Á SES ABONNÉS & LECTEURS- Guelma, le 3 Janvier 1895..l'année 1894 n'est plus ! Salut... à 1895.! Que nous réserve la nouvelle année ? Nous lui demandons : Pour notre beau pays de France, l'oubli des malheurs qui l'ont frappé durant l'année qui vient de finir. Pour l'Algérie particulièrement, la sécurité tant attendue, l'écoulement de ses produits, et plus de sollicitude de la part de nos gouvernants, sur la presse, une bonne lessive qui la débarrassera des crasseux personnages, maîtres chanteurs qui la déshonorent.Pour notre bonne ville de Guelma : prospérité croissante. Pour nos lecteurs et charmantes lectrices : santé, bonheur, fortune. Au GUI l'an neuf! LA RÉDACTION.

Á SES ABONNÉS & LECTEURS
- Guelma-Journal, le 3 Janvier 1895.....1894 n'est plus !... Salut à 1895.! Que nous réserve la nouvelle année ? Nous lui demandons : Pour notre beau pays de France, l'oubli des malheurs qui l'ont frappé durant l'année qui vient de finir. Pour l'Algérie particulièrement, la sécurité tant attendue, l'écoulement de ses produits, et plus de sollicitude de la part de nos gouvernants. Pour la presse, une bonne lessive qui la débarrassera des crasseux personnages, maîtres chanteurs qui la déshonorent.Pour notre bonne ville de Guelma : prospérité croissante. Pour nos lecteurs et charmantes lectrices : santé, bonheur, fortune. Au gui l'an neuf!LA RÉDACTION.

INFORMATIONS Un volontaire.
- On mande d'Arras :
Le sieur Reischling, sujet prussien, ancien rédacteur à la " Gazette de Comblentz ", condamné dans son pays à deux ans de prison pour un duel mortel, s'est engagé au premier régiment de la légion étrangère en garnison à Sidi-Bel-Abbès, pour partir à Madagascar.

Italie. - M. Gavalotti qui retournait à Milan pour le; fêtes du jour de l'an a eu, en arrivant dans cette ville, une réception inattendue a la gare.
Un millier de citoyens criaient : Vive Cavalotti, vive le défenseur de la moralité ! A bas Critpi ! A bas les voleurs!
La foule a accompagné M. Cavalotti jusque chez lui et l'a appelée à sa fenêtre, M Cavalotti a remercié les manifestants en disant qu'il espérait que l'Italie surmonterait la bataille actuelle engagée pour l'honneur de la nation après en avoir surmonté tant d'autres devant l'ennemi.

L'expédition de Madagascar.
- Le corps expéditionnaire de Madagascar comprendra : Treize bataillons d'infanterie, sept batteries d'artillerie, un escadron de cavalerie, un escadron du train des équipages, quatre compagnies du génie et diverses sections de munitions, de parcs d'artillerie, d'ouvriers, d'infirmiers, etc., etc. Sur les treize bataillons d'infanterie, six bataillons complets seront fournis per l'armée coloniale.
L'année de terre métropolitaine fournira un régiment d'infanterie à trois bataillons, un bataillon de chasseurs, un régiment d'Algérie comprenant un bataillon de la Légion étrangère et deux bataillons de tirailleurs.
Ces troupes seront exclusivement composées de volontaires.

On mande de Londres que toutes les compagnies anglaises de navigation viennent d'enjoindre aux capitaines de leurs navires d'avoir, désormais, à éviter soigneusement de faire à leur bord de la contrebande de guerre pour les indigènes de Madagascar.

Le traître Dreyfus en révision. -
Le conseil de révision, chargé d'examiner le pourvoi du traitre Dreyfus, s'est réuni lundi, à 2 heures de l'après-midi, sous h présidence du général de brigade Gossort, assisté du colonel Quinette de Rocliemont du 113-, du colonel Granger du 82', du commandant Poivre du 130 et du commandant Boyer du 1er cuirassier.
Le commandant Romain occupe le siège du ministère public.
Dès l'ouverture de la séance le commandant Romain a déclaré que le défenseur du capitaine Dreyfus lui a fait savoir qu'il ne déposerait aucune conclusion et qu'il s'en rapportait à la sagesse et à la justice du conseil.

Les débats sont ouverts. Le commissaire dn gouvernement, après un court exposé de l'affaire, conclut brièvement au rejet pur et simple du pourvoi formé par le capitaine Dreyfus.
Le Conseil de révision, après en avoir délibéré pendant quelques minutes seulement, a rejeté le pourvoi introduit devant lui.
- On assure que la dégradation militaire du traître Dreyfus aura lieu vendredi prochain le matin, dans la cour de l'École militaire.

La Réforme Judiciaire
EN ALGÉRIE
Le Journal des Débats a publié le résumé du rapport de la Commission sénatoriale sur la réforme judiciaire en Algérie.

