LA CRISE ANTI JUIVE

Dans le département de Constantine

Les journaux les plus actifs :

LE REPUBLICAIN DE CONSTANTINE et L'INDEPENDANT

Les journaux qui suivent le REPUBLICAIN DE CONSTANTINE
LE PROGRES DE GUELMA ,
LA KABYLIE
LE PROGRES DE SETIF
LE COLON de PHILIPPEVILLE

Les journaux qui suivent -L'INDEPENDANT:

LA DEMOCRATIE ALGERIENNE
LE COURRIER DE BONE
LA GAZETTE ALGERIENNE
LE PETIT GUELMA

Un journal qui refuse de s'engager ;

L'ECHO DU SAHARA.

         L'antisémitisme constitue un phénomène important. Il atteint en profondeur la société la société Algérienne et les journaux locaux ne peuvent l'ignorer. Les affrontements qu'il provoque trouvent un large écho et les polémiques, les injures, le chantage, couvrent la défense des intérêts locaux

        Le ton est donné par deux grands journaux du chef-lieu : L INDEPENDANT et le REPUBLICAIN DE CONSTANTINE. Ces journaux ont rompu le pacte de 1889 et. repris leurs affrontements. Ceux-ci sont de plus en plus violents dans la presse du département, LE REPUBLICAIN DE CONSTANTINE: se montre dès 1890 combatif contre tout ce qui représente le Judaïsme dans la région : la municipalité de Constantine (P.Casanova), la famille Lavie, le journal l'Indépendant et Gaston Thomson

        Morinaud (le Républicain de Constantine) lance contre les étrangers et les juifs le "Parti Français". Une Ligue anti-juive est fondée à Constantine, et les français qui veulent y adhérer sont invités a se faire inscrire dans les bureaux du REPUBLICAIN. Le journal engage alors une lutte sans merci contre les juifs et les judaïsants

Extrait de la thèse de P. Montoy (La presse dans le département de Constantine.)

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE