Afin de conserver la convivialité de notre site et le plaisir que vous éprouvez à le suivre régulièrement, nous réitérons notre ligne de conduite :
 Le site Guelma-France n'est pas une tribune politique. Nous remercions tous ceux qui participent à l'élaboration de cet édifice commun en nous apportant des témoignages vécus, des photographies, des documents écrits susceptibles de contribuer à une meilleure compréhension de l'histoire complexe de l' Algérie.
       Nous demandons aux visiteurs du site tentés de lier le nom de la ville de Guelma à son passé historique de ne pas nous expédier de courriels tendant à susciter la polémique.
     Pour le site Guelma-France, le webmaster Gilles Martinez

.../..Je vous ai contacté le 30/03/12 pour joindre, si possible et sans vouloir l'importuner monsieur Maurice Chabout ou sa famille et je vous remercie de votre réponse (mais sans résultats) Il se trouve que je fait des recherches généalogiques sur les Chabout d'Algérie qui ont vécu dans le constantinois entre 1891 et 1962 voir au delà Perigotville - Montcalm - le Khroub - Constantine - Sidi Aich - St Arnaud -J'ai déjà visité votre site et celui de Renier (Guelma) avec beaucoup de plaisirs et d'interêts mais je n'arrive toujours pas a reconstituer l'évolution de ma famille (maternelle), peut être quelqu'un peut il encore m'aidé ? A bientôt j'espère Mourad. Pour tout autre renseignement, mon adresse mail: mourad.merkouche@laposte.net
...//...cher Mourad, vous voilà satisfait puisque vous êtes entré, en communication avec la famille recherchée

../..Recherche de Michelle Berdeaux, bonjour cher neveu d'Henri ! Les Dieux sont avec moi ! Merci à Internet, merci cette nouvelle technologie qui fait qu'un jour les montagnes ... se rencontreront. Merci pour tous vos renseignements... J'ai beaucoup aimé votre site. Je suis algéroise. Et l'église où vous avez fait votre communion, ressemble beaucoup à celle du village natale de mes parents (au Sud d'Alger) à Aumale : Ste Lucie. Geneviève Bordier


Qui aurait dit que l'infortune qui a causé votre départ, il y a 50 ans, du sol qui vous a vu naitre, continuera, bien des années après á s'abattre sur des générations, encore enfant á l'époque de cette infamie, qui paient les erreurs dont ils ne sont pas responsables. Moi aussi, comme vous, 35 ans après, j'ai été obligé de prendre le chemin de l'exil. Aujourd'hui je pleure le pays que nous chérissons tous, qui croule dans la violence et l'intolérance. J'ai, á cet effet, écrit un manuscrit qui retrace cette période douloureuse, vue sous le témoignage d'un enfant qui soudain voit partir ses amis du collège avec leurs parents en larmes. Enfants d'Algérie, unissons nous, détruisons les barrières communautaires qui ont empêché dans le passé de constituer un seul peuple uni qui transcende les diversités religieuses et culturelles. Cordialement, Omar


..//…Je me souviens très bien de la ferme CHEYMOL (P.C du 37eme Bataillon du Génie) située sur la route de GUELMA à MILLESIMO et évoquée avec photos sur votre site. Militaire appelé j'y ai séjourné du 20 mars 1960 au 23 aout 1961. Je me souviens de Mr et Mme CHEYMOL et de leur fils qui logeaient à l'époque dans une maison à droite de l'entrée de cette ferme. De temps en temps, à l'heure de l'apéro, Mr Cheymol venait trinquer avec nous au bar du P.C. J'ai oublié leur prénom. Que sont-ils devenus ? Merci pour les renseignements que vous me donnerez , Je suis d'accord pour que vous fassiez paraître mon message sur votre site et pour lequel je vous adresse toutes mes félicitations. Voici quelques photos de la ferme Cheymol que j'ai retrouvées. Bien cordialement François Guilbaud

je réponds tardivement à ton mail qui m'a énormément fait plaisir mais j'attendais de questionner ma tante Thérèse mariée à un Rossi de Bône qui était un grand chasseur lui aussi et en compagnie d'un Dingli Yves de Guelma :je ne sais pas si cela peut demêler le fil d'Ariane! Je me suis amusée à décortiquer une photo de Classe où se trouve mon oncle Paul Chéry et ma tante me dit qu'yves y serait aussi.C'est une bonne nouvelle de savoir aussi comment étaient les caractères de ces personnes dont nous avons souvent entendu parler par les parents.C'est super de retrouver la trace du fils de Lulu.Maman me parlait souvent d'un fils Rossi (fils du Boulanger me dit ma tante )à Guelma les enfants jouaient souvent ensemble.Les familles Xuereb et Sultanat elles connaissent mais maman perd un peu le fil et ma tante était jeune (10ans de moins que maman).Les deux dernières photos sont successivement mon arrière grand père Paul et mon grand-père André

Bonjour, Quelques anciennes photos de Guelma, La gare de Guelma, Je reconnais Un Daffri (accroupi à gauche), Carte postale, Ecole Anatole France, Station d'essence (début du boulevard).Amar S

Nous ne savons pas qui est monsieur Molines Serge l'auteur du texte: peut être est il sur un site Algérois .Mais je pense que s'il l'a diffusé , à priori ce serait pour tous les pied-noirs car cela nous concerne tous et cela nous touche tous surtout lorsque l'un d'entre nous disparait . Maman qui est à côté de moi est une enfant de Guelma et bien que je n'ai jamais vu ce village je l'aime parce -que mes grands-parents ont fait partie de la communauté et de tout ce qui pouvait s'y passer en évènements. Mon grand-père André Chéry y tenait un atelier d'artiste peintre rue d'Anouna..Maman me parle souvent des piqueniques à Hammam meskoutine. Mon grand-père faisait cuire les œufs dans les trous d'eau bouillonnante sur place. Vous devez peut-être connaitre mon oncle Paul Chéry qui était à l'école (1932) avec yves Dingui et le fils Rossi le fils du boulanger.Amitiés Christine Nones en cherchant j'ai trouvé ce lien s'il peut vous être utile pour trouver l'adresse de Serge Molines
http://hubertzakine.blogspot.fr/2012/03/superbe-nostalgie-de-serge-molines.html

Bonsoir Gilles, De retour de Cannes, ou j'étais en stage de bridge, le retraité que je suis te remercie de ton cordial message. Dans le but de t'aider à trouver la légitime consécration de ta compétence et de ton dévouement pour le site sur Guelma que tu as crée, je vais essayer de décrire ce que je ressens à chaque fois que je le consulte...On a beau changer de vie, on ne peut pas oublier sa jeunesse et la ville ou on est né...A 80 ans, la mémoire me faisant quelquefois défaut; quelle joie j'éprouve, quand je retrouve grâce à toi les personnes que je n'ai pas revues depuis 50 ans; les noms des rues de mon enfance que j'avais oubliés; certains évènements qui m'avaient frappé à l'époque, et qui s'étaient effacés avec le temps; enfin les transformations opérées sur les paysages ne me permettaient plus de reconnaitre les lieux ou j'avais joué et grandi...Ton idée, mon cher Gilles, de créer en son temps: GUELMA 89 et le SITE PIED NOIR GUELMA-FRANCE EST GENIAL,Je ne trouve pas de mots assez forts pour te dire: MERCI GILLES..A+ Henri C

En ce qui concerne ton site internet qui est déjà au top, je ne vois pas trop de choses à ajouter, si ce n'est peut-être des infos sur la population de Guelma, durant les années 50, 60. Noms des familles qui habitaient, leurs domiciles en le précisant sur la carte de la ville, leurs professions. Mais c'est un travail colossal et de plus il faut récolter les informations. Il y a aussi une petite rubrique : que sont-ils devenus? Exemple Tobelem, mais il y en a probablement d'autres. Voilà ce que je peux dire, sinon pour le reste tout est très bien. Bravo encore pour ton investissement pour nous permettre de revenir à Guelma certain soir grâce à ton site. Amicalement Jacques

Salut! Je recherche des habitants de Petit .J'ai aussi mis cette requête sur "Bougie".Je ne connais pas l'Algérie, sinon pour y être resté 2 jours bien après 1962.Mais ma mère(elle aurait 98ans) parlait souvent de la route de Guelma,ou de Bougie.Je crois qu'un des garçons Delmas de Petit (à moins que ce ne soit des Martinez?) était parti en pleine nuit à pied,au moment des "évènements" au grand dam de ses parents,du village tout entier..Et de mon père qui,à l'époque commandait la région ;mes parents habitaient Petit.Ma mère nous laissait en Provence,où je suis ,avec notre grand-mère et rejoignait mon père.( il aurait eu101ans dans quelques jours) J'ai connu les Delmas,les Martinez à Marseille où mon père venait d'être muté,à la fin des évènements,au moment où tous les bateaux arrivaient surchargés.Il y avait aussi du côté des Martinez,me semble-t-il "Fabi",Fabienne ,mais peut-être que c'est inexact? S'il y se trouvait des personnes qui habitaient à Petit,et que ce ne soit pas trop douloureux,je serais très heureux que vous leur communiquiez mon adresse Mail. Avec mes remerciements,je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.François Roux.


Bonjour François, votre appel trouvera certainement un écho car si vous cliquez sue mon site dans VILLAGES vous trouverez des correspondants du village de Petit, j'espère que vous recevrez des réponses, amicalement Gilles Martinez

Une pensée pour ces fêtes 2011/2012; Cher Guelmois de la place Saint Augustin, Voici les vacances de Noel qui arrivent..*il y a 50 ans je fêtais donc Noël à Guelma* ( dans une maison sur un boulevard vers l'est, après le théâtre appartenant à des Samuel, exploitants de palmiers dattiers dans le sud ....... mais déjà organisés pour se replier à Toulouse - ma mémoire s'arrête là!) avec ma femme et mes deux enfants + mes parents arrivés à Bône, aux Salins, , le 22 ou le 23 par la Caravelle !!!!.......(+ ma voiture , une 2 CV immatriculé 3540 HJ 75) Cette Caravelle étant en arrivée en retard je n'ai pas pu rejoindre le dernier convoi remontant sur Guelma........ nous avons donc dormi à Bône, les parents à Grand Hôtel d'Orient sur le cours Bertagna et nous à la Préfecture. Chose extraordinaire cette nuit là fut calme à Bône tandis qu'une bombe éclatait à Guelma (où les enfants étaient restés à la garde de notre Zacchia). Quel étonnement chez les parents abreuvés en France de nouvelles les plus alarmistes. Certes ils ont remarqué les cages grillagées devant les entrées de commerçants, mais quelle surprise devant le calme, la douceur sur le cours!!! Il existe dans mes profondes plusieurs photographies en couleurs( autrefois en couleur...... mais quelque peu dégradées par le temps) dans la cour des Samuel, Zacchia est entrain de déguiser ma femme (blonde) et ma mère (brune) en Ouled Nahil... je cherche et te les envoie. Que de souvenirs ... et ce qui s'annonce pour le soir de la vie n'est pas rose. Comment réagir à toutes ces invasions, toutes ces attaques, toutes ces fautes. Pour me donner du cœur, je viens de rechercher via Internet (et là quel progrès!!!!dans le principal malgré les risques de dérapage) un refrain qui est dans ma tête depuis le 08 mai 1945 c'était dans le Limousin, où nous étions repliés..... et ce jour de la Victoire, je vois et entends encore notre logeuse (une dame négligée, d'un certain âge, autrefois petite main dans la couture à Paris - mon père avait des doutes sur le savoir faire de ces mains..- sur protectrice de ses chiens Pataud et Muguette , etc.....) qui tout en accrochant à ses fenêtre un drapeau symbolique ( un torchon passé au leu de lessive + un autre blanchi à l'eau de Javel + un bout de tissu rouge) chantonnait " Flotte petit drapeau, Flotte bien haut..." Cliquez sur FireFox ce bout de refrain et vous obtiendrez le texte entier repris en mesure, par une voix de stentor. Le titre exact est " Ce que c'est qu'un drapeau" ... un air patriotique datant de 1909. Quelle vigueur, quelle énergie, quel idéal ......( nous en sommes ) Non certains et beaucoup trop en sont loin aujourd'hui .Alors qui va oser reprendre ce flambeau... si il y a je vote pour lui Amicalement à Toi et tout ton monde de Guelma
Jacques LODIER, sous-lieutenant
Ma fille Adeline née le 03/07/61 à Boulogne sur Seine a été baptisée en l'église Saint Possidius le dimanche entre Toussaint et 11 novembre 1961.
Jacques LODIER
Cher Jacques, merci pour ce précieux souvenir et pour tes commentaires. Concernant le drapeau, (symbole de la France, image d'espérance ) il a été lynché, sali, piétiné, brûlé, avili, humilié sous le regard impavide et abêti de nos responsables politique qui s'appuyant sous le (sacré) droit d'expression acceptent (et c'est le seul pays au monde) toutes les injures et les menaces, Il n'existe pas dans ce pays "La fête du Drapeau", je pense que le 14 juillet lui rend hommage en le faisant défiler à la tête de nos armées..et dire que certaines veulent supprimer cet hommage du peuple en le transformant "en un défilé sans caractère " un troupeau de désanchantés qui manifesterait en beuglant leur rancune et peut-être leur haine..., Comme tu l'écris, se lèvera-t'il un jour un personnage qui redonnera la fierté à notre drapeau et à la France !!!!... Nous attendons tes photos, bonnes fêtes G M

