LE PALAIS DES SINGES
-

     "Cet immeuble dont la façade principale et l'entrée se trouvent Place de la Fontaine avait aussi vue d'une part sur la rue saint Louis et d'autre part sur la rue Scipion.
      C'est là que certaines de ses fenêtres s'ouvraient sur le Tribunal de Grande Instance d'où le café maure du rez-de-chaussée tirait son nom de "Café du Palais".
      Etant enfant. J'avais moi même été intrigué par le nom attribué à ce bâtiment par la "Vox Populi".
      Il m'a été expliqué que cela provenait du fait que sa corniche était ornée de gargouilles grimaçantes destinées à l'évacuation des eaux de pluie.
      Il fût très longtemps inoccupé. on le présentait hanté alors qu'il s'agissait tout simplement de manoeuvres participant à sa construction qui y avaient couché et qui y circulaient la nuit avec des bougies allumées.
      Place de La Fontaine, une véranda donnait accès à toutes les pièces du 1er étage.
      Ce logement fut occupé en dernier lieu pendant de nombreuses années et jusqu'à notre départ d'Algérie par la famille Berda. des commerçants ayant leur magasin rue d'Announa.
      Le rez-de-chaussée fut longtemps un dépôt de céréales qu'apportaient dromadaires et chariots (il n y avait pas. à l'époque, de docks coopératifs).
      Il y eut ensuite un café maure où se donnaient, les soirs de Ramadan, des concerts orientaux ou de gigantesques parties de loto.

      Il devint enfin café du Palais et propriété de la famille Dahel.

Jérôme MINGALON

Carte postale A.Boufelfel

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE