LE TENNIS DE TABLE A GUELMA

Un peu d'histoire

1921 : Organisation des premiers championnats d'Angleterre qui transformeront ce jeu de salon appelé "ping-pong" en un sport à part entière qui se dénommera "tennis de table".
1927 : Qui dit sport dit fédération. Elle sera créée cette année là. Elle mettra en place dans les régions, et le cas échéant, dans les départements, des comités chargés de développer le tennis de table sous toutes ses formes.
1949 : Début à Guelma de la pratique du tennis de table associatif avec la création du C.J.C. Guelma dans deux lieux de la ville :
          Norbert Martinez, ouvrit le premier dans les sous-sol du Grand Café Glacier et Cercle de l'Union de son père Edouard, une salle de ping-pong, et installa à Guelma la première table réglementaire Hagnauert(?).

            Il fallait faire découvir ce sport pratiqué dans d'autres villes du département et Gilles Martinez entraîna et encouragea alors ses copains et camarades de classes élèves du cours complémentaire d'Alembert ou foot-balleur à pratiquer, (gratuitement dans un premier temps) (1) cette activité naissante à Guelma .Les joueurs juniors; Guy Maurice, Jeannot Cassarino, Gaston Attal, Alex Zerdoun, Bouchlaghem, Séridi, Jean-Fred Guérard, Claude Guillermou, et bien d'autres encore furent les premiers inscrits
…. Les entraînements étaient fixés tous les jeudi de deux heures à cinq heures (14 heures 17 heures)
Le samedi et dimanche étant réservés aux compétitions

M. Desnues, commis des contributions indirectes fut le premier président du C.J.C. Guelma. Il invita les juniors de la J B AC à se mesurer à ses joueurs. La victoire des Bônois fut sans appel, mais nul ne se découragea, au contraire l'effet fut stimulant. A cause de l'unique table du Grand Café Glacier trop demandée donc trop d'attente d'autres salles s'ouvrirent dans différents quartier de la ville

1950
Ce fut la salle de la S.A.P. (Société Agricole de Prévoyance) qui jouxtait la bijouterie Bulliard où l'abbé Taormina initiait les jeunes de la paroisse aux rudiments du ping-pong. Pour cela, il disposait de 3 tables d'inégales valeur, certes, mais qui permettaient une animation plus importante en nombre.

1952-53 :
Ouverture dans la salle de musculation du 5, rue de l'Ecole, d'une table réglementaire,.
         Leurs adeptes et leurs habitués passèrent assez vite, pour certains du moins, du stade de la "poussette" à celui du jeu complet, intégrant tous les coups du tennis de table allant du revers lifté à la demi-volée ou au smash décisif.
     Ces progrès incitèrent M. Desnues, à établir des écahanges avec des clubs extérieurs c'est ainsi qu'en :

1954 : La Jeunesse.Bônoise.A.Club. avec des joueurs renommés et d'exprience comme : Cristi, Arsonneau, Faillansé, Ponsin, Desio vinrent se mesurer avec les guelmois qui alignaient : Michelis, Gilles Martinez, Alain Pouget, Christian Cautrès, Jean Cassarino et Claude Guillermou. Le public encore profane dans la connaissance de ce sport, fut emballé par la virtuosité de certains joueurs (Cristi et Arsonneau) et le comportement plus qu'honorable des Guelmois.

1955 : Devant ce succès et la parfaite organisation de la rencontre, M. R. Désio, président du comité départemental de tennis de table, confia au C.J.C. Guelma la mise en oeuvre des championnats départementaux pour 1955. Ils furent organisés le dimanche 4 avril avec un grand souci du détail indispensable à un déroulement sans heurt et sans incident de la compétition et de l'après compétition.
Le mérite en revenait à M. Robert Géniez, nouveau président. Pour cela, il disposait de 3 tables qui permettaient une rotation plus importante. Le mérite en revenait à Robert Geniez ainsi qu'à MM. Pons, Bonnet, Attyasse, Abela, Zerbib et Pouget qui reçurent ainsi que les joueurs (en particulier M. Berge du club de Bougie, champion départemental toutes catégories), les félicitations et les encouragements du maire monsieur Desnues, d'abord, M. Géniez ensuite, sans oublier l'abbé Taormina, y compris les joueurs et les dirigeants, que nous avons cités, furent ceux qui réussirent à faire sortir le tennis de table de sa confidentialité.

1962 marqua la fin des activités pongistes

(1) Etant donné la maladresse des joueurs débutants dans le premier mois, il y eu 5 raquettes et 32 balles brisées, d'où l'obligation de venir avec sa raquette et ses balles
Collectif des Guelmois GUELMA FRANCE 2006