COLONISATION EN TERRITOIRE MILITAIRE.
SUBDIVISION DE CONSTANTINE.
Centres créés par l'administration.
Aucun centre de population n'a été créé en 1854. On va rappeler la situation des centres existant antérieurement. Banlieue militaire de Constantine.

- Indépendamment des nombreuses concessions qui ont été faites par l'administration dans la vallée du Bou-Merzoug, et qui sont généralement en voie de progrès, quelques villages et hameaux sont en voie de formation : un seul a jusqu'à ce jour une existence légale, celui de Fornier.
D'après le projet présenté en dernier lieu, la vallée de Bou-Merzoug comprendrait onze villages ou annexes, dont la situation et l'importance vont être sommairement indiquées.

1° Le Village des Ouled-Hamoun.
- Ce centre, dont la construction est commencée depuis quelque temps, se trouve à 26 kilomètres de Constantine, sur la nouvelle route de Batna. Il doit comprendre 5o familles La superficie du territoire est de 1,170 hectares; les constructions et les cultures se développent. Il a été pourvu à l'aménagement des eaux.
Ce village est dans de bonnes conditions de réussite.

2" Raz-bou-Merzoug.
- Ce village, ainsi que son nom l'indique, forme la tête de la vallée du Bou-Merzoug. Il est établi pour recevoir 40 familles, et comprend une superficie de 1,2 53 hectares.
Les eaux seront suffisamment abondantes; une première fontaine, celle d'Aïn-Mera, sera amenée dans le village par une conduite de 5oo mètres.
On pourra, par la suite, en amener une autre qui se trouve sur la rive droite du Bou-Merzoug. Enfin on y établira un puits.
3" Village d'Aïn el-Bey.
- Ce centre se trouve placé sur l'ancienne route de Batna à Constantine , qui sera toujours très fréquentée, parce qu'elle est plus courte que celle qui passe par le Bou-Merzoug.
Le village sera créé à 15 kilomètres de Constantine et très-près du caravansérail qui a été construit il y a quelques années

Site internet GUELMA-FRANCE