Ce rapport sera distribué au sénat dans la première quinzaine de Janvier.
Le Journal des Débats dit que, d'une minière générale, ce rapport tend à fortifier, en Algérie, le principe français au point de vue judiciaire en donnant, néanmoins, à la population musulmane le plus de garanties possible.
Les conclusions du rapport, sont de deux ordres : les unes concernent les questions, dont la solution directe doit incomber au gouvernement ; les autres sont celles qui peuvent donner lieu à des propositions de loi, sur lesquelles le Sénat sera appelé à statuer plus tard.
Celles-ci auraient pour objet :
1° de proclamer l'inamovibilité de la magistrature algérienne ;
2° de créer deux nouvelles chambres d'appel en Algérie, l'une à Oran, l'autre à Constantine.
Cette dernière mesure entraînerait une notable diminution dans le personnel de la cour d'Alger.
En troisième lieu, la réforme judiciaire projetée pour l'Algérie aurait pour but de remplacer les jurés par des assesseurs pour les affaires criminelles concernant seulement les musulmans et d'étendre à l'Algérie l'application de la loi du 21 novembre 1872 sur le recrutement des jurés.
En quatrième lieu, la réforme aurait pour but d'étendre la compétence des juges de paix en matière correctionnelle à l'égard des musulmans non naturalisés dans les communes mixtes.
En cinquième et dernier lieu, enfin, elle aurait pour but de sanctionner les prescriptions de la loi du 23 mars 1882 sur le mariage et le divorce musulmans.

I CHRONIQUE LOCALE ET RÉGIONALE
A nos lecteurs. -
Nos typos ayant eu congé à l'occasion des fêtes du jour de l'an, nous ne paraissons qu'en demi-feuille. Nos lecteurs nous le pardonnerons: Guelma Journal rentrant aujourd'hui dans la deuxième année de son âge redoublera d'efforts pour satisfaire ses nombreux amis et se faire pardonner ses légères peccadilles.

LE TEMPS
- La neige est tombée hier à gros flocon ; les sommets des montagnes environnantes sont recouverts d'un blanc manteau. Il fait très froid, et l'hiver de 1895 sera bien rigoureux.

CARTES DE VISITE
- La coutume d'envoyer à pareille époque le petit carré de papier est restée bien chère à un grand nombre, quoiqu'on en dise.
Peut-on écrire quelques mots sur sa carte? C'est ce que se demandent beaucoup de nos lecteurs. Voici, d'après l'arrêté ministériel, les indications que peuvent contenir les cartes de visite admises à circuler par la poste au tarif des imprimés et manuscrits : Noms, prénoms, qualité ou profession et adresse de l'expéditeur.
Jours et heures de consultation ou de réception.
Pour prendre congé ou P. P. C.
Peur faire connaissance ou P. F. C.
En congé, disponibilité ou retraite.

Remerciements. :..,
Vœux et souhaits formulés en termes impersonnels et à l'occasion d'un événement général comme le jour de l'an, la fête de Noël etc. etc.

Autour d'un croquis.
- Notre collaborateur Félix est très flatté du bruit fait autour du croquis instantané paru dans notre dernier numéro ; il nous promet d'en reparler la semaine prochaine.
Et puisque ses croquis sont bien accueillis, nous ne manquerons pas de puiser dans son drageoir ou se trouvent aussi de charmantes silhouettes que nos jeunes lecteurs et aimables lectrices liront avec infiniment de plaisir.
Cependant nous prions ceux ou celles qui verraient un inconvénient à cette publication, de jeter leurs observations dans la boite du journal. Nous serions heureux de recevoir et de publier quelques lettres de non lectrices à ce sujet. Félix se charge d'y répondre.

Oiseaux de passage.
- Une nuée d'oiseaux nomades, des grues, puisqu'il faut les appeler par leur nom, s'est abattue sur notre bonne ville et est venue demander au public guelmois les étrennes de 1895.

THEATRE
On chahute beaucoup depuis quelques soirs au Globe et au Glacier, et les chanteuses ont beaucoup de succès.
Comment en serait-il autrement ?
Notre théâtre ne semble pas devoir ouvrir ses portes de si tôt ; la troupe Achard actuellement à Constantine a, dit-on, oublié Guelma, dans son itinéraire.
Aurons-nous au moins quelques bals bientôt ?

Et le bal des pauvres ?

SOUK-AHRAS
De notre Correspondant :
Le bal donné par le bureau de bienfaisance samedi dernier a pleinement réussi, en dépit du, mauvais temps. L'entrée était artistement décorée : quant à l'intérieur éclairage brillant, guirlandes, feuillages, tapis, un ornement superbe
Les toilettes des Soukahrassiennes, étaient toutes ravissantes, et nous serions bien embarrassés si l'on nous demandait de nous prononcer sur la personne à proclamer reine. Elles l'étaient toutes !
Enfin, Soukahrassiennes, soukahrassiens jusqu'au matin s'en sont donnés on ne peut davantage.
Nous allons commettre une petite indiscrétion en annonçant à nos concitoyennes et concitoyens que soirée semblable, au profit des pauvres, sera donnée dans le courant de février. ,
Réjouissez-vous donc disciples de Terpsichore ?

