L'avenir de l'Est le journal républicain radical organisé d'intérêts commerciaux et agricole de Bône, la Calle? Guelma, Souk Haras paraissant le jeudi et dimanche.

Jeudi trois août 1905.

BUDGET
Pour les instituteurs algériens le budget des cultes étant supprimé que fera-t-on des millions affectés jusqu'à présent à l'éducation religieuse des enfants. La chambre, qui voulait consacrer ce budget à la caisse de retraite ouvrière, a émis un vote pour qu'il fut affecté à la diminution des impôts sur la propriété non bâtie !
Il lui semblait, pourtant, naturel que les instituteurs ne fussent pas oubliés dans la répartition. Tout le monde connaît la situation lamentable des pauvres "Jean Coste" de France et d'Algérie. Jamais fonction plus haute ne fut moins rétribuée ; le plus petit surnuméraire de nos grandes administrations gagne autant que l'instituteur dont la responsabilité s'étend sur toute une génération, sur toute une race.

CHRONIQUE REGIONALE Guelma Acte de probité. La semaine dernière un prisonnier dont la peine expirait le lendemain venait de son chantier par la voiture de Sédrata , pour la levée de son écrou, au moment de descendre, il trouve un porte monnaie contenant une somme d'environ 120 fr. en billets et en pièces en or, oublié sur la banquette.. Croyant qu'ils appartenaient un autre voyageur qui se trouvait dans le même compartiment que lui, il le lui remit, celui-ci le restitua à son légitime propriétaire, un notable notre ville. C'est bien le cas de dire, que voilà un repris de justice honnête.

LA MISSION AMERICAINE.
Les membres de cette mission venue en vue des préparatifs pour l'éclipse du 30 courant, sont installés au champ de cours, il y a parmi eux des maçons, des menuisiers, des mécaniciens et même un cuisinier..
Ils ont construit deux cabinets d'aisances. Ils construisent en ce moment un mur destiné à supporter une forte colonne en haut de laquelle il se propose de placer leurs télescopes..
Campé sous des tentes à doubles toiles et avec des soupapes, ils défient les rayons ardents du soleil, munis de conserves de toutes sortes, ils viennent chaque matin en ville acheter le complément pour le repas en faisant preuve d'une générosité peu commune.
La population les accueille avec enthousiasme. Ce n'est qu'un regret est qu'aucun ne sache parler français. Ils sont plus grandes difficultés pour trouver un interprète.

Pour l'éclipse au moment où vont arriver les différentes missions scientifiques, venu à Guelma pour observer l'éclipse, nous croyons intéressant de donner à nos lecteurs quelques renseignements que nous devons à l'obligeance du sympathique directeur de notre école M. Bacholet.
L'éclipse aura lieu le 30 août prochains.
Elle commencera à 12:h 43 minutes 52 secondes.
sa totalité commencera à 2: h 30 minutes 45 secondes et prendra fin à 2:h 07 minutes 26 secondes.
L'ensemble durera donc 3 h:00 et 41 minutes. Mais elle ne sera totale que pendant trois minutes environ.
Pour avoir les heures des mêmes phénomènes du temps de Paris (heure légale) il faut retrancher 20 minutes 22 secondes Guelma se trouvant à 5° cinq minutes de longitude est.
En dehors de la mission américaine déjà installée, les missions suivantes sont annoncées :
Observatoire d'Alger : M. Trépiers, directeur, trois astronomes et un mécanicien qui arriveront le huit août.
Observatoire de Cambridge (Angleterre) ; M. Mowald, cinq astronomes et une dame, qui arriveront le huit août.
Observatoire de Marseille : M. Stephan et Borelli, qui arriveront le 16 août.
Observatoire de Zurich : AWolfer, directeur de l'observatoire fédéral de Zurich, deux astronomes.
Observatoire de Toulouse : M. Bourget, directeur, cinq astronomes.
Deux savants allemands messieurs Runge et Schwarzschild, le premier se propose de faire des observations électriques. Signé : " LE PETIT GUELMA ".

CHOSES DE LA CALLE
Les révolutionnaires viennent de tenter une diversion qui a bien fait rire nos concitoyens.
Très sérieusement ils ont fait adresser par un des leurs une lettre à M. Rasteil dans laquelle il tombe à bras raccourcis sur M. Gelas et ses partisans.
On le voit c'est simple comme bonjour.
La lettre parue dans le REVEIL BONOIS et quelques jours après " l'Ancien Républicain " fulmine et proteste contre les attaques dont ses amis sont l'objet de la part de la presse nationaliste.
Et tout doucettement ont fait la petite conclusion prévue, faut-il que nous soyons de bon républicain pour être aussi attaqués par l'organe réactionnaire.
Le procédé n'est pas mauvais, il est un tantinet canaille, mais il réussit difficilement.
Ce serait véritablement trop facile et les hommes politiques l'auraient trop belle, s'il suffisait de faire attaquer dans un journal pour se débarrasser d'un passé gênant.
Au moment des élections législatives un député qui aurait toujours marché avec la droite viendrait trouver le rédacteur de journal ami et lui tiendrait à ce discours :
Je n'ai aucune chance de passer si je déploie mon drapeau, je vais le mettre dans ma prose et vous allez m'abîmer dans votre journal.
Vous voyez, dirais-je aux électeurs républicains, si les accusations portées contre moi sont fausses et je suis réellement des vôtres, je suis combattu et injurié par des réactionnaires.
Comme on dit vulgairement ça ne prendrait pas.
Et bien à la Calle, ça n'a pas pris. On a compris tout de suite que l'auteur de cette lettre que M. Raspail s'était empressé d'insérer était le même qui écrivait, il y a quelques mois dans le même journal : les partisans de M. Gelas sont à la Calle, ce qu'à Bône vous appelez les Rasteisliste.
À cette époque il priait au nom des amis le copain Rasteil, de ménager le parti, cette fois, pour les besoins de la politique du même parti, il le supplie de l'engueuler vigoureusement.
Je le répète personne ne s'est laissée prendre à cette diversion, mais il était utile de la signaler ne fussent que pour montrer aux révolutionnaires que nous avions compris , signé U C

SOUK HARAS
L'enquête faite par le juge de paix sur la bagarre du 19 juillet à démontré la culpabilité des kabyles qui ont été arrêtés.
En conséquence toutes les arrestations sont maintenues. Le kabyles qui aient été tués étaient au nombre des agresseurs. Il était âgé de 17 ans.