Bonjour à Tous, étant natif de Guelma de l'année 1939, mon Père y travaillait comme inspecteur de la sûreté nationale. Mes Grands Parents côté maternelle tenaient un Café dans cette ville mais ou ???? . Leurs Noms : MESNIER mon père DUMAS Michel né en 1901. Je suis à la recherche de personnes qui les auraient connus. Dans l'attente de vous lire recevez mes remerciements anticipés à vous et à votre équipe .PS: mon adresse Mail : samudala@free.fr Ayant lu se dernier sur le site : http://www.piednoir.net/guelma/ je m'aperçois que mon adresse mail n' est plus valable ayant changé de fournisseur donc voici ma nouvelle adresse mail : nialasamud@orange fr je vous demande de bien vouloir la rectifiée sur votre site dans l' attente de vous lire recevez mes sincères remerciements.
Cher Alain, ton message est sur la toile et je te souhaite de nombreuses réponses, amicalement Gilles

Bonjour Monsieur, Je connaissais votre site depuis longtemps par ma tante Madame Lucienne DIMECH et aujourd'hui je me suis enfin décidée à venir vous faire une petite visite. Quel bonheur et surtout quelle surprise sur la partie que vous avez consacré à mon parrain René DIMECH !Un grand Merci pour lui les photos et les commentaires sont super. Je ne sais pas si nous nous connaissons, mon Oncle me parlait souvent de ses copains de l'école d'agriculture de ses amis de Guelma. Nous étions venus tous les deux au rassemblement des Guelmois en 2006 et il m'avait présenté plusieurs de ses amis. Je suis Marie-Thérèse PIQUE, la fille de Lucette DIMECH (la sœur de René) et de Joseph PIQUE (ZéZé) Papa a été enlevé en décembre 1956 et retrouvé en juin 1957, je pense que beaucoup de personnes se souviennent encore de lui, Maman vit avec moi depuis quelques années maintenant. Parmi vos relations ou les personnes qui visitent votre site y a t il quelqu'un qui aurai des photos de mon père, car moi je n'en ai que 5, et j'aimerai beaucoup également que les personnes qui l'on connu en dehors de la famille de maman me parle de lui car depuis presque 30 ans je n'ai plus aucune nouvelle de la famille Missud et des autres membres de ma famille paternelle. Je vous joins mon adresse @ ainsi que mon n° de téléphone pour un éventuel contact. Au plaisir de vous lire Cordialement Marie-Thérèse PIQUE. @ mtpique@sfr.fr

Bonjour Marie-Thérèse, René était un ami, je le connaissais alors qu'il était élève à l'école d'agriculture où mon père enseignait, au cours d'un voyage que j'avais organisé, nous avions visité Malte, et j'ai eu beaucoup de peine d'apprendre sa disparition En ce qui concerne les photos, je suis certaine que des Guelmois en ont, mais faut-il qu'ils fassent l'effort de les envoyer. Cependant puisque vous en avez quatre, peut-être serait-il bon de me les faire parvenir, histoire de resituer votre famille, merci et bonnes fêtes. Yvette Martinez-Borg

Chers Amis, J'ai noté deux erreurs sur la photo " photo de classe 1946 " : Sur la rangée du centre : Chouchen au lieu de Attali, Rangée du bas : Benmoha au lieu de Sebi ! Amicalement Nabeth Jacky sur la photo

Bonjour, Je suis issue de Bockler Jeanne qui habitait Mirabeau. Puis je prendre contact avec vous. voici mon mail : annytrottet Avec mes remerciements Bien amicalement Anny

Nous vous conseillons de prendre contact avec Jean Bockler à Nice si jointe son adresse (envoyée pas mail), amicalement Gilles

Cher Gilles, Aprés une longue absence je retrouve mon ordinateur et ton site avec toujours beaucoup de plaisir . En parcourant celui-ci je me suis aperçu qu'il y avait une erreur de dates dans le texte que je t'avais fait parvenir sur le village de Petit . En effet Salesses Joseph a été officier de l'état civil de Petit de "1860 à 1863 ". Avec toute mon admiration et respect pour ce que tu fais . A bientôt. MONIQUE DELMAS

La rectification est faite, amicalement, Gilles

" Cheikh Bili = Ta main dans la mienne",Pour aider à l'impression do 4° livre de Maguy Planchon-Bellet: Ce 4° tome sera probablement édité bientôt. Il s'agit de "Ta main dans la mienne" qui relate les dernières années de la vie de la famille de Maguy Bellet en Algérie: la mission en paix, la guerre et le départ en France. (Guelma Tlemcen) Jacques Defres, notre éditeur, aimerait savoir sur quelles bases se fixer, et serait reconnaissant d'avoir une liste 'éventuelle de tous ceux qui sont sûrs de prendre ce livre. Si vous êtes intéressé(e) pourriez-vous vous signaler à Maguy Planchon au 05 53 67 42 94, ou à l'adresse suivante: 113 Bd de la Liberté 47000 Agen, et si possible lui faire parvenir votre adresse complète et un acompte de 6€,50 pour lancer l'impression. A bientôt pour la sortie de ce tome, et merci. Bernard et Maguy Planchon. Nous nous portons garants que les chèques non utilisés en cas de problème, seront intégralement remboursés. Nom ………………….adresse postale ………………. nombre de livres retenus………..Acompte 6,50 € par livre) -Signature:
Nous vous demandons de prendre contact directement avec l'auteur

Heureux que vous ayez gardé en mémoire tous ces souvenirs, nous attendons avec impatience vos photos, votre adresse mail, ainsi que votre numéro de téléphone ne seront transmises que sur demande, amicalement; Gilles

Je suis née à Guelma en 1953, mon prénom est Yolande.Ma mère Gilberte habitait dans une ferme de la famille Sauvage à Guelma de 1947 / 1948 à 1955. Elle a bien connu Monsieur Félix Sauvage dit 'chouchou". Si je pouvais avoir des photos de ce monsieur, j'en serais très contente. Merci Cordiales salutations, Yolande Rizzon

Bonjour Yolande, votre demande a été transmise à qui de droit, qui ne manquera pas de combler vos souhaits, amicalement, Gilles

Bonjour, Je suis de guelma. Mes grands parents m'ont toujours parlé de deux familles qu'ils ont cottoyées. Mainteant eux sont morts et moi j'aimerais bien avoir des nouvelles de ces deux familles il s'agit de la famille Chazot dont la femme était chanteuse et prof de musique et la famille Lacroix propriétaire du garage Lacroix à Guelma. Merci

Soyez plus explicite, sans d'autres références, il sera difficile de vous reconnaître, amicalemnt, Gilles.

Bonjour Gilles, je suis étonné de ne pas voir figurer XUEREB François dans la liste des Guelmois morts pour la France en 14-18 (Chroniques)
Il est né à Bône le 25/04/1882 mais marié à PETIT le 8/11/1910 et habitant la région de GUELMA, probablement Héliopolis au moment des faits.
La transcription finale du jugement de son décès sur le front le 2 novembre 1914 a été faite le 25/01/1923 à Héliopolis.
Il me semble que tous les habitants de la région proche de Guelma (Petit, Millésimo, Héliopolis etc....) sont généralement considérés comme étant guelmois sur notre site.
Il était marié à MIFSUD Marie et était le père de Manine XUEREB mariée à Joseph ZARA dit Zouzou dont les enfants sont ZARA Eliane (mariée à Jean Bockler), Odile, Yves et Gérard.
XUEREB François était aussi le frère de mon grand-père maternel XUEREB LUIGI ; voila pourquoi cette information m’interpelle.
Voici cependant le site qui donne la preuve des faits.


Bonjour, il me serait agréable que vous puissiez me donner l'arbre généalogique de mes parents et gd parents nés à Guelma en 1869, je vous remercie par avance . J M Grenier


Bonjour Gilles, j'ai de nouveau flâné sur notre site Guelmois pour me ressourcer toujours avec le même plaisir emprunt de nostalgie.
J'ai ainsi visité l'album photo de la famille Cheymol où j'ai revu une photo de classe que je possède mais que je ne retrouve plus.
Il s'agit de la photo intitulée CE1 année 1952-1953 Madame Rottement.
S'il s'agit bien de l'année 52-53 mais il me semble qu'il s'agit plutôt de la classe de CE2 de Madame SAUVAGE mais certainement pas celle de Madame ROTTEMENT qui faisait le CM1.
Pour le nom des élèves, je me permets de compléter selon mes souvenirs :
- Au 3eme rang depuis la gauche : Halimi René - Roux - Fadli - Zerbib - Tabouche? - Missud Jean Louis - X - X - Bertal René - X - Dimech - X - X
- Au 2e rang : Sultana Bernard - X - Bustori - X X X X - Sauré J. Loup - Agin Pierre - Barge Gérard
- au 1er rang : Tizgagine - Lacombe Gérard - Cheymol Yvan - X X - Taïeb Jean Pierre - Lacroix J Loup - X - Guez - Nabeth - Cheymol JP
J'étais donc moi-même dans cette classe.
Halimi est le fils du Rabin de Guelma, Missud JL, fils de Paul Missud, est mon cousin, décédé voila bientôt 3 ans, Taïeb JP est le fils du Greffier, Guez le fils du coiffeur et Lacombe le fils du cafetier.
Pour l'autre photo de classe 1953-54, il me semble, là aussi, qu'il s'agit de la classe de Mr Reynaud de CM2 et non CE2.
En cette année, les deux classes de CM2 était tenues, l'une par Mr Reynaud et l'autre par Mr Roger FUG enseignant remarquable, efficace et dévoué que j'ai cherché à contacter en 2009 pour avoir été dans sa classe.
J'ai malheureusement appris par son fils Gérard qu'il venait de décéder à Libourne en novembre 2008.
J'aurais bien d'autres souvenirs à te raconter : les circonstances dans lesquelles Norbert, ton frère (Nonor) m'a amené en urgence à Bône dans son aronde pour une opération. Et les évènements du 20 aout 54 qui nous ont amenés à être hébergés une nuit dans la famille Olives et ensuite chez ton père dans sa villa où j'ai dormi probablement dans ta chambre car tu étais absent.B C'est dire les liens qu'il y avait entre les familles Martinez, Xuereb et Sultana. Avec mes amitiés Bernard

Bonjour, Au hasard de Google, je viens de trouver votre site et j'ai été ému de retrouver des noms qui ont accompagné toute mon enfance puisque j'ai habité Guelma de 1954 à 1963.
J'y ai eu tous mes amis et camarades de l'école d'Alembert où notre communauté d'enfants ne faisait pas de différences entre les chrétiens, les musulmans et les juifs.
Mon père était l'adjoint du sous-préfet et mon frère Claude était très actif dans le domaine des loisirs. J'ai quitté Guelma après avoir épousé une fille Djebbar et après l'école des jardins, j'ai rejoint Annaba. Je me souviens de tous ces collègues qui travaillaient avec Benaya; J'habite à Vallauris et serais heureux d'avoir des nouvelles de toute cette ancienne jeunesse.-
Daniel CHENARD 226 avenue des anciens combattants 06220 Vallauris tel:0951096397/ 0615327514, Fax 0956096391B

Cela me fait toujours très plaisir de te lire. Tu es pour moi le seul contact avec la France, Guelma et mon enfance. Les nouvelles de Chioua, Delicato et Philipe Anziani m'ont profondément attristé. Quand je ne vois pas "Gilles Martinez" à l'ouverture des Emails, je panique...j'ai toujours de peur de plus en avoir. Il faut comprendre, je suis seul à Los Angeles. "Gilles Martinez" est pour moi le seul lien avec Guelma et le passé.

