AVENIR DU 19 AOUT 1926

CORRESPONDANCE
.
Monsieur R Q-I. Reçu votre lettre. Les corrections ne peuvent-être faites que par vous-même ; et la correspondance qui peut résulter de vos articles doit vous êtes adressée.
Monsieur P.D.Entendu, votre article paraîtra sous la signature du comité, merci. La rédaction

FÊTE DE GUELAAT BOUS SBA
.
Dimanche et lundi 21 et 22 août prochains la population Guelmoise et celle des environs assisteront en foule à la fête patronale, de ce coquet village. Un programme parfaitement élaboré sera exécuté à la satisfaction de tous et fera honneur aux dévoués organisateurs.
À dimanche ! Rendez-vous à Guelaât bou Sba, l'orchestre l'INFATIGABLE vous attend !.

TRIBUNE LIBRE
LE TORCHON MAÇONIQUE

Monsieur le directeur,
je tiens à vous féliciter d'avoir entendu traiter votre journal de "TORCHON MAÇONIQUE" par un de nos conseillers municipaux ; cela montre nettement, une fois de plus, qu'il y a Guelma des opinions politiques et non des questions de personnes seulement.
L épithète qui vous fut attribuée par un esprit peu tolérant montre que la ligue 'Castelnau' n'est pas aussi calme que vous sembliez le croire dans un de vos derniers numéros, mais cette épithète n'a rien injurieux pour beaucoup de nos concitoyens dont il faut évidemment excepter son auteur irascible.
Nombreux sont les gens distingués et parfaitement tolérants qui ont fait partie ou font partie de la franc-maçonnerie et une règle de celle-ci consiste à écarter de ses rangs des sectaires, les gens de mauvaise réputation, de douteuse éducation.
Même le substantif " Torchon " ne peut être pris en mauvaise part lorsqu'en qualité de bon français, parlant correctement sa langue maternelle on sait que le " torchon " a pour fonction de rendre propres les choses qui ne le sont pas ou d'enlever la poussière sur les vieux meubles.
De même que les enfants maudissent les verges destinées à les éduquer, ceux qui se sentent menacés de perdre leur séculaire poussière peuvent exprimer de la colère instinctive.
Alors que reste-t-il de ces deux mots prononcés dans un moment d'abandon. Rien que la mince satisfaction pour les républicains français de constater à nouveau qu'il faut éclairer sans cesse ceux qui n'ayant pas compris les vérités démocratiques, sont toujours les adorateurs du veau d'or.
Il y a Guelma des francs-maçons éclairés qu'il est leur femme libre de venir en aide au culte catholique ; d'autres qui serrent, sans arrière-pensée, la main du curé, du pasteur protestant ou du muphti musulman.
Ce respect des croyances religieuses ou des convictions politiques est un des privilèges des esprits assez civilisés pour ne plus s'enliser dans la boue des mares stagnantes si chère aux esprits arriérés.
Dans la les familles de vieille souche française nous auront toujours l'indulgente énergie qui permet d'attendre des événements à venir, que nous souhaitons proches, la certitude d'améliorer les nouveaux riches comme de perfectionner les nouveaux français.
C'est cela qui donne à la France sa puissance de colonisation, d'attraction, d'assimilation et ce n'est pas l'argent des Caisses.... Électorales.
Un vieux Guelmois.

NÉCROLOGIE
. Le rabbin Shalom Guedj, qui connaît à Guelma de nombreuses sympathies à eu la douleur de perdre sa mère à Constantine. Nous lui adressons nos condoléances attristées.

LES COMÉDIENS DE LUCIFER
.
L'éclatant succès remporté par les " LES COMÉDIENS DE LUCIFER " est un sûr garant pour la population qui, sans nul doute assistera en foule à la représentation d'adieu de dimanche.
Au programme : La décapitation d'une personne vivante.

ACCIDENT
Dimanche après-midi le jeune Filol se promenait à bicyclette dans la rue Sadi Carnot, lorsque se disposant à tourner pour faire volte-face, une auto venant derrière lui, sans avoir eu la précaution d'avertir, le heurta violemment.
Filol fut heureusement projeté, mais sa bécane prit la forme d'un accordéon. L'imprudent automobiliste prit aussitôt la fuite.
Cet accident aurait pu avoir de graves conséquences aussi, nous attirons l'attention des autorités judiciaires pour infliger à ce chauffard la punition qui mérite. (Le numéro de la Renault rouge a été retenu par la victime)

NOUVELLES LOCALES
.
Bal de la classe 27.
Dimanche dernier la Halle parfaitement parée par les conscrits de la classe 27 fut le rendez-vous des familles où la franche gaité régna très tard dans la nuit.
La population ne répondit pourtant pas à l'appel, comme elle a la coutume de le faire. Ce qui l'incita d'ailleurs à manquer à son devoir ? c'est le " CINÉMA GUELMOIS" qui se moqua des convenances et donna sa représentation ce soir-là.
Les habitués, ceux qui enfin, suivent le film très moraliste le " MANDARIN " se sont abstenus d'encourager les dévoués organisateurs de la classe 27 et sont allés prendre leur place devant l'écran.
Les bleuets déplorent ce fâcheux contretemps, nous espérons qu'ils sauront dorénavant prendre leurs dispositions pour assurer la réussite de leurs agréables réunions de familles.

CHASSE RESERVÉE
La chasse est rigoureusement interdite sur les propriétés de M.Erlacher Frères et Benteboula Hocine sises douar Mouelfa commune de Guelaât bou Sba. Un garde assermenté verbalisera.

À VENDRE ; charbon de bois s'adresser Mademoiselle Louise OLTRA à Guelma.

À VENDRE : cabriolet caoutchouté avec capote en très bon état : s'adresser à M.Cayelli Laurent à Petit

CABINET DENTAIRE: maladie de la bouche et des dents; Monsieur H A Maublanc-Erny de la faculté de médecine de Paris : chargé du service dentaire de la Compagnie des Chemins de Fer Algériens de l'état et des hôpitaux militaires de Souk-Ahras et Guelma. Consulte à Guelma tous les lundis un rue de Carthage, maison SERENO.

Nous vous prions de nous excuser si quelques coquilles, qui nous échappent faute de temps, et à cause de l'illisibilité du texte du journal, ne sont pas corrigées

Site internet GUELMA-FRANCE