils ont économisés au détriment du commerce local.

De plus, il suffirait d'une installation convenable pour attirer en hiver, un certain nombre d'anglais et d'Américains qui pourraient retrouver à Bugeaud la température indispensable à leur santé, et, d'un léger saut, jouir du climat de Bône.

Notre confrère M. Doux, a fait, à Bugeaud même, le 5 septembre dernier, une conférence fort persuasive ; nous regrettons de ne pouvoir reproduire in extenso cette démonstration intéressante, qui d'ailleurs a paru se dans la " démocratie algérienne " les 8, 9 et 10 septembre et dans d'autres journaux locaux.
Ajoutons qu'un comité d'initiative d'estivage très actif, composé de notabilités, Bônoises, déploient des efforts élogieux pour donner à la station de Bugeaud tout l'essor qu'elle mérite.

N'oublions pas non plus de mentionner le dévouement du père M. Génis, directeur de la concession Lecoq, son secrétaire M. Baudot, et de tout le conseil municipal, enfin, dont l'initiative va chaque année crescendos.

À noter en terminant, l'intéressante brochure d'un " Sanatorium à Bugeaud ", due à la plume de notre doyen M. Vernin, ainsi que les nombreux articles publiés dans le réveil Bônois, en septembre dernier, par son directeur M. Rasteil ; le tout en faveur de Bugeaud.

Joignant volontiers nos efforts à ceux de nos confrères et espérant pour le délicieux centre toute la splendeur et l'extension que lui méritent les sites ravissants et ses avantages climatiques, déjà tant apprécié dans l'Antiquité !

Source Oriental Guide 1909

Le texte affiché comporte un certain nombre d'erreurs ou de fautes. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique, soit par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR), soit par un logiciel de reconnaissance vocale.
Site Internet GUELMA-FRANCE