ALGÉRIE

Est-ce le prix à payer pour faire de toi un rêve
Te garder à l'esprit comme un conte de fée ?
Adulée, embellie dans ce présent sans trêve
Fallait-il pour cela te quitter à jamais !

Nous t'avons délaissée, ne nous condamne pas
Nous l'avons fait contraints, sans en avoir le choix
Car c'était le cercueil si nous restions là-bas
Mais qu'il est difficile de vivre loin de toi

"Loin des yeux, loin du cœur"' n'en crois pas un seul mot
Mes yeux ne te voient plus, mais mon cœur crie ton nom
Algérie mon amour, nous portons le fardeau
Et payons de nos larmes le prix de l'abandon

Ne nous condamne pas, nous n'avions pas le choix
Et nous t'avons aimée chaque jour depuis
L’instant où le destin nous éloigna de toi
Algérie mon Pays et mon Bonheur enfui

signature A M illisible

Site internet GUELMA-FRANCE