Passionnante lecture que votre site et les messages...Mon arrière grand père Leon Rouyer fut une figure de Guelma dans les années 1870 Pharmacien, installé à Alexandrie après un début de carrière à Guelma, il revint sur place et fut un fondateur essentiel de Hammam Meskoutine dont il avait réalisé l'étude thermale. Correspondant de la Dépêche de Constantine, il se lança dans la politique et fut Président du conseil général du département. Il était resté colon, avec une importante exploitation agricole à Guelma même Il a laissé un extraordinaire document : ses mémoires, 420 pages manuscrites, jamais publiées, dont je possède une copie Amitiés à tous M.Lagrot=
Réponses noue serions heureux de diffuser sur notre site des extraits de ses mémoires, aussi attendons-nous avec impatience quelques feuillets .G M

Suite à la page de ce mois-ci sur le village de Petit, je te fais part des recherches que j'avais faites sur l'attribution des concessions de terres en Algérie qui peuvent être interessantes pour l'histoire du village de Petit et de ses premiers habitants.
L'information issue de la base de concessions de terre en Algérie m'a appris qu'il avait été attribué une concession à Jacques et Joseph SALESSES en 1855 à Petit et Perrechy (?) et attribution d'une concession à Petit et Perrechy(?) à DELMAS Albert en 1862.
Ce qui confirme que la belle famille SALESSES de DELMAS Albert est arrivée la première en Algérie avec le fils ainé de Delmas Albert puisqu'il est témoin au 2 ème mariage de Jacques SALESSES en 1859. D'autre part SALESSES Joseph a remplit les fonctions d'adjoint au maire de la commune de Guelma remplissant les fonctions d'officier de l'état civil de la section de PETIT de 1960 jusqu'à sa mort le 16 dec. 1963 .
En poursuivant mes recherches je me suis aperçue que le nom Salesses avait disparu de PETIT car seules les filles avaient survécues les garçons décédaient en bas âge.
Par contre la famille Delmas a fait souche.Dans les pages sur le village de Petit tu as mis des extraits d'un livre écrit vers 1887-1890 par l'instituteur du village "souvenirs" comment se procurer ce livre ?
Voilà cher Gilles les résultats de mes petites recherches bien insignifiantes par rapport au travail que tu fais.
Amicalement, Monique Delmas.
Un appel est lancé, si un lecteur sait où trouver ce livre "souvenirs", prendre contact adresse mail ; fredilia@orange.fr , merci Gilles Martinez


Suite à l'appel de Mr Philippe Baudart sur votre site, poursuivant le même objectif, pouvez-vous me mettre en relation avec lui afin que nous puissions échanger nos informations.Avec mes sincères remerciements Michel SAURAT

Michel SAURAT : mscontact@aliceadsl.fr
Il ne nous reste plus qu'a espérer que Philippe lise votre message


Dans le courrier des lecteurs M.J GERVAIS demande le nom du Saint de la ferme CHEYMOL .Il s'agit de "'Saint ERNEST" Prénom du grand-père Cheymol


Bonjour,Je viens de découvrir votre site à l'occasion d'une recherche généalogique. Les louanges lues dans les divers messages sont largement méritées. Voilà ce qui m'amène : Où peut-on se procurer une image scannée du n° de l'Avenir de Guelma daté du jeudi 31 décembre 1926 mais qui serait plutôt du jeudi 31 décembre 1925 (page : http://www.piednoir.net/guelma/guelma-ville/avenir31decembre1926juill2010.html ).B Merci de votre réponse. Cordiales salutations.rene. mail : giudice@orange.fr

Bonjour, Il y avait déjà pas mal de temps que je n'étais plus venue sur votre site ...Peut-être vous souvenez-vous de moi ...Annie Vilhès ,mes ancêtres maternels ont vécu à Héliopolis, Petit, Millesimo et Guelma où est née ma mère puis mes grands parents sont allés s'installer en Tunisie où je suis née ...Je vous avais envoyé de vielles cartes postales de Guelma ...( tout ça pour me situer ...)
Aujourd'hui, en lisant les messages je suis tombée sur celui-ci: Bonjour. Je suis né à Bône ma famille maternelle est originaire de votre région. J'ai trouvé votre adresse sur le site Guelma-France. Je recherche photos et documents à l'achat ou en prêt (je m'engage à les retourner en recommandé) sur ma famille, le moulin Lavie et les villages d'Heliopolis, Millesimo et Petit. Mon aieul Etienne Lalane, né a Ill sur Tet dans les Pyrénées-Orientales,a été transporté en algérie, en tant qu'opposant au coup d'état de 1851. En 1857,il se marie à Héliopolis avec Marie-Claire Pages, ont plusieurs enfants, dont Noemie Lalane, épouse Cathala. Leur fille a épousé un employé du moulin Lavie, dont ma mère se souvient très bien. J'ai d'autres renseignements généalogiques que je peux vous transmettre. Peut-être que grâce à votre site j'en saurais plus sur ma famille et sur le village. Je souhaite que des ex-habitants de ces villages me répondre par votre intermédiaire. Bien amicalement Frédéric Micallef

Je ne sais pas de quand il date ..mais j'aimerais si c'était possible, rentrer en contact avec Frédéric Micallef car je suis parente avec Marie-Claire Pagès, son aïeule, également les Cathala, ..
Merci de me dire comment faire ou de lui transmettre mon message Votre site est toujours très intéressant, mais il est vrai que pour moi, c'est le côté généalogie qui me passionne car je n'ai pas vécu en Algérie...
Cordialement, Annie Vilhès, annie.vilhes@wanadoo.fr
Souhaitons que Fredérick Micallef prenne contact avec vous, me prévenir si c'était le cas

TU es formidable Milles merci pour cette pensée à monsieur Zemmour que tu as transmis à tes correspondants Je m'aperçois que tu n'oublies pas ta ville natale MERCI POUR TON SITE QUI EST FORMIDABLE, Paul Kaioun

j'ai effectué mon service militaire en 1961 dans une ferme transformée en P.C. du Génie entre Millesimo et Guelma, j'ai lu attentivement le voyage de Mme Martinez-Borg à Guelma en 2005; j'ai reconnu ce qu'elle décrit dans cette région.Peut être que vous reconnaîtrez d'après les photos jointes la ferme ou était installé ce P.C. et vous pourriez m'expliquer son histoire .
Lors de mon séjour sur le fronton d'un bâtiment de cette ferme était indiqué "domaine St B....." je n'ai pas le nom complet sur une photo, cette ferme se situait en allant de Guelma
.
Bonjour ami, je vous donne en partie les renseignements que vous souhaitiez, La ferme dans laquelle vous avez séjourné appartenait à la famille Cheymol. Ces pionniers sont arrivés dans les années 1850-1854. Après avoir rendu les terres cultivables, Jacques bâtit pour abriter les siens une première ferme, qu'il détruisit pour laisser place à une seconde plus adaptée et qui est celle que vous avez connue. Il la baptisa de son prénom Ernest, elle se situait en allant de Guelma vers Millesimo. En ce qui concerne le "Domaine St B....." il ne m'a pas été donné d'explications, à bientôt le plaisir de vous lire; Y M


Je souhaite que votre appel soit entendu, tenez-moi informé, G-M


Bonjour, je suis tombé tout à fait par hasard sur une partie de votre site, et en particulier sur un article de Mr LEJEUNE sur un village où mon grand-père fut je crois Maire. Il s'agit de Guealaat bou Sba, et mon grand père se nommait Camille FRAY. J'aimerais si cela était possible avoir des photos de ce village, merci d'avance Pierre FRAY ;. frer.toc@free.fr
Bonjour, je me présente, je me nomme Pierre FRAY, je suis né à Fort de l'eau en 1957, et j'ai vécu quelques temps chez mon grand pére Camille FRAY qui fut je crois Maire du village GUELAAT BOU SBA. J'ai appris à faire du vélo chez lui. Il habitait une maison dont une porte donnait sur la rue et il y avait un grand portail haut qui donnait sur une cour intérieure. Un mur donnait sur un petit chemin par lequel arrivait mon ami Boudjéma, qui devait avoir le même âge que moi à l'époque. J'ai beaucoup de souvenirs de cet endroit, notamment une belle canne en roseau et cuir vert que m'avait offert un habitant, ou alors un chacal attaché au fond de la cour, un petit pont il me semble juste à coté de la maison, une cage en osier avec des sauterelles, la batteuse dans laquelle mon grand-père à perdu une partie de son pied.. enfin plein de choses comme cela, je joins deux photos à ce message, une de mon grand père dans la cour avec sa chienne Rita, et l'autre de mon grand-père et de ma grand-mère Marie. Je souhaiterais avoir des photos du village pour voir si des fois je reconnais cette maison dont je suis encore capable de décrire chaque pièces, merci d'avance à tous ceux qui voudront prendre contact avec moi, Pierre. (voir les photos dans le fichier "Album Photos" Pierre Fray)

Cher Pierre, je souhaite que votre message soit lu par des anciens du village ou par des algériens qui gardent en mémoire ces années là afin que vos souvenirs refassent surface G M


Pied-noir d'une génération qui n'existe pas: je suis né en Algérie, mais j'en suis parti trop jeune pour avoir de vrais souvenirs. Je suis donc obligé de me reconstruire une mémoire. La généalogie m'y a beaucoup aidé. J'ai quasiment recomposé la totalité de la vie algérienen de ma famille. Une bonne partie est originaire de Guelma, et surtout d'Héliopolis. Je crois pouvoir dire qu'ils ont été parmi les fondateurs. Je voudrais maintenant nourrir cette arbre généalogique qui est surtout d'origine administrative, avec des éléments de la vie de mes ancêtres. Sans trop savoir comment, j'espère que vous pourrez m'aider à mettre un peu de chair à mon arbre généalogique. Merci d'avance. Cordialement Philippe Baudart
Réponse: Cher Philippe, j'espère que votre message sera lu et pris en compte par des Guelmois et des villageois d'Héliopolis, cela fera la seconde fois qu'il passe, il ne faut pas désespérer.....! G M

Bonjour Monsieur Martinez, C'est mon arrière grand-père, Jean sadeler, qui a fondé le village du même nom dur la commune de Clauzel, j'ai beaucup de matière pour votre site si cela vous interesse. Mon grand père, son fils, Michel sadeler a crée l'amicale des anciens du lycée de Constantine, très active, ici dans le Var et les Bouches du Rhone. Merci pour votre site...Julie Py.B ;juliejaeck@hotmail.com
Réponse; Nous attendons avec impatience vos documents qui seront les bienvenus. G M


Bonne route pour l'annee 2011 ainsi qu'a ceux qui t'entourent. Et encore merci pour ce site, le fil rouge de notre passé, que nous attendons avec impatience tous les 2 mois.Cordialement MONIQUE et PAUL DELMAS

Bonjour, Comme promis, je vous contacte pour vous faire part de la suite de mes recherches.
En contactant les proches cousins d’une branche parallèle à celle recherchée j’ai obtenu une information capitale : L’un des frères SAURAT aurait disparu en mer au large de Bougie en pratiquant de la chasse sous-marine…J’ai donc contacté les « Anciens de Bougie » qui m’ont gentiment fournit les coordonnées d’un contact précieux puisqu’ il s’agissait du fils de l’un des frères SAURAT !Il habite non loin de chez moi et j’ai donc pu rencontrer Francis et son épouse Françoise SAURAT dernièrement. Son père Robert est né à Héliopolis en 1923 d’Emile SAURAT et Léonie CATHALA. Il était menuisier à Saint Armant puis enseignant la menuiserie dans un centre d’apprentissage à Bougie avant de renter en France en 1962 pour continuer à enseigner dans la région parisienne. Il était passionné de plongée et participait à des concours de chasse sous marine. Il était aussi moniteur de plongée en bouteille. Il a divorcé en 1968. Sa deuxième épouse, plus jeune, est toujours vivante et habite dans la région parisienne. Le frère de Robert, Armant né en 1924, était engagé militaire dans l’A.L.A.T comme mécanicien et pensait fonder une famille lorsque il a disparu en mer en plongée le 8/06/1961 dans une crique près de Bougie. Son corps n’a jamais été retrouvé malgré d’importantes recherches. Nous avons parlé aussi des « religieux » dans la famille proche. Son arrière grand-mère Ernestine Nicolas avait de nombreux frères et sœurs. L’un d’eux, Ernest a eu deux enfants, François Nicolas, Père Blanc qui oeuvrait dans les environs de Ouagadougou, en Haute Volta, (Burkina Faso) d'aujourd'hui; Sa soeur Solange dans le civil (Mère des Anges en religion) était supérieure de l'orphelinat de Bône. Un autre, Constant a eu aussi deux enfants, Gilbert, le « Père BENOIT » et son frère le Père Edouard NICOLAS dont j’ai eu plus d’informations encore sur votre site ! Du coup j’ai eu un nouvel éclairage sur les relations entre les différentes familles habitant Héliopolis à cette époque là… Léonie CATHALA (épouse SAURAT) était infirmière. Emile SAURAT avait beaucoup de chevaux dans une grande ferme avec des écuries. Peut-être avait-il des attelages ? Il aurait fait de « mauvaises affaires » et aurait vendu ses biens à son beau-frère Emile RONGIER et aurait fini sa vie comme secrétaire de Mairie à Héliopolis… Ainsi peu a peu j’ai l’impression de reconstituer des tranches de vie dont j’ignorait totalement l’existence il y a quelques mois à peine ! En effet mon grand père Emile SAURAT (attention ce n’est pas le même « Emile » car c’est le cousin d’ Emile dont j’ai parlé plus haut), est né aussi à Héliopolis en 1882, militaire durant quelques années, il est rentré en France en 1920. Du coup je ne savais même pas que mes ancêtres étaient passés par l’Algérie.
C’est en débutant mes recherches généalogiques que j’ai découvert toute cette partie de l’histoire qui m’a conduit, en remontant ma branche, en Ariège ou j’ai retrouvé l’autorisation d’émigration de Pierre SAURAT, celui qui est parti à son époque en 1851 vers la « Terre promise » ! Je profite de ce courrier pour vous demander si vous avez parmi vos nombreux documents, certains pouvant concerner plus particulièrement la famille SAURAT mais aussi éventuellement COMBES, (mon arrière grand-mère), RONGIER, NICOLAS, HEBRARD, LECHEVENTON et BRUN (les cousins par alliance) J’avais repéré par exemple sur votre site une page de faits divers, qui semble avoir disparu, qui parlait de NICOLAS d’Héliopolis se plaignant de vols… sur le site www.alger-roi.net un article que vous avez écrit qui cite parmi les propriétés agricoles les mieux entretenues celle de « Saurat » qui m’a particulièrement intéressé…. Aussi je vous renouvelle mes plus sincères remerciements pour votre coup de pouce ! Amicalement Michel SAURAT

