AVENIR DE GUELMA
jeudi 13 mai 1926


NOUVELLES SANGLANTE

Les quatre caporaux de SOUAIN, Théophile Maupas, Louis Girard, Lucien Lechat, Louis Lefoulon ont été assassinés pour l'exemple le 17 mars 1915 par les juges militaires.
Le 16 mars 1915, les inculpés comparaissent devant le Conseil de guerre de la 60e division demandé par le général Réveilhac avec ce motif : " refus de bondir hors des tranchées ".
" Quiconque montait devait être fauché littéralement soit par les nôtres, soit par le feu des mitrailleurs allemands. ", déclare le caporal Maupas lors de son interrogatoire.
Le verdict acquitte les dix-huit hommes du rang au motif qu'ils ont été choisis arbitrairement et deux caporaux (Gosselin et Lorin) au motif qu'étant en bout de ligne ils ont pu ne pas entendre l'ordre d'attaque. Seuls quatre autres caporaux, trois originaires du département de la Manche, le quatrième de Bretagne (d'une commune limitrophe du même département de la Manche), sont condamnés à mort le 16 mars 1915. Si le refus de sortir des tranchées était indiscutable, cette décision était celle de tous les hommes et le choix de ces quatre caporaux fut totalement arbitraire. Soit ils étaient tous coupables, soit aucun ne l'était.
Le lendemain, 17 mars 1915, en début d'après-midi et deux heures environ avant que n'arrive le recours en grâce qui commuait la peine en travaux forcés, les quatre caporaux sont fusillés par leurs camarades et devant le 336e régiment d'infanterie :
" Théophile Maupas, 40 ans, instituteur du Chefresne, marié, deux enfants ;
" Louis Lefoulon, 30 ans, cheminot aux Chemins de fer de l'Ouest à Caen, originaire de Condé-sur-Vire, vivant en concubinage, un enfant
" Louis Girard, 28 ans, horloger, originaire de Blainville résidant à Paris 17e arrondissement, marié, un enfant
" Lucien Lechat, 23 ans, garçon de café à Vitré, originaire du Ferré, célibataire.

source Wikipédia

À NOS FRERES MUSULMANS.
Frères.
Il est, certainement à votre connaissance comme à celle de toute la population de Guelma, qu'une contradiction volontaire se produit actuellement pour le relèvement du franc et, conséquemment, pour l'amélioration des finances françaises.
Il est, non moins évident, que vous n'ignorez pas que cette contribution se développe favorablement dans toutes les parties de la France et des colonies françaises et que tous Français quels que soit l'origine y prenne part avec un enthousiasme ardent..
L'œuvre est effectivement de premier ordre et elle a trait à nous tous, car elle intéresse notre fortune et nos biens : le franc étant la devise nationale qui commande l'économie nationale.
Par ailleurs vous ressentez journellement, frères musulmans, ce que la France tutélaire fait pour nous, et nos enfants, pour la sécurité de nos biens et de nos personnes.
Or, cette France si bonne, si dévouée à tous ses enfants à un besoin immédiat de leur concours matériel.
Il est donc de notre devoir, frères musulmans, de les fournir les ressources dont elle a de momentanément besoin en souscrivant à la contribution volontaire.
C'est un devoir, frères musulmans.
Vous ne soyez pas qu'on vous n'avait pas failli au grand devoir de 1914.1918.
Nous comptons sur vous et sur votre patriotisme déjà sainement apprécier.
Signés
Dahel Mohamed Lackdar, Ben saci salah, Baadj larbi, Stridi touhami, Ouartai abdelaziz, Hassani ali, Triki abdelkader, Sahili mohamed, et Cadi klielil, conseillers municipaux.

LE COIN DU GRICHEUX.
Partira partira pas ??.
Quels sont ceux, parmi les citoyens de la ville qui ne se souviennent pas des déclarations faites par M. Panisse, dans ses réunions publiques, alors qu'il briguait au renouvellement du mandat de maire.
M. Panisse affirmait alors qu'il ne quitterait pas Quelma et que toutes les accusations de ce genre portées contre lui n'étaient que d'odieuses calomnies.
Il y a quelques jours, la nouvelle se propageait en ville : M. Panisse devait permuter avec un avoué de Constantine.
Aujourd'hui nous apprenons que M. le maire ne part pas " l'étude qui lui était destinée ne lui convient pas, et il espère trouver mieux).
Cette heureuse nouvelle réjouira notre population qui constatera qu'une fois de plus M. Panisse tient promesse.