TRISTE NOUVELLE
Mardi matin se répandait la triste nouvelle qu'un zouave s'était donné la mort en se pendant à une poutre de la toiture du petit bordg.
L'on se perd en conjectures sur le mobile de ce suicide.

ARTISTES
Par ces longues soirées d hiver l'on est très satisfait d'avoir quelques divertissements.
Depuis deux jours nous n'avons certes point à nous plaindre de ce côté, M. Emrot de passage dans notre, ville et accompagné de sa charmante demoiselle nous donne d'agréables soirées de prestidigitation.
Les tours exécutés par ces artistes sont si curieux que l'on croirait qu'ils tiennent du miracle.
M. Emrof et sa demoiselle nous quitteront, mercredi, au grand regret des habitués du café de Marseille, pour se diriger vers la Tunisie.

FIËVRES
Tontes les fièvres parmi les plus rebelles, paludéennes, périodiques non coloniales, intermittentes ou rémittentes, sont infiniment et sûrement guéries en 3 jours sans crainte de rechute et une quinine par l'emploi d'un seul flacon de ( ?) du Delmas, ex-médecin major officier de la Légion d'honneur. Envoi franco contra mandat-poste de - 10 francs adressé à M. ROBERT,

A. VENDRE DANS DE BONNES CONDITIONS POUR LE 1er SEPTEMBRE PROCHAIN LA BRASSERIE GUELMOISE AVEC APPAREILS pour faire la limonade et l'eau de Seltz
S'adresser à M. Siegfried ALBRECHT. Brasseur à Guelma.

AVIS AUX CHASSEURS
M. PIGEON, propriétaire de l'ancienne ferme Dussap, limitée par les propriétés Guillemet, Escande, Zuretti le jardin Lombard1 et la Seybouse, informe Messieurs les chasseurs que la chasse est formellement interdite sur sa propriété.
Un garde européen assermenté verbalisera contre les contrevenants.

RÉCLAMES
181 RÉCOMPENSES DONT 16 DIPLOMES D'HONNEUR 16 MÉDAILLES D'OR GRAND PRIX EXPOSITION UNIVERSELLE DELYON 1894
Maison fondée en 1838 ALCOOL DE MENTHE DE RICQLÈS ; VERITABLE Souverain contre les Indigestion* les Maux De ventre, de cœur, de tète. Dans une infusion pectorale bien chaude, il réagit admirablement contre la grippe.

PRESERVATIF CONTRE LES ÉPIDÉMIES Il est en même temps excellent pour les dents, la bouche et tous les soins de la Toilette.
DÉPOTS PARTOUT Refuser les imitations. - Exiger le nom DERICQLÈS sur les flacons.
Un Monsieur faire connaître à tous ceux qui maladie de peau exéma, boutons, démangeaisons, bronchites chronique, maladies de la poitrine et de l'estomac de rhumatismes et de hernies, un moyen infaillible de se guérir promptement ainsi qu'il l'a été radicalement lui même âpre' avoir souffert et essayé en vain tous les remèdes préconisés. Cette offre don on appréciera le but humanitaire, et la conséquence d'un vœu.
Ecrire par lettre ou carte postale, à M. Vincent, 8, Place Victor Hugo, à Grenoble, qui répondra gratis et franco par courrier et enverra les indications demandées.

Avis qui un Pépiniériste, nouvellement arrivé de France, ayant d'excellentes références, se tient à la disposition des propriétaires qui désireraient créer une pépinière.
Pour renseignements s'adresser à M. Daniel Debesse, coiffeur à Souk-Ahras.

Sellerie Bourrellerie CORET Tébessa ( Algérie)
Madame Coret à l'honneur d'informer le public qu'elle ouvre un atelier de Sellerie et Bourrellerie à partir du 1 novembre courant. On trouvera chez elle tous les articles de Pelleterie, Carrosserie, Crépins et des harnais en tous genres.
Attention aux contrefaçons
; Le Propriétaire-Gérant : A. ELKAIM Guelma. - Imp. Rapide, rue St-Louis.

AVIS
Le sieur GASPARlNI LOUIS, entrepreneur de travaux publics à la Meskiana, a l'honneur de porter à la connaissance du public qu'il a cédé à M. Orasco Jean entrepreneur à la Meskiana son entreprise de fournitures de matériaux d'empierrement sur la route National numéro 10, partie comprise entre les bornes kilométriques 131 et 167 (4me loi),aux conditions stipulées dans l'acte de cession approuvé par M. le Préfet en date du 4 décembre 1894.

A VENDRE Vieux journaux pour pliage.

AU Printemps<br> Nous prions les Dames qui n'auraient pas encore reçu notre Catalogue général illustré " Saison d" Hiver ", d'en faire la demande à MM. JULES JALUZOT L'envoi leur en sera fait aussitot envoyé franco.

CARTES DE VISITE A LA MINUTE M. ELKAIM Imprimeur, offre aux lecteurs - de Guelma Journal des cartes de visite en boite avec enveloppes
Agendas de Bureau - Éphémérides Calendriers 1895

Site internet-GUELMA-FRANCE