Bonjour, je vous contacte suite à ce lien : http://www.piednoir.net/guelma/guelma-ville/bocklerjanv07.html,la personne qui a créé cette page (jean marie Bockler) m'est apparenté. effectivement joseph bockler se trouve etre mon arriere grand pere; et jeanne thérese bockler ma grand mere paternelle. cette derniere a été mariée en premiere noce à mon grand pere : hergat joseph en 1891 à guelma et en seconde noce à Gervais anatole en 1903 à mirabeau. pourriez vous transmettre mes coordonnées e-mail à ce jean marie bockler. avec mes remerciements, Anny Trottet,

Bonjour à Tous, étant natif de Guelma de l'année 1939, mon Père y travaillait comme inspecteur de la sûreté nationale. Mes Grands Parents côté maternelle tenaient un Café dans cette ville mais ou ???? . Leurs Noms : MESNIER mon père DUMAS Michel né en 1901. Je suis à la recherche de personnes qui les auraient connus. Dans l'attente de vous lire recevez mes remerciements anticipés à vous et à votre équipe .PS: mon adresse Mail : samudala@free.fr

Je recherche des nouvelles de la famille YVORA habitant Guelma face au 1er REP ...CASTELLI Nicole

Merci pour votre réponse. Vous m'avez effectivement donné un bon tuyau ! J'ai contacté Mr François AZZOPARDI qui, bien qu'âgé,conserve une bonne mémoire. Il a bien connu la personne que je recherche (secrétaire de mairie sur ses vieux jour et mort en 1957 à Héliopolis) et m'a mis sur la voie de deux fils SAURAT, Robert et Manou. mais n'a pu m'en dire plus, ce qui est déjà beaucoup pour moi ! Il m'a invité à venir le rencontrer ce que je ne manquerai pas de faire. Je poursuis " mon enquête " et dès que j'ai du nouveau je ne manquerai pas de vous faire un petit compte rendu pour votre site. Encore merci pour votre aide Bien amicalement Michel SAURAT

Je ne peux que vous féliciter pour la qualité de votre site, j'y ai retrouvé des visages connus ou des noms entendus dans mon adolescence, bravo continuez. G Maréchal

Je regarde toujours le site sur Guelma. A présent je me rappelle de toi, je reconnais Francis Vella, son Père, Toto Zuretti, Casarino's, Bockler, Balibouze (mon voisin) et autres. Je revoie la place St Augustin avec l'église et son clocher en face de mon balcon. Cela me rappelle le bon temps. Merci pour le photos que tu as inclue dans le site. J'espère qu'un jour Francis Vella, Claude Cross ou autres m'écrivent. Tu peux communiquer mon Email adresse. J'aimerai avoir de leur nouvelles. Congratulation pour tes 50 ans de mariage. J'admire ta persévérance, Jeannot Cohen (Los Angeles USA)

Salut Gilles. Oui, j'ai bien reçu ton mail, mais nous étions absents. Nous venons de regarder l'album photos de ton cite FORMIDABLE.Nous avons reconnu au café "Le Glacier", MISSUD Georges(décédé),dont le fils Noël est le mari de Rita Xuereb,(soeur de mon épouse Anne-Marie),et Sultana Michel(décédé il y a environ 10 ans), dont l'épouse:(récemment décédée)Anna, était une soeur de Xuereb Augustin, disparu (enlevé à la ferme des 2 palmiers)le 14/11/1958. Anne-Marie a eu aussi la joie de revoir son père sur la photo "battue aux sangliers". Beaucoup d'émotion aussi de revoir son église de Guelma. Merci infiniment pour ce cite. Nous sommes amis avec Jean Gauci, de Guelma. Nous lui ferons part de tout cela, et aussi à Noël Missud qui prend la photo: "une fine équipe". Henri MARCHIORO

Bonjour, sur la messagerie pied noir de GUELMA-FRANCE j'ai appris que vous aviez été à l'école Sévigné, j'ai cherché des photos de la maternelle avec Melle Jayot c'était en 1948 1949 et en 1958 j'étais au lycée Mercier en classe de 3 ieme . En maternelle, j'étais avec Jean Pierre Tayeb et Nicole Versini. Maman tenait un commerce de tissus entre la rue d'Hannouna et la rue Négrier, je m'appelle Jacqueline Elkaim. Je suis née en 1943; J'aimerai retrouver ces amis, j'attends avec impatience qu'ils me fassent signe. Recevez toute mon amitié et mes bons souvenirs. jacqueline.fievet@neuf.fr

Bonjour, je regarde régulièrement votre site et je rend hommage à ce que vous faites et bravo pour votre tenacité.../...Roselyne Malléa

Bonjour Gilles, grand merci, c'est avec un immense plaisir que je regarde ton site sur Guelma. Rien n'est comparable à Guelma, la ville de mon enfance, même pas Los Angeles ou je vis depuis 1976. (34 ans) Jeannot Cohen

Bonjour, je recherche des camarades de classe (école Sévigné)de:1 952 à 1960. Mon père Xuereb Augustin a été enlevé le 14/11/1958 ,XUEREB RITA épouse MISSUD mail : henri.marchioro@orange.fr

Bonjour, J'ai vêcu à Guelma de l'âge de 2 ans à celui de 16 ans. J'aimerais avoir des nouvelles de mes camarades de classe (1952 à 1959) et puis Ecole Normale de Constantine(1959-1961)et enfin lycée Mercier à Bône (1961-1962)Nom : Agin Nicole :

La famille XUEREB Augustin(disparu le 14/11/1958)aimerait être contactée par des amis pied noir. Nous sommes rentrés en France en 1964, car nous espérions retrouver notre père(enlevé)Nous étions 11 frères et soeurs.tél:05/62/05/73/27; henri.marchioro@orange.fr

../.., je vous remercie car grâce a votre site j'ai reçu il y a quelque temps de la part de Magdelaine MURACCIOLI, des photos de ma mère et des autres membres de la famille RIVIERE et LA ROSA Philippe prises à Guelma qui m'ont beaucoup touchées. Encore un grand merci; J M LEVEQUE

Décès de Gilbert GRUFFAZ; Je pense qu'il a du être mon prof de français car j'ai quitté GUELMA en fin décembre 1961 pour m'engager dans L'A.L.A.T à Nancy. Amitiés, JM Lévêque

j'ai lu tous les journaux de "L'avenir de Guelma". Tous très instructifs sur la vie de nos anciens. J'ai trouvé dans la rubrique: "Classe 1927" porte drapeau Cohen Georges. Mon père étant né le 24 février 1907, était donc bien de la classe 1927.Quant à l'annotation" porte drapeau", connaissant mon père qui n'a jamais su dire :non, je le vois très bien accepter d'être porte drapeau quand on lui a demandé. De plus les prénoms de mon père étaient: Georges Jacob. A+ Henri
.

../.. je vous remercie car grace a votre site j'ai reçu il y a qq temps de la part de Magdeleine MURACCIOLI, des photos de ma mère et des autres membre de la famille RIVIERE et LA ROSA Philippe prises à Guelma qui m'ont beaucoup touché. Encore un grand merci; J M LEVEQUE

En maîtrise d'histoire, je me passionne pour la civilisation romaine en Algérie et vous m'êtes, (par votre site attractif et fouillé), d'un grand complément. Cependant vous donnez comme références des historiens français connus, n'y a-t-il pas d'Algériens qui auraient continué (ou commencé) l'étude de monuments découverts récemment (ou anciens) ? Dans ce cas pourriez-vous me donner leurs références ou leur parutions ?, merci et continuez.. Clothilde Marois-Erlacher


Par hasard, en effectuant des recherches sur Oued-Zenati, Ras el Akba , j'ai pu découvrir votre site ( Excellent d'ailleurs ). Je suis né en 1950, mes parents assassinés en 1955 ( les assassins arrêtés et jugés ), j'ai quitté la région pour Alger dans ma future famille d'adoption . J'ai quelques souvenirs encore de Guelma , ou mon père m'emmenait chez le concessionnaire Renault , Monsier JOVINE , mon instituteur à ras el akba , monsieur BOVET . C'est avec mélancolie et tristesse quand je repense à toute cette histoire . Aujourd'hui , j'ai 60 ans , et mon vœux , serait de retourner dans cette région , mais le sentiment d'insécurité me fait hésiter . Pouvez-vous me dire , si il y a une solution . Merci à vous , et suis de tout cœur avec vous .


Bonjour, Je suis un pied-noir de la génération qui ne connait pas son pays. En effet, je suis né en 1958, et j'ai quitté l'Algérie en 62. Il ne me reste rien des souvenirs familiaux. Aussi, je suis à la recherche de tout renseignement sur le village de mes arriére-grands-parents: Heliopolis. D'après les récits de mon grand-père, ils étaient paysans ou peut être minotiers. Je vous remercie infiniment de toute aide que vous pourrez m'apporter. Cordialement, Philippe Baudart

Bonsoir Monsieur, Je viens de lire votre site collectif-guelma. Je ne suis pas Guelmoise, mais bônoise. C'est avec une grande émotion que j'ai parcouru l'album photo d'un ami d'enfance que j'aimerais tant retrouvé. Il s'agit de l'album photo de RENE BERTAL. Nous nous sommes connus a la cité Juanola où il travaillait son patron était Monsieur Chaudemanche. Je m'appelle Viviane TORRE, j'ai habité la cité Juanola puis le boulevard Clémenceau a Bône. Actuellement j'habite dans le sud ouest une petite commune qui s'appelle Grayssas. En espérant avoir de vos nouvelles très bientôt ,je vous adresse mes amitiés bônoises, Vivaine


Bonsoir Gilles, en consultant ton magnifique site sur Guelma en voulant me replonger dans l'atmosphère de mes années guelmoises, j'ai découvert la photo de Bertal. Quelle n'a pas été ma surprise de me reconnaître sur le cliché et surtout d'identifier certains de nos camarades: 1er rang de gauche à droite Maghmouli, X, Bertal, Laffont , Taiëb, Bensaid ? , Cérini, Zara, Dimeck, Cardonna, Boulila 2ème rang cette fois de droite à gauche Fadli, Népha, Xerri, Toubal,Zerbib, X, Benteboula , X,Nakkache ? ,X,X 3ème rang de gauche à droite Attal, X,X, Séridi, X,X,X, Bassiot, Djebar,X,X . Dans cette classe il y a quatre anciens joueurs de ESG après l'indépendance Magmouli, Bensaid, Benteboula et Séridi qui fût même international. Avant l'indépendance que de parties disputées sur l'ancien stade avec Sicard et bien d'autres encore. Sur la photo de la classe 2 M' du lycée Saint Augustin qui figurait en première page du site, mais qui a disparu, nous sommes je crois que deux à figurer Fadli et moi même. Il faudrait que tu reclasses cette photo avec les photos scolaires si possible. Encore toutes mes félicitations pour ton excellent travail de mise en ligne et choix de la documentation. Jacques Cérini
NDLR : Merci Jacques tout est corrigé,


Suite à mon service militaire effectué en 57/58 à Guelma, je recherche la jeune fille qui à lépoque était employée comme vendeuse chez un photographe dans la rue principale de guelma, près d'une patisserie. Elle se nommait à l'époque Maddey ATTAL et était de confession israélite? Quelqu'un aurait-il de ses nouvelles? merci. Georges Gérôme


"Claude Dubreucq, ancien du 52éme bataillon du génie de GUELMA 1958/59 serait heureux de contacter par mail, écrit ou téléphone d'éventuels " rescapés" de cette unité. Email : dubreucq.c@free.fr /TEL0164402156/1 rue du sorbier des Oiseleurs OZOIR la ferriere.MERCI."

bonjour¸ votre site est mon refuge quand j'ai le mal du pays. Je suis algerienne née en 1971, j'ai toujours vécu à guelma jusqu'à 2000, date de mon départ au canada à Guelma je me sens chez moi, je respire de l'air pur. Mes grands parents qui sont morts m'ont toujours parlé d'une famille que mon grand pere a travaillé pour elle, il s'agit de la famille Chazo ( orthographe), la femme était prof de musique et chanteuse dans un cabaret. Un grand lien liait cette famille à mes grands-parents et ça me ferais un trés grand plaisir de les retrouver s'ils sont encore en vie ou même retrouver leurs proches. merci. H W

Cher monsieur,j'avais fait un mail, ci-dessous en bas de page, concernant le monument aux morts de Guelma à ma cousine Jeannine Politano. Je viens de recevoir sa réponse qui laisse peu d' espoir pour nos recherches . Jeannine me disant de vous contacter je me permets de vous transmettre cette même demande. Je vous remercie par avance de l' aide que vous pourriez nous apporter; Guy Politano ( fils de Jean Politano, le dernier né des 10 frères et soeurs Politano )."Un ami du Cercle Algérianiste Bourgogne Franche-Comté fait une recherche sur les monuments aux morts d'Algérie (avant l' Indépendance) . C'est un travail de fourmi. Pour le moment il recherche la liste des morts pour la France du Constantinois lors des deux guerres mondiales ( éventuellement Indochine et Algérie ). Je lui ai dit que vous étiez allés à Guelma il y a quelques années et que vous aviez été très bien reçus. Il m' a demandé : 1 - si vous auriez une photo sur laquelle on distingue les noms 2 - si, par le plus grand des hasards, vous connaîtriez ces noms 3 - si le monument de Guelma existe encore ?