ECLIPSE DU SOLEIL
On nous annonce la prochaine arrivée d'une mission allemande qui vient étudier les phases de l'éclipse du soleil du 30 courant.
Cette mission qui compte une vingtaine de personnes débarquera à Tunis d'où elle gagnera notre ville par chemin de fer.

VISITE
M. Durand, l'honorable sous-préfet de Guelma vient de faire une tournée dans notre région pour se rendre compte si toutes les mesures prescrites par M. Jounart pour la surveillance des forêts avaient été prises. Malgré la chaleur accablante, se dévouer fonctionnaire a parcouru toute nommée non massif forestier et a voulu s'assurer par lui-même de ce qui avait été fait.
Il serait à souhaiter que nous ayons en Algérie beaucoup de fonctionnaires de la valeur et de l'activité de M. Durand.

PHILIPPEVILLE
Nous avions la "tortue volante", le "sanglier tire-tire", le "caillou carnivore", les "mines de choucroute."
Voici maintenant que le journal "Zeramna" vient de découvrir le " Canard torpilleur ". Ce volatile, dit notre confrère, est doué comme certaines raies de la bizarre propriété d'émettre, dans l'eau seulement, il est vrai, des décharges électriques suffisamment fortes pour tuer les petits poissons et pour blesser un animal de sa propre taille.
Tous les soirs ce canard, suivi de sa couvée dont il fait partie, se rend aux Saf Saf entre dans l'eau, et au milieu de ses congénères rangés en cercle, il plonge à demi, la queue en l'air, et demeure ainsi un instant. Bientôt les poissons tués par les décharges électriques montent de leur côté, le ventre en l'air, ensuite l'opérateur se redresse, choisit sa part et abandonne le reste aux autres canards.. Et, détail plus curieux encore, si un canard étranger ou une oie essaye de pénétrer dans sa bande, aussitôt on le voit allonger son cou dans la direction de l'intrus, et brusquement celui-ci, poussant un cri, et battants des ailes, fait demi-tour, affolé, quelquefois incliné sur le flanc comme un vaisseau qui viendrait de recevoir une torpille.
Tel est ce singulier canard torpilleur qui vient d'enrichir la collection déjà si nombreuse des palmipèdes de Philippevillois

LOTERIE
Pour une fois, un " gros lot " est tombé en Algérie. C'est celui de la loterie de la "Lyre algérienne," que M. Simand, vigneron à Boufarik a gagné de la façon suivante : en sortant d'une pharmacie où il avait été acheté des médicaments pour sa pauvre femme gravement malade, il avait donné les cinq derniers sous qui lui restait à sa fillette. Celle-ci, au lieu de les gaspiller, eut la bonne idée d'acheter un billet de la loterie. Ce billet portant le numéro 26 132 est précisément celui qui a gagné le gros lot de 4000 fr. on s'imagine difficilement la joie du papa en apprenant cette bonne nouvelle. Bonne en effet, car M. Simand est un ouvrier qui n'était pas riche auparavant, et que la maladie de sa femme avait mis dans une situation très précaire.
Voilà un gros lot fort bien placé.

BONE CHRONIQUE LOCALE
L'ouverture de la chasse dans le département de Constantine, aura lieu le dimanche 13 août, pour le gibier de passage et le gibier sédentaire indistinctement.

MEDAILLES
Une médaille d'argent vient d'être attribuée pour services rendus à l'Assistance Publique à M. Marbot, sous-préfet de Bône.
Des médaillés diplômes d'honneur sont décernés à Messieurs Villard, secrétaire de police et Baldeyron, inspecteur, ainsi qu'à M. Boudjemah, cavalier indigène, où les preuves de dévouement qu'ils ont donné depuis plus de 20 ans qu'ils appartiennent à l' administration de la police. Nos vifs compliments.
Justice musulmane. M. Djendi mahmoud, est promu cadi d'Oued Zenati en remplacement de Benallegue décédé.
M. Henri Sultana vient d'obtenir une médaille de sauvetage pour divers actes de courage et de dévouement qu'il a accomplis. Nous lui adressons nos sincères auraient félicitations.

NOMINATION. Nous avons appris la nomination de notre ami M. Bertrand, au poste de juge de juge suppléant nous en consolons en songeant que dans la magistrature française où ils sont si rares, nous compterons un sincère démocrate de plus.
Auprès le tribunal civil de Narbonne. M. Bertrand qui habite Bône depuis cinq ans s'était créé ici de nombreuses sympathies et de solides amitiés. Nous regretterons vivement son départ.

SOIREE SPORTIVE
La vaillante société sportive la patriote, organise pour samedi prochain cinq août, une grande soirée sportive, aux jeux de boules Monte-Carlo, tenu par M. Borelli
La société musicale l' "Aurore " et la " Bônoise " prêteront leur concours à cette soirée qui sera terminée par une sauterie de famille. Le prix d'entrée est fixé à un franc.

Site internet GUELMA FRANCE