LA MUSIQUE ADOUCIR LES MOEURS
Dans l'une des dernières répétitions, à la société philharmonique, de jeunes musiciens ont osé faire une objection à "Monsieur le chef ".
Violent, par nature, " Monsieur le chef " manifesta son tempérament, mais le bambin l'accueilli mal et lui lança son baryton à la gorge.
Scène comique au tragique, d'un intérêt très moraliste dont les philharmoniques sauront certainement tirer profit.
Nous apprenons qu'un service d'ordre sera dorénavant organisé à toutes les répétitions !
Signé Charly

COURSES DE CONSTANTINE
À l'occasion des courses hippiques qui auront lieu à Constantine 13 et 16 mai 1926 l'administration des chemins de fer algériens émettra des billets spéciaux d'aller et retour comportant une réduction de 30 % sur les prix doublés, des billets simples à place entière.
Ces billets seront délivrés pour la première journée de course pendant la journée du 12 mai et pour les du 13 mai permettant d'arriver dans la matinée à Constantine ; pour la deuxième journée du 13 mai et pour les traits du 16 mai permettant d'arriver dans la matinée à Constantine, pour les gares comprises entre Sétif- Biskra -Khenchela- Philippeville -Bône et Constantine à tous les voyageurs qui en feront la demande en tenant compte des restrictions énoncées à l'affiche des marches des trains.
Les coupons de retour seront valides au départ de Constantine à partir du dernier train du 13 mai jusqu'au dernier train du 14 mai pour les billets délivrés pendant la première période, et à partir du train du 16 mai jusqu'au dernier train du 17 mai pour les billets délivrés pendant la deuxième période ; ils ne seront susceptibles d'aucune prolongation de validité ni d'arrêt au cours de route.

NOUVELLES LOCALES.
Les sports.
Dimanche, la jeunesse sportive Guelmoise se classait finaliste du championnat 1925 -1926 en battant, à Souk Ahras l'association sportive souk ahrassienne.
La partie fut très belle et les joueurs des deux équipes furent très applaudis.
Nous félicitons chaleureusement notre club local pour cette éclatante victoire et adressons à son digne capitaine M. François Poggi nos sincères compliments.

Le même jour à Bône, l'Etendard Club Musulman Guelmois, dans un match contre l'Association Sportive Bônoise comptant pour la coupe des grands magasins du globe, sortait vainqueur par huit but à trois. La lutte, certes la lutte fut inégale l' A S B club de division d'honneur avait à son actif de nombreuses victoires et présentant une équipe complète sur son terrain et devait fatalement battre notre club. Nous félicitons les jeunes footballeurs pour leur ardeur avec laquelle ils ont affronté ce match.

HYMENEE Nous apprenons avec plaisir le prochain mariage de notre concitoyen M. Sassy Chekli, employé aux contributions diverses, avec Mlle Marie-Louise Medioni de Sidi bel abbès.
Nous formons nos meilleurs vœux pour les futurs époux et adressons nos compliments leurs familles.

THEATRE ANTIQUE DE CALAMA
Depuis la troupe Sylvain qui passa à Guelma, il y a 20 ans environ, nous ne vîmes plus pour notre théâtre antique de si belles représentations que celle d'Oreste qu'interpréta vendredi dernier la tournée des " Villes d'or ".
Composée d'artistes d'un réel talent doublé de la réputation de la Comédie-Française, cette pléiade arracha, au cours de cette splendide représentation, les larmes et infligea l'angoisse.
Une musique de scène exécutée par des membres de prix de Rome, délicatement exécutée par le groupe musical des " amis des arts de la musique" donna à quelques scènes de la pièce un cachet d'une tragique plus émouvant.
L'organisation de cette représentation fait honneur à M. Maubert et Vincent, qui n'ont rien négligé pour donner à cette fête le plus vif éclat.
Le théâtre antique regorgeait de monde, la recette s'élève à 25 000 fr. environ, les spectateurs ont été, et les artistes à enchantés. Tout ce que pouvait rêver les organisateurs fut réalisé.
Un vin d'honneur organisé au café glacier, assistait Messieurs Panisse, Cotoni, Maubert, tous les artistes et de nombreuses personnalités. M. Panisse en termes choisis souhaita la plus cordiale et la plus chaleureuse bienvenue à tous les hôtes, et remercia la duchesse Lisika pour son inlassable dévouement aux arts.
Il rendit hommage à M. Joly, pour la restauration parfaite de notre théâtre antique, auquel ce dernier dut consacrer de nombreuses années.
Un bal à la "Halle aux grains" organisé par le "Moto Club" terminait cette agréable journée que nous souhaitons voir se renouveler chaque année.

CABINET DENTAIRE.
Nous apprenons avec plaisir que M.H Maublanc de la faculté de médecine de Paris sera de passage à Guelma, toutes les semaines et consultera le mercredi de 17:00 à 18:00 et le jeudi de 8:00 à 12:00.

Le texte affiché comporte un certain nombre d'erreurs, de coquilles ou de fautes. En effet, le mode texte de ce document a été généré de façon automatique par un programme de reconnaissance optique de caractères (OCR), ou reconnaissance vocale. Je vous pire de m'en excuser etremercie pour votre compréhension,
le web-master
Gilles Martinez

Site Internet GUELMA-FRANCE