Guy Politano
Un grand merci pour votre réponse et la rapidité avec laquelle vous m'avez donné ces info. Je fais suivre immédiatement à nos amis Algérois, responsables du " Cercle Algérianiste" de notre région. Ils font le maximum pour faire connaître l'oeuvre des Français en Algérie( par exemple samedi dernier par une conférence sur " les chemins de fer en Afrique du Nord " ) et pour le maintien de la mémoire (cérémonie et dépot d'une gerbe au monument aux morts en AFN pour la commémoration du massacre de la rue d'Isly ), établissement des cartes et blasons des villes d' Algérie avant l' indépendance etc Ils ont du mérite car ce n'est pas toujours facile vu le peu de Pieds-noirs dans le Jura. Bien cordialement Guy. Politano


Bonjour, Nous cherchons à reprendre contact avec Mme. Charlette Chazerand, née Boujol. On l'avait rencontrée chez sa fille à Gex (Ain) vers 1990. Merci de nous communiquer ses coordonnées actuelles SVP. G. Rutgers-Boujol Suisse. E-mail: grutgers@worldcom.ch

Bonjour, J'ai habité GUELMA de 1952 à 1962. J'ai été à l'école d'Alembert. Ma mère CASTELLI Nicole était institutrice et mon père CASTELLI Ernest inspecteur de police. Nous habitions Bd Gl LECLERC à côté du cinéma ARELLA. Je me rapelle de la famille SICCARD, MALEA, PIETRI, ANZIANI, MISSUD ....IVORA également etc...CAUTRES...Le temps passe vite déjà près de 50 ans. Je suis né en 1948 et mon frére Jean Luc en 1951. Je ne suis plus retourné en Algérie mais cela me tente beaucoup de retrouver GUELMA. Alain.Castelli@lyondellbasell.com: mon autre adresse E-Mail castelmania@aol.com


Bonjour, Je découvre votre site très intéressant. Nap III en 1860 visite l'Algérie ait dit: "je reviendrai".Quelles sont les sources de cette citation? le texte de René de St Félix? merci de votre réponse ;Joëlle Miralles
Bonjour Joëlle ; Je vous remercie d'avoir trouvé mon site intéressant, pour répondre à votre interrogation, j'ai extraie ce passage de :Voyage de SM l'empereur Napoléon III en Algérie. Imprimerie du corps législatif 30 rue du Bac, Mai-Juin 1865. Rédigé d'après les documents officiels, précédé d'une notice hiftorique et suivi d'une biographie de René de saint Félix. Souhaitant avoir répondu à votre attente, je reste à votre écoute : Gilles Martinez

Salut Gilles, pour Kieffer je n'ai pas d'info par contre monsieur Salerno est de ma famille il a épousé ma tante; ils sont décédés tous les deux, ils s'étaient retirés à ARDES sur Couse près d'Issoire. Ils avaient 3 enfants Georges Gilberte et Edwige. Georges est décédé, Gilberte est grabataire .Il reste une petite fille qui est pharmacienne à Ardes. Passe ces infos à Colette Nabeth et si elle veut plus de renseignements, elle peut me téléphoner au ....... J'ai été à l'école avec un Nabeth à Guelma mais je ne me souvient pas de son prénom ? Amitiées Claude P.

Bonsoir M. Martinez, Tout d'abord je vous souhaite une Bonne et très Heureuse Année 2010 ainsi qu'à votre épouse.
Je viens de prendre connaissance de votre message mais je suis désolée de ne pouvoir répondre à l'appel de M. Cherchari. En effet, j'ai quitté Guelma en 1960 à l'âge de 7 ans et mes parents n'ont jamais connu la ville de Millésimo. J'aurais aimé pouvoir renseigner ce monsieur, car il est à la recherche de son passé (tout comme moi d'ailleurs) . Je vais souvent sur votre magnifique site et je fais toujours un tour à la rubrique Avis de recherche et je regarde avec un grand intérêt toutes les photos de classe ou des divers coins de Guelma en espérant reconnaître les quelques visages des habitants de Guelma dont je me souviens encore, mais toujours rien.
Je souhaite que M. Cherchari soit plus chanceux que moi et qu'il arrive à joindre quelqu'un qui pourra lui donner la réponse à sa recherche. Bien amicalement - DANIELLE


Bonjour Gilles, non, je ne veux pas que mon adresse disparaisse de vos contacts, grace à votre site j´ai retrouvé la photo de ma maison à guelma et quelques amis, je vous remercie. Christiane
Bonjour Gilles, juste un petit mot pour te souhaiter ainsi qu'à tous ceux qui te sont chers une belle, riche, généreuse et chaleureuse année. Je tiens à te remercier pour tout le mal que tu te donnes à nous renseigner et à établir les liens entre nous. A très bientôt le plaisir de te lire, Belles et bonnes choses, Monique Zerdoun

Bonjour Gilles;. Merci pour ton site. Cela à permis à Jacques Cerini, Gérard Gauci et sa soeur christiane, et moi-même de pouvoir se contacter. A bientot sur le site.JM Leveque

Lorsque le temps passe la mélancolie s'installe, alors on vient faire un petit tour au "Pays virtuel"... et la mélancolie disparait. Après avoir passé un moment sur votre site je vous embrasse tous les deux en vous souhaitant la meilleure année possible. Merci d'être là, point de ralliement de ceux qui ont besoin de se retrouver un temps. Pace è salute.
Noëlle et Jean-Louis NEGRONI

Bonjour Gilles; Bravo pour ton site internet, que je consulte souvent pour rendre visite à Guelma.
J L Marazzani

Bonjour aux Guelmois et merci pour ces belles photos qui me permettent de faire ressurgir des souvenirs d'enfance et revoir des visages que je n'avais pas vraiment oublié.
J'ai passé les années 1960 et 1961 à Guelma et j'avais à l'époque à peine 14 ans. Mon père (né à Sidi bel Abbès) était chef de la brigade de recherche de la gendarmerie de Guelma et ma mère faisait un peu de couture.
A cette époque j'étais interne au Lycée St Augustin à Bône et je venais à Guelma pour les vacances scolaires. Je voudrais plus particulièrement saluer Madeleine Murracciolle (que je revois dans mes souvenirs) et lui dire que j'ai été particulièrement ému d'apprendre le décès de Jean Marie, car il était à Guelma mon meilleur ami.
J'ai d'ailleurs été longtemps en possession d'un exemplaire de la photo ou il est en train de jouer de la caisse claire, photo qu'il m'avait donnée à cette époque. C'est avec émotion que je l'entends encore crier notre cri de ralliement ( ''baldachino'') dans la rue qui longeait la caserne de gendarmerie, lorsqu'il venait me chercher, pour rejoindre le reste de l'équipe, Riviére et Cassarino (Françis je crois). Quand il fallait être plus discret (pendant l'heure de la sieste) il sifflait quelques notes dont je me souviens aussi. Je le revois et l'entends encore taquiner les grands, réunis le soir sur le cours (devant la boutique du photographe il me semble) et particulièrement l'un d'entre, eux en lui chantant " Hyppolyte , aime les frites, les frites aiment Hyppolyte ". Je me souviens aussi d'Angèle et de son petit frère San Pierro. Je me souviens aussi, alors que mon père avait été muté à St Donat près de Sétif, avoir été accueilli un soir en transit à Guelma chez les Murracciole, en provenance du Lycée à Bône ou les cours n'étaient plus assurés et en attendant que l'on vienne m'y chercher. Ce sont pour moi de vrais souvenirs de jeunesse et bien que né en France métropolitaine avant de venir en Algérie à l'age de 9 ans, je me suis senti toujours pied noir pendant et après ne serait ce que par mes racines paternelles et par révolte devant l'ignorance des Français de métropole. De plus mon frère et ma soeur étant tous deux mariés à des pieds noirs, nous sommes toujours restés très proches de cette tragédie.
Je vous adresse à tous et à toutes mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
Raymond Caparroy

Cher Gilles; Merci encore pour ton site que je découvre toujours avec plaisir.Car bien que moi je ne soit pas née" là-bas" mon père Jules Pietri né à Bône est venu en France après son bac il est rentré dans l'enseignement mais toute la famille étant restée en Algérie nous avions un pied en Algérie un pied en France. MONIQUE et PAUL DELMAS

TON SITE EST FORMIDABLE CONTINUE DANS CETTE VOIE B R A V O; A bientôt
Paul Kaioun


Merci pour votre réponse. Christian est le fils de Charles Zamith qui avait une boulangerie à Guelma, famille trés trés proche de ma mère Odette Richardot( Sétif, Bled Gaffhar, Constantine et Guelma) cordialement
Yves de Lengaigne

Je suis à la recherche pour mon pére de M.Vadier et sa femme Vadier (Cantazaro) Danienne. Je suis la fille de Jean Guerrieri que est né à Guelma en 1929. J'ai vu sur une page internet que M.et Mme Vadier étaient présents à un rassemblement du collectif des Guelmois en 1990 à l'Isle en Dodon. Si vous pouvez m'aider dans ma recherche voici les coordonnées de mon père: M. Jean Guerrieri 39 chemin des marmottées 74200 Thonon les bains 04 50 71 39 08 Un grand merci davance et Joyeux Noël; Fabienne et Francis Ehrhardt
Nous ne manquerons pas de vous communiquer les renseignements souhaités dès leurs réceptions G M

D. CARRASCO, gestionnaire du site www.genealogie-gamt.org .Votre site présentant un grand intérêt historique pour les adhérents de notre association " Généalogie Algérie Maroc Tunisie ", nous nous sommes permis de mettre un lien sur le notre . Vous voudrez bien nous confirmer votre accord. Si de votre côté, vous pensez que notre site puisse intéresser vos internautes, vous pourriez en faire de même.
Merci pour l'intérêt que vous portez à notre site, votre adresse est maintenant sur notre page LIENS, je suis certain que nombre d'internautes seront intéressés par le votre, merci pour votre correspondance G M


Bonsoir Gilles, Merci grace à ce document je retrouve les noms des anciens membres de ma famille. On ne pouvait pas te donner des informations sur l'anciènne communauté juive de Guelma, car à l'époque on n'osait pas demander de tels renseignements à nos grands parents..... Passes de bonnes fètes de Noél et de jour de l'An entouré par toute ta famille. Affectueusement Henri

Je suis une française d’Algérie et le berceau de ma famille est GUELMA ? Moi-même je m’appelle MIKALEF de mon nom de jeune fille, nom répandu fin 19ème début 20ème siècle dans cette ville mais je suis née à Constantine où j’ai grandi. Mon arrière grand-père MICALLEF Thomas avec sans doute son épouse SASS Vincente, tous deux nés en Malte, tenaient une boucherie à Guelma. Mon grand père MIKALEF PAUL (orthographe différente) et ses huit frères et sœurs sont nés à Guelma. Une enfant d’une tante a épousé un MISSUD. Or j’ai relevé sur une photo du Rassemblement à Port Leucate de 366 Guelmois, mise dans votre site « GUELMA-FRANCE » le nom de MISSUD Paule. Sa maman s’appelant de son nom d’épouse MISSUD Paulette, Paule pourrait bien être sa fille ou sa petite fille. Serait-il possible de me mettre en relation avec cette personne ? . Je vous en remercie par avance. Noële DAVID


