Henri Haï SÉCLY

Un ami Guelmois s'en est allé....

Henri Haï SÉCLY, Chevalier de l'ordre du Mérite, est inhumé au Cimetière du Vésinet à Chatou (78), le jeudi 12 mai 2016, à 14 h 30, selon les rites de la religion israélite.

Né le 26 décembre 1923 à Guelma (Algérie).
Issu d'une famille modeste de 5 enfants, père facteur et mère au foyer.

Il perd son père en 1940. Renvoyé du lycée en raison des lois de Vichy, il passe ses baccalauréats en candidat libre et il est reçu avec mention. Pour prouver à son père qu'il est capable de faire quelque chose, il décide de poursuivre ses études qu'il finance en travaillant. Doté d'un grand sens de la famille, il aide matériellement sa mère à subvenir aux besoins du foyer.
Il parvient ainsi à être juge de paix.

Il effectue sa carrière à Jemmapes et à Tebessa en Algérie. Parlant très bien l'arabe, il s'intègre parfaitement au sein de la population. Si bien que, pendant la guerre d'Algérie, il échappe à un attentat grâce à l'intervention d'un Arabe qui le prévient.

Rapatrié en 1962, il est nommé à Valenciennes. Il est ensuite muté en 1971 en région parisienne ou il termine sa carrière comme premier juge d'instruction au Tribunal de Grande Instance de Nanterre.

Il fréquente régulièrement la synagogue du Vésinet pendant une trentaine d'années.

C'est un homme droit, généreux, épris de justice, simple, doté grande humanité. Des lettres de détenus qu'il avait fait condamner en témoignent.
Auprès de ses proches, il prône toujours un esprit de tolérance et de ne surtout pas stigmatiser quelques groupes que ce soit.
Très fidèle en amitié, il garde des contacts auprès d'amis arabes en Algérie.

Il est pleuré par sa sœur Clémence, son frère Charles et tous les membres de sa famille.

Texte et photos envoyés par notre ami Charles Sécly. Les Guelmois qui assistaient à nos rassemblements se souviennent d'Henri, de son sourire généreux et présentent leurs sincères condoléances à Clémence et à Charles Sécly ,ainsi qu'à toute leur famille

Site Internet GUELMA-FRANCE.