Bonjour Gilles
De retour je decouvre tes messages tu as fait comme toujours du bon travail sur ton site .
Je réponds à ta question au sujet de la photos de Albert Delmas marié à une Salesse non hélas c'est le 1er Delmas à avoir mis les pieds sur le sol d'Algérie, d'ailleurs nous avons aucune photos des Delmas à part le père de Paul "Mimi" et lorsque j'ai fait la généalogie de la famille Delmas je me suis aperçu que c'était la famille de sa femme Salesse qui était arrivée avant à Petit- Nous avons meme pas de photos du père de Mimi et Paul le regrette car il ne se souvient plus de son visage aucune photos de la ferme non plus
Amicalement MONIQUE


merci de m'avoir répondu aussitôt, merci de votre gentillesse, je suis convaincue que gilles connais mon feu papa qui était chef de train, Monsieur lacombe aussi travaillait avec mon père et venait même chez nous à la maison , sa fille était prof. de français dans une école commerciale, vous savez j'ai passé ma toute petite jeunesse à la gare tout près de notre maison jouer avec des petits français, où est passé ce merveilleux temps - tout le monde vivait bien comme il faut, notre ville était propre; nous avons fait nos études aux écoles françaises, Mme. Calvais était directrice d'école son mari était directeur de l'hopital ect... Où habitez vous à Guelma - je considère tout les français d'Algérie comme mes freres et soeurs - je suis sincère - à très bientot - je vous embrasse très fort


Votre site est formidable, merci de nous rappeler tant de bons souvenirs qui sont tous gravés dans nos cœurs..bien sûr Guelma était une petite ville mais chacun y trouvait son bonheur pour preuve je m'y suis marié (je suis un pathos) et là j'ai découvert des us et coutumes des français d'Algérie qui m'avaient échappés durant mon armée.
Merci pour les photos variées qui nous vont droit au cœur, merci pour les articles de presse et merci encore à ceux et celles qui vous aident.
Nous embrassons tous les Guelmois, continuez à réveillez nos âmes et nos souvenirs.
Jean-François et Aline Potier


Bien chers amis!
je viens de découvrir une photo de l'arbre de Noel de la sous prefecture de Guelma ou l'on voit mesdames Speletta, Marmorato, Camilleri et Léonelli et la photo de Pierre SPeletta! trés surpris, j'aimerai avoir des nouvelles de Pierre qui était notre chef de centre au S.T.I.!
salutations et remerciements; M. Marmorato!


Merci pour cette belle photo très émouvante de Guelma avec en cadeau tous les noms de ces bambins de l'époque.
Yvan CHEMAMA et son épouse Josette ATTALI

j'ai un renseignement à demander voila : dans le village ou j'habite en corse :ST.FLORENT; j'ai rencontre (comme quoi le monde est petit.....) un ancien Guelmois ROBERT VELA sa famille habitait sur le BLV. G.LECLERC, mon PAPA allait faire de la menuiserie chez son grand-père mais ROBERT a quitté GUELMA à l'age de 5 ans et il n'a pratiquement aucun souvenir de la ville ni même de la maison,toi qui a des contacts avec les anciens de Guelma pourrais-tu me fournir des infos que je lui transmettrai ??? je te souhaite bonne journée et espère te lire prochainement. Cordialement Jean Pierre Portelli

" Le destin nous a séparé, grâce à l'internet, je lui ai fait un pied de nez en retrouvant ma soeur Francette et mon Frère Jean-Pierre (Portelli ndlr).Je souhaite, à tous ceux qui sont en quète de leurs amis d'enfance, de goûter à la joie des retrouvailles et au plaisir d'évoquer les souvenirs de nos années d'innocence "
Djamila C- (Voir les photos émouvantes des retrouvailles dans Album Photos)

En consultant votre site, j'ai découvert dans l'album une photo intitulée "Adieu école d'Alembert". Je voudrais réparer une erreur. Cet apéritif s'est déroulé dans la cour de l'école DES JARDINS. Effectivement le directeur était bien Benaya Mohamed. Chemama Yvan fait le service, au fond de la photo dans l'encadrement de la porte c'est Fétouhi Ahmed, à sa droite Savés Marcel. Dans l'alignement de Volkmann et de profil Amar Shili. Amar Shili


.../...j'ai trés peu d'info sur ma famille ayant habité l'Algérie, avec l'âge on cherche à revenir sur l'histoire de ses ancêtres, tout ce que je sais c'est que le père de mon grand-père était rabin à Guelma et je crois d'origine russe, son nom étéit SEBI Achir, marié à une fille Zarade,. Mon grand-père Sebi Joseph était commerçant et il avait un frère Jacob. Si parmi vous quelqu'un peut me donner des renseignements (cimetière, témoignage, maison)...je les remercirais par avance de tout coeur. Cordialement, Pierre Tibi- Villerbanne

Je viens de prendre connaissance de mon courrier et j'ai la belle surprise de découvrir tout ce que tu as mis en place pour le numéro de mai et en particulier sur "La danse de Rachel". Je te remercie très sincèrement (ainsi que ceux qui t'ont aidé) pour le coup de pouce que cela procurera peut-être à "Rachel".
C'est une très belle présentation et avec le chapitre d'introduction cela donnera, je l'espère, envie de découvrir ce texte. Le rapport à un livre est très mystérieux et on ne sait jamais ce qui va conduire tel ou tel a se procurer ou non un ouvrage.
En tout cas merci et merci encore de ton implication, Très belle journée (ici c'est l'hiver!!), bien à toi, Monique Zerdoun


   J'ai découvert le site Guelma France et comme je suis Guelmoise, je vous prie de bien vouloir me renseigner, dans la mesure du possible, sur des filles qui ont été en classe avec moi à l'école Sévigne Année 1958-1959 en l'occurrence : RICHARDOT ALINE - JOSIANE TAIEB. Dans la négative, m'envoyer si possible une photo de classe pour mémoire ANNEE 59 (Professeur de physique Mme QUILY). Dans l'attente de vous lire, salutations distinguées.Mme CHETTIBI RACHIDA. Quant aux photos de l'aid je vais essayer de les denicher auprés de mes amies. (suite au premeir message). Je vais t'aider pour Aline Richardot, son pére était prof au lycée Technique (situé derriere le grand batiment de la commune mixte route de Millésimo ), quant à Josiane Taieb, elle habitait à coté du Yoyo bar de Lacombe. Amitiés R.
-

Bonjour. Je suis né à Bône ma famille maternelle est originaire de votre région. J'ai trouvé votre adresse sur le site Guelma-France. Je recherche photos et documents à l'achat ou en prêt (je m'engage à les retourner en recommandé) sur ma famille, le moulin Lavie et les villages d'Heliopolis, Millesimo et Petit. Mon aieul Etienne Lalane, né a Ill sur Tet dans les Pyrénées-Orientales,a été transporté en algérie, en tant qu'opposant au coup d'état de 1851. En 1857,il se marie à Héliopolis avec Marie-Claire Pages, ont plusieurs enfants, dont Noemie Lalane, épouse Cathala. Leur fille a épousé un employé du moulin Lavie, dont ma mère se souvient très bien. J'ai d'autres renseignements généalogiques que je peux vous transmettre. Peut-être que grâce à votre site j'en saurais plus sur ma famille et sur le village. Je souhaite que des ex-habitants de ces villages me répondre par votre intermédiaire. Bien amicalement Frédéric Micallef

…….De nous revoir cela m'a procuré un immense bonheur et m'a rappelé notre jeunesse au café. J'ai été désolé de la triste fin de tes parents car je les aimé beaucoup. Ne tarde pas trop à me donner de vos nouvelles , J'espère vous revoir avec ta femme et tes enfants bientôt dans votre ville de GUELMA, ton ami et frère Ahmed B..


Grâce à toi, j'ai retrouvé trace d'Henry Cohen et du coup le lien avec son frère Denis, qui est l'époux d'une collègue dont j'avais perdu trace. C'est merveilleux! Tout s'est bien passé au salon dimanche mais quel cirque! J'attends justement la fin du salon (demain) pour m'informer avec l'attachée de presse si nous pouvons diffuser des passages du livre sur ton site. Ce qui serait super! A mon avis cela ne devrait pas poser de problèmes mais comme les lois sur l'informatique changent tout le temps et que les complications se multiplient je ne voudrais pas être la cause de problèmes sur ton site. Merci encore Gilles pour tout ce que tu fais, Bien à toi, Monique

Je viens tout juste de reperer la publicité dont tu honores mon livre sur ton site de GUELMA. Tu as résumé ce livre en deux pages. C'est remarquable et je t'en remercie du fond du coeur. Je vais te coller sur mon livre d'or des appréciations de mes lecteurs car j'ai été invité à présenter mon livre au palais des congrés de Juan-Les-Pins (Antibes) du 7 au 10 Mai prochain à l'accasion des journées des auteurs et artistes Pieds-Noirs et tu auras une place dechoix pour faire en même temps connaître ton remarquable site. Pierre Salas

Bravo au collectif Guelma-France pour avoir maintenu allumé le flambeau des souvenirs d’un agréable passé, vivifier notre histoire commune et l’immortaliser. Le temps passé n’est rien face à l'éternité de nos mémoires ! Il dévore tout ce qui est petit et vivifie tout ce qui est grand !
J’ai parcouru avec plaisir et attention la totalité des rubriques bimensuelles (Mars-Avril 2009).
Les Témoignages des Guelmois, ayant participé au "Retour aux Sources en 1990", de la rubrique Guelma-collectif, ont ravivé mes souvenirs d’écolier, du temps où on écrivait, sans faute ni tâche, avec la plume sergent-major, avec une légère et fluide encre violette. L'odeur de l'encre violette et de la craie sur le tableau noir sont gravées dans la mémoire de bien des générations.
Un grand merci à ces gens, probablement parmi-eux des enseignants, et aux organisateurs G. Vela, Y. Martinez....... C’est grâce aux enseignants, issus du terroir algérien, que je m’exprime en Français avec vous.
Je tiens à vous signaler que la variété des sujets traités, résultat d’investigations, d’études, répandant à l’attente du collectif Guelmois, ont permis d’acquérir et de fidéliser, au fil du temps, un nombre appréciable de visiteurs Algériens.
Bravo, encore, pour les concepteurs, modérateurs qui méritent égards et encouragements !
Cordialement.Illisible.

Quels encouragements c'est formidable, oui BRAVO. Alain Leroy

Chers amis, bien reçu ce jour votre message. Grand merci, pour avoir diffusé les photos .J'ai apprécié les nouveautés de votre site c'est superbe!alors bonne continuation et toutes mes amities à tous deux. Claude DUBREUCQ.

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai découvert le site de Guelma. Surtout lorsque en regardant des photos de mon grand village"PETIT" j'ai vu ma maman lors du fête dans mon village, l'école, l'église ou j'ai fait ma communion, la ferme de mon oncle. Je remercie Monsieur Paul Delmas de me faire découvrir mon village, je suis partie de Petit en 1962, j'avais 12ans.Votre maman a été mon institutrice.
Je suis Bernadette Missud la plus jeune des filles Missud, en Algérie vous connaissez bien mes fréres Francis et André. Encore merci Monsieur Paul Delmas . oh ! combien ces souvenirs me réchauffent le coeur. Bernadette FERNANDES ( MISSUD)

Merci Gilles ton site ravive nos souvenirs et nous les faisons partager à nos enfants et petits enfants. Notre histoire est faite de souffrance, de peur, mais aussi de rires et de bonheur dans un pays magnifique.

Réponse à Bernadette

Les années sont passées mais je n'ai pas oublié la famille Missud: Francis, Dédé (que j'appelai tchéco), Marie Claude, Yvette, Odile, Bernadette je me rappelle de toi bien sûre. C'est toute ma jeunesse ! Quelles belles années malgré les évènements, que notre village était beau ! Te rappelles tu des familles Julia (le maire) Perri (le forgeron) Bouvard (l'épicier) Tomasi (le garde champêtre) Vela (le café) Bruccio ?
J'allais souvent chasser avec ton père et les sorties c'étaient avec tes frères, (Francis avait une ID moi je prenais la DS de mon père), et les fils Perri et Bouvard.
Lorsque je suis parti passé mon conseil de révision c'est ton frère Francis qui m'a accompagné à Bône nous avions pris une chambre à l'hôtel et dans la nuit Bône s'est mis à explosé de partout ton frère et moi nous nous sommes retrouvés par terre.
Que de souvenirs en commun. Beaucoup ne sont plus parmis nous mais nous les faisons revivre grace à Gilles et son site.
Paul Delmas

" Bonjour Mado (Muraccioli),
Que de souvenirs en voyant les photos que tu m'envoies, que je te remercie d'ailleurs, vraiment tout est possible dans la vie qui aurait dit qu'un jour nous allions nous retrouver après plus de quarante ans?
mon souhait est que tu viennes nous rendre visite à Alger, je voudrais avoir ton N° de Tel (portable)
les fêtes de noêl et de fin d'année sont proches et je suis sure que tu es en pleins préparatifs je me souviens nettement qd on fêtait noêl et papa nous ramenait des cadeaux, on croyait fermement au père noêl et le jour des étrennes, on recevait aussi des cadeaux offerts par les "Arella" puisque papa était opérateur projectionniste dans leur cinéma "les variètés" ma 1ere barbie date de noêl 1958 .
je t'embrasse et je tenvoie qq photos de moi de mon mari de mon père et de mes enfants.à bientot. bonne fête

Votre site est magnifique et plusieurs de mes amis le consultent désormais. Nous avons à Rennes une famille originaire de Guelma, et elle a retrouvé quelques-uns des siens dans les photos publiées sur le site. J'ai reçu en décembre un prix, à Rennes, et je vous en envoie ce témoignage. Amitiés, Albert Bensoussan

C'est tellement difficile la démocratie. J'ai parfois l'impression que c'est juste un voeux pieux. L'actualité nous donne des exemples tous les jours où elle est inexistante.

A la recherche de nos mères biologiques, je vous demande de passer une annonce, si cela vous est possible, née le 07 janvier 1955 à Oran sous le nom de Louise DABOURNEAU née le 19 janvier 1958 sous le nom de Micheline Raymonde, Nous aimerions tant remonter à nos origines; Merci de votre cooperation; Cathy CHAVET, cathydabourneau@gmail.com


Bravo pour ce site, quel beau boulot, nous venons avec Annie de visiter toutes les pages avec les photos. Sur certaines Annie a reconnu des visages et des noms familiers. Cela lui a fait plaisir de revoir tout ça. Merci encore a toi pour tout ce travail de mémoire. Annie et Didier

Je parcours avec toujours autant d'attention votre site et je félicite l'équipe qui l'anime. J'ai appris beaucoup de choses tant sur le passé de la région, que sur la ville et ses environs. Dans ma naïveté de jeunesse je croyais que le Guelma que je connais avait été crée récemment et que son histoire, bien qu'il y est des vestiges romains, était l'œuvre de l'Algérie Indépendante. Pourtant j'aurais dû me douter de mon erreur puisque mon grand père n'avait de cesse de me raconter la ville autant des français, les fêtes sur la place ou au théâtre romain, la fontaine chaude en eau depuis des siècles et asséchée aujourd'hui, les fêtes des écoles directeur M Fanni, professeur Médour, Attali, Cucho, les matchs de foot ESMG, JSG, plus tard le FOG où mon père jouait, et de basket, le tour cycliste de Guelma, le chemin de fer et sa gare désertée ce jour par les trains!!! pour moi ce n'était qu'un rêve… merci de m'avoir réveillée


Recherches : Jeanine Marchisio recherche depuis 1962 son amie d'enfance Marie Draïdi, et demande à ceux qui savent où elle se trouve d'envoyer un mail au site des Guelmois , merci d'avance Janine

Juste une petite remarque:
Les vaincus, sont comme les absents, ils ont toujours tort. Maintenant, les donneurs de leçons actuels auraient du être présents à partir de début juin 1962 à Souk-Ahras entre autres.
Ils y auraient vécu le retrait des troupes françaises et l'arrivée par la route de Gardimahou de l'ALN (soit dit en passant dont la plupart des membres avaient été convoyés, dans le courant des mois d'avril et de mai, dans des GMC de l'armée française).
Ils comprendraient peut-être pourquoi, un soir vers 23H un kabyle est venu chez nous et a dit à mon père: "crois moi, il faut que tu partes, penses à ta femme, penses à tes enfants....."
Une fois de plus, les habitants d'origine européenne avaient, comme des kleenex, rempli leur rôle, ramener au pouvoir une pourriture, il convenait de les jeter à la poubelle.
Aujourd'hui, il convient de maquiller ce que nous avons vécu en "vérité" historique politiquement correcte et allant dans le sens de l'histoire avec un grand H.
J P

Hélas les gens ont souvent deux ou plusieurs visages ils varient, ils adaptent plus ou moins leurs dires à ceux qu'ils ont en face.
Avec le politiquement correct d'aujourd'hui c'est encore pire et il faut compter avec la direction très très orientée des médias
Ta journaliste que je n'excuse pas, a pu ainsi avoir une attitude avec toi et être contrainte par sa direction a changer de cap mais cela ne la dédouane pas des contre vérités proférée - sur commande ou suggestions- par des témoins - sélctionnés, les autres passés à trappe - par quelques excités et/ou vieillards amortis, pris au piège de questions plus qu'orientées
JML

Bonjour Gilles, je ne cesse de parcourir votre site, assoifé de nouvelles de mon village Gastu... je viens de lire le petit mesage de Monsieur BREYSSE Pierre, aussi natif de Gastu.
pourriez vous me mettre en contact avec lui.
je vous remercie d'avance.A. LEMARED

Je te remercie d'avoir mis mon texte sur ton site. Je voudrais ici te féliciter pour la qualité de ce site, il est varié, complet, très riche à tous points de vue et je passe de très longs moments à l'explorer.
Mon livre est terminé et sera publié très prochainement, je te donnerai plus de précisions bientôt. Alors qu'il est chez l'éditeur, je suis en train de rédiger un document que je vais faire figurer en annexe et qui sera ajouté à la dernière minute juste avant de boucler. J'y signale quelques livres que j'ai utilisés, mais aussi des sites internet dont le tien pour lequel je donne les qualités et l'intérêt qu'il représente pour un pied noir , même pour un non pied noir . J'ai aussi mis deux extraits de mails envoyés par des algériens à des français . A ce propos je viens d'en recevoir un de Hassen Zamitti qui m'invite à Guelma. J'ai aussi mis quelques lignes d'un mail que tu avais reçu émanant d'un algérien apparemment nostalgique de la présence française. Si tu as toi aussi des extraits significatifs et dignes d'intérêt de mails qui te seraient parvenus, je serais très heureux de pouvoir les faire figurer sur cette annexe en conservant bien entendu l'anonymat de leurs auteurs .je te remercie par avance pour ta collaboration.
Est-il prévu un jour un rassemblement de guelmois ? Amicalement, Jean-Louis Marazzani

Je sais que ton intention n'est pas de nous faire pleurer, mais c'est ainsi! les décennies peuvent se succéder et nos têtes blanchir, nos coeurs n'arrêteront de saigner qu'à notre dernier souffle! Pas de rancune, pas de rancoeur, de la tristesse, de la nostalgie... Qui se consolera jamais de sortir dans sa rue et de ne pouvoir se dire: "Tiens je vais peut-être rencontrer X, ou Y: elle n'a pas changé depuis la 3ème!" Nous, nos amis d'enfance,nous sommes obligés de les chercher sur les sites internet! MERCI de nous permettre de revoir toutes ces images!
Colette Busidan-Nabeth
PS : Ah ! je peux donner les coordonnées de Daniel Dumont quelqu'un les demandait!


Un petit mot pour vous dire que grâce à votre site, j'ai pu retrouver Lucienne ARELLA qui m'a rendu visite la semaine dernière. Andrée et Pierre se trouvaient là également bien que partie de Guelma à 12 ans, ses souvenirs sont intacts. Nous avons passé tous les ARELLA en revue.
Ce fut un très agréable moment. Grâce à Copains Davant, je viens d'être contactée par Odile BEZZINA. Arrivés à l'heure de la retraite les sexagenaires guelmois se recherchent et parfois se retrouvent. Je trouve cela très sympa.
Magdeleine Muraccioli

Je viens de découvrir les nouveautés du site GUELMA FRANCE. C'est toujours avec grand plaisir de lire les nouveautés et voir les nouvelles photos. Mado Muraccioli

Bien qui ne fait pas chaud en région parisienne, le hasard a fait que je tombe sur votre site et là une bouffée de chaleur, a envahie mon corps merci pour ces belles photos, je suis du côtè d'oran mais revoir ces plages un vrai bonheur, lebjr d'une pied noir... mthè (Marie-Thérèse)

JE VIENS DE REVOIR MON JARDIN DANS LA GENDARMERIE DE GUELMA PAPA ETAIT COMMANDANT DE CETTE GENDARMERIE MES PARENTS NE SONT PLUS DE CE MONDE, MAIS JE GARDE LE SOUVENIR DE CETTE GEDARMERIE ET DU PATISSIER BONNET OU JE ME GAVAIS DE GATEAU J'AVAIS CINQ ANS AU REVOIR GUELMA LILI .D .....ET LA LIBRAIRIE EXISTE ELLE TOUJOURS. ADIEU GUELMA POUR UNE SECONDE J'Y AI REVU PAPA.


Je recherche trois anciens officiers (sous-lieutenants du contigent) :
- Louis ALBANO et Jacques ROUSSEL (ou Jean-Jacques) qui servaient tous les deux au 1/39° Régiment d'Artillerie à Pieds sur la frontière algéro-tunisienne en 1958.
- Sous-lieutenants observateurs RAVOUX et DUBOURDIEU qui servait dans l'Armée de l'Air en 1958 sur avion T-6
Peut-être font-ils partis de votre Association ?
Vous remerciant à l'avance de l'intérêt que vous voudrez bien porter à ma démarche, Cordialement,

J'aurais aimé avoir les coordonnées de Jean-Louis Marrazzani qui a écrit un article sur Gastu.
Je suis né à Gastu en 1947; je suis le fils de Louis Breysse et de Paule Couteau (institutrice au village) et le petit-fils de Auguste Breysse .
Merci d'avance.Pierre Breysse

Je me permets de vous écrire car je suis étudiante en histoire ancienne à la Sorbonne et je suis en train d'effectuer des recherches au sujet de Guelma. Sur votre site vous evoquez le cas d'Annia Aelia Restituta (http://guelma.piednoir.net/calama/anniarestitutajanv07.htmlet )vous présentez des photos. POurriez vous m'indiquer dans quel ouvrage je peux les retrouver? Le renvoi indiqué quant au livre de Ch. A. Joly est introuvable. Travaillant sur la base des inscription et sur les statues pouvant les accompagnées, vos renseignements seraient d'une aide précieuse.
Merci de votre compréhension. Cordialement, Cécile Jeanblanc

Aux membres du collectif des Guelmois : J'essaye d'aider cette dame (avec mes moyens) et ceci est l'explication de ma prise de contact. Cette dame a déjà essayé un grand nombre de piste (il suffit de mettre le nom de son père sur google pour s'en rendre compte, j'ai pensé aux photographes de Guelma, je ne pense pas, bien sûr en retrouver un vivant, mais peut-être dans des archives.... dans un carton au fond d'un grenier...Pouvez vous me mettre en relation (adresse postale, email, n° téléphone) avec les photographes de la ville de GUELMA.
Merci d'avance. Cordialement,Loïc Lefèvre,voir : www.chtimiste.com

lire cet appel pathétique d'une femme désespérée dans la rubrique GUELMA VILLE

Le 29 02 2008, à l'àge de 65 ans l'ancien recordman du monde de natation Alain G., oranais, est décédé d'un cancer des os dans une indifférence médiatique qui fait remonter des colères vieilles d'un demi-siècle.A une époque surtout où le sport est omniprésent dans ces medias et où la natation-people fait les délices des paparazzi et de leurs acolytes journaleux.
Ces années 1962/64 ne sont pas indifférentes. Gottvalles, Curtillet l'algérois, Montserret(constantinois ?), Allabedra arrivés d'Algérie dans une France qui,à une minorité militante près,haissait tout ce qu'ils représentaient,jetèrent dans les piscines une sorte de hargne rédemptrice qu'ils firent partager à des milliers de leurs compatriotes Pieds-Noirs.
Au cours de ces mois où la plus petite fierté était interdite,ces quatre-là offrirent une espèce de revanche dont 46 ans plus tard ils sont nombreux à garder en même temps que la mémoire une gratitude pudique...
Alain était le porte drapeau de la natation française dans les années 62/65, il a été détendeur du record du monde du 100 m NL .... et il est parti seul personne n' en a parlé!!!
Camille Gallic (algéroise).journaliste.

Merci pour votre visite sur notre site qui vous a ému. Bien entendu vous avez mon autorisation pour mettre sur votre site les photos de l'école de Guelma. Pour cette dernière j'ai bien peu de documents, ses anciens élèves étant assez discrets. C'est bien regrettable, mais je ne desespère pas. D'accord aussi pour que vous récupériez les photos des tableaux, sans omettre le nom des peintres, notamment celui de Mr Fasulo. Comme vous me l'indiquez, je vous remercie de donner vos sources et l'adresse du site. Je suis persuadé qu'en multipliant nos points d'information, nous arriverons à mieux nous faire connaître, ce que les média traditionnels et politiquement corrects nous refusent obstinément.
Avec le temps qui passe, ayons la persévérance tranquille. Bien amicalement.Webmaster Marcel Simonet.
"http://www.ecoles-agriculture-algerie.org"
"ecolagrial@hotmail.fr"

Vous pouvez diffuser ce message à d'autres personnes susceptibles de pouvoir nous aider. Par ailleurs, je rajoute une petite précision omise dans le courrier de mon père : le mariage dont il fait mention de Thomas MALLEA et Joséphine CILLUFFO a dû avoir lieu entre 1917 et 1921. Merci à tous,
(voir le message dans le fichier GUELMA VILLE)
Frédérique BLANC.


Je suis née à Tunis et suis la petite fille de Borg Antoinette, qui avait 4 ou 5 frères, je ne sais plus, dont un vivant à Guelma... Un autre, Jean habitait à Tabarka.
En faisant des recherches sur internet je suis tombée sur le nom de Yvette Martinez-Borg et vue ce qu'elle a écrit je suis presque sûr d'être de la même famille....
A tout hasard, pourriez-vous me renseigner ou tout au moins me donner les coordonnées de cette personne.
Merci d'avance et à bientôt de vous lire
Merci Yvette pour ta réponse rapide, comme je suis contente de voir que ma mémoire ne me fait pas défaut, et je revois une photo de ma grand mère Antoinette qui était allée à Guelma, avec toi!!!!!
Je suis effectivement la fille de Berthe..../...


Gilles! je te serais reconnaissant de faire passer mon message sur ton site, afin que les copains précités prennent contact avec moi, j'en serais heureux
Salut mon pays.
Je transmets à tes copains....

Mes grand-parents et encore avant arrières grand-parents étaient à Guelma et en entrant sur votre site je reconnais les noms de famille qui ont bercé mon enfance lorsqu'ils me racontaient là-bas. Politano, Mallea, Bezzina, ..
Je reconnais mon grand-père Alphonse Vela sur la photo de la fanfare
Je suis un peu ému, car leur passé est également le mien même si moi je suis né en "métropole" en 1958...
Avez-vous connu ma famille maternelle.?
Je suis Jean Bousquet-VelaFils de Gilda Vela épouse de Louis Bousquet le 24 Avril 1954 à Guelma, petit-fils de Alphonse et Angèle Vela (née Cortes de Blida), rue Négrier à Guelma

Nous sommes certain que vous aurez des contacts de votre famille


Je viens de découvrir votre site quel choc !Je suis du village de Petit, famille Delmas-Pietri, cousin de Pierre Pietri perdu de vue et je le recherche depuis de nombreuses années. La carte sur votre site est écrite par ma mère Valerie Delmas ,directrice de l'école de Petit, Georges Pietri était son frère. La famille Delmas est arrivée à Petit vers 1857 .Comment vous joindre ? Et joindre Pierre ?
Cela est fait et fut un choc !!!


Vous trouverez les nombreuses photos envoyées aimablement par les organisateurs du rassemblement dans le fichier "villes et villages"

bonjour je m'appelle DIDIER LEJEUNE je découvre votre site sur Guelma génial bravo! je suis né à Guelaat bou Sba un 03 septembre 1958, à la maison (plutôt à l 'école) mon papa LEJEUNE RENE était le directeur de l école de 1957 a1962 mon frère es t né à Clauzel en 1953 et mon autre frère à Constantine en 1950 , j 'ai des photos, des documents , j aimerais vous en faire profiter et surtout pour maman …. laisser une petite trace et peut être retrouver des amis et copains, j aimerais avoir des contacts

Il y a certainement des ex-habitants de votre village qui se manifesteront..


Je viens de passer un agréable moment sur le site de Guelma (la ville qui m'a vu naître) et c'est avec beacoup d'émotion que j'ai lu les différents textes que les Guelmois ont écrit, et c'est avec beaucoup d'intérêt que je me suis attardée sur les différentes photos de Guelma...surtout celles qui datent des années 1950 - 1962 !!! Là je retrouve la ville que j'ai connue et que j'ai toujours gardé au fond de mon coeur. Je tiens aussi à vous remercier pour le travail formidable que vous faites pour enrichir votre sîte, divers documents, beaucoup de photos, énormément de nostalgie ....Je vous adresse toutes mes amitiés et je reprendrai contact avec vous prochainement, dès que la santé de mes parents sera meilleure. A BIENTÖT - Danielle MARSALA épouse BONILLA
Continuez à regarder notre site, merci pour vos photos


Bonjour, Je viens de trouver par hasard votre site sur Guelma et à ma plus grande surprise, je reconnais mon grand père et ma tante (ahurissant non !), Je vous écris du CANADA, Merci beaucoup, Feriel B
Vous êtes trés nombreux à nous contacter depuis le Canada, merci pour vos encouragements


Bonjour, je m'appelle DIDIER LEJEUNE, je découvre votre site qui est génial bravo !
Je suis né à Guelaat bou sba un 03 septembre 1958 à la maison (plutôt à l 'école) mon papa LEJEUNE RENE était le directeur de l école de 1957 a 1962.
Mon frère est né à Clauzel en 1953 et mon autre frère à Constantine en 1950 .
J' ai des photos et des documents, j'aimerais en faire profiter et surtout pour maman afin de laisser une petite trace et peut- être retrouver des copains et amis avec qui j'aimerais avoir des contacts mon adresse émail personnel :
lejeune.didier@yahoo.fr
je suis sur la région lyonnaise,Amicalement à tous


Amis Guelmois bonjour,
Je m'appelle LEVEQUE Jean Marc j'ai habité guelma de 1956 à décembre 1961. Je viens de découvrir ce merveilleux site des Guelmois. Ma famille se composait des familles RIVIERE Hélène et Michel, ( buraliste sur le cour ), des LA ROSA Mimi et Philippe ( directeur de la copérative ) et de ma mère LA ROSA Fermande épouse LEVEQUE Victor. Je reside à VIENNE 38200 ( 0474319225 ). Si quelqu'un me reconnait, je connaissai les enfants GAUCI, MISSUD,MONTOSA.
( Mon cousin Jean RIVIERE est sur l'une des photos ainsi que ma tante LA ROSA Philippe)


Bonjour, je m'appelle Gilbert TAIEB ayant passé mon adolescence et ma jeunesse dans cette ville de 1936 à 1955 mon père travaillait au CFA - fils de famille GUENASSIA;
JE REMERCIE CEUX QUI NOUS PERMETENT DE REVIVRE NOTRE PASSE;Actuellement en MARTINIQUE, c'est merveilleux de communiquer ainsi.
Cordialement je vous salue.

Bonjour,Gilles.Pour compléter les noms ; De G à D: Maurice Barriat-Jacques Arella-Jean Arella-J.Louis Marazzani.Amicalement.Jean Arella

Pas de problème, tu peux utiliser les photos à ta guise pour agrémenter ton site. Tu as du mérite d'avoir créer un site, alors si tu peux le rendre plus attactif en y ajoutant des vues aériennes d'époque, ce n'est que mieux. Amicalement Francis

Michel Farrugia : Un livre sur ma peinture et mes poèmes vient de sortir aux éditions:"FLAM ARTS ET JARDINS" que tu pourras acquérir si tu es interessé en contactant l'éditeur par email au: www.flam-edition.com info@flam-edition.com 00(33)4 67 53 44 90 demande les renseignements pour l'ouvrage "DES COULEURS ET DES MOTS" de M. FARRUGIA.

Bonjour à tous les Guelmois, 2 photos du Yoyo bar et une, des garnements de la rue st Louis (1961) Merci pour tes mails. je vous souhaites de bonne fêtes Jacques Lacombe

Chaque être à des racines qui vont puiser leurs ressources au plus profond de leur âme, mais que devient une femme qui apprend qu'elle a été adoptée, que sa mère l'a déposée le 09 octobre 1955 à l'hôpital de Guelma et l'a abandonnée . Je suis enseignante mais n'arrive pas à me reconstruire, il me manque de savoir qui je suis. La seule chose qui m'importe c'est d'échanger avec cette maman que je recherche , aussi gens de Guelma si vous avez des renseignements à ce sujet ayez l'indulgence de m'en informer. Ma mère d'après ce que j'ai pu savoir était blonde avait les yeux noisettes. Je compte sur vous, adressez vos mails à ce site qui m'a vraiment épatée merci d'avance . Evelyne

Une répnse de Marie-Hélène GIRBAL Je me souviens effectivement de ce fait. Il semble, que je me souvienne, avoir eu lieu pendant les heures de visites aux malades. Il y a eu alors un remue-ménage, le personnel courant dans tous les sens...Pour le reste, j'étais trop jeune (8 ans en 1955) pour avoir retenu ce qui avait pu se dire, puisque mon père était concierge à ce moment là.

Dès que j'ai lu votre réponse mon cœur battait très fort je souhaite avoir d'autre renseignements merci, vous pourrez faire paraître une annonce pour moi merci. merci beaucoup vous m'avez donné beaucoup de courage, votre site est génial. Evelyne


Je vous envoie cette photo avec des noms rectifiés Jacques lacombe (11 rue st Louis) un guelmois de coeur cousin de Gérard lacombe(Yoyo bar)amicalement,


Je suis allé sur le site de guelma.piednoir.net et je suis tombé sur la photo de ma classe à Guelma en 1953.
Je suis au 3ème rang en partant du bas et le 1er en partant de la droite, mon nom est CATHALA Joseph. Sur la même photo se trouve aussi mon cousin sur le même rang, le 4ème en partant de la droite son mom est GATT Daniel et je dois dire que je l'ai perdu de vue depuis plus de 37 ans, si vous avez des nouvelles de lui, merci de me les communiquer


Je suis ravie que cela vous fasse plaisir ...Si ces documents font partie de mon histoire à travers mes aieux car je ne suis allée en Algérie qu'une fois j'avais 5 ans et les seuls souvenirs que j'ai sont ceux d'Héliopolis ..du moulin où vivait un cousin ...je pense qu'ils ont leur place sur votre site qui fera qu'ils ne tomberont pas dans l'oubli . Annie


Je suis Guelmois par mes parents et j'habite au Quebec, avez-vous des adresses à me donner ici au Canada .(Peter)


Tout d’abord, je tiens à vous rendre hommage pour votre Site que je le trouve très intéressant et j'apprends beaucoup de choses sur Guelma. Cependant, en ce qui me concerne, je suis issu d’une tribu rurale de la commune de Petit (Boumahra actuellement). Dans la dite commune, le village Bled Gaffar porte le nom de mon père Cherfa Ahmed.Pour mes études primaires à l’école d’Alembert, j’habitais chez une famille travaillant et résidant chez E. Zamith à la rue St Hélène, à l’angle de l’école des filles. En effet, il y avait un oncle, du même nom, qui habitait du côté de la Sous-Préfecture…….Rue mitoyenne à la rue d’Announa ! Actuellement et depuis longtemps, je réside à Annaba. A toute fin utile, mon Blog (site personnel) est le"Leguelmois", laissez-moi un message cela me fera plaisir ! Bref et présentation faite, en ce qui concerne les élèves objet de la photo de classe, j’ai pu obtenir quelques noms selon l’emplacement de bas en haut et de gauche à droite, à savoir :
-1er Rang élèves assis : 1 Chioua Rachid, 2 Lacombe Gérard, 3 ? , 4 Sole, 5 Larosa, 6 Séridi Majid, 7 Atali et 8 ? ;
-2e Rang élèves debouts : 1 Guy, 2 Métaïche, 3 Cherfa Halim, 4 Tahar, 5 Benacer Rabah, 6 ?, 7 Kaloufi Amar, 8 Salhi Mabrouk et 9 Drerout ;
-3e Rangé élèves debouts : 1 ?, 2 Gauci (Gaussi), 3 ?, 4 ?, 5 Ghozlani Rachid, 6 Hamma, 7 ?, 8 ?, 9 Zerbib, 10 ? ;
-4e Rangé élèves debouts : 1 ?; 2 Djerout, 3 Babaz Hamou, 4 Séridi Rafik, 5 ?, 6 Hachemi Kamel, 7 Abderahman, 8 Guy(frère), 9 Bouchelaghem, 10 ?.
Je n’ai aucune objection que vous mentionnez mon nom en tant que transmetteur. Je vous souhaite une bonne réception et restant à votre disposition pour toute information diverses. Meilleurs vœux de bonheur et saha Aidkoum !!
H. C


Bonjours, est-il possible d'avoir pour des personnes qui sont nés en Algérie à guelma un certificat de nationnalité française et un acte de naissance? Afin de completer un dossier demandé par la mairie et la préfecture de Marseille. Edouard
Si possible donner moi l'adresse de l'endroit où je pourrai demandé ces papiers.En attente d'une reponse de votre part, je vous remercie de l'attention que vous porterez à ce message, merci.

Bonsoir Gilles, nous ne nous connaissons pas, j'ai simplement consulté un site de pied noir (d'ailleur trés intéressant et trés bien structuré) où il y avait une adresse email alors je n'ai pas hésité à envoyé un message pour avoir un renseignement. Je vous remerci ainsi pour l'intéret que vous avez apporté à ce message et pour avoir répondu à mes questions.Je vais alors écrire une lettre avec mes coordonées à l'adresse que vous m'avez indiqué. merci Edouard

Site Internet GUELMA-FRANCE