FAITS DIVERS DANS LE CONSTANTINOIS
-

1948 à Bône
Grève des marins pêcheurs.
Suite à l'échec des pourparlers entre les marins et les amateurs de chalutiers, une grève a été déclenchée, ce matin, par les syndicats et par les équipages payés à la part, qui demandent une révision du prix de production. L'administration maritime, chef du quartier de Bône, va réunir, une nouvelle fois, les parties pour trouver un terrain d'entente.
1948 à Constantine. Une femme heurtée par un autocar.
À 10:00, rue Deguy Villevaleix, à hauteur du bar des "Messageries", Mme Messaouda, demeurant route de Batna, traversait la chaussée quand elle fut heurtée par un autocar conduit par Giner Raphael qu'il blessa gravement. Ce qui nécessita son transport à l'hôpital dans l'ambulance municipale.
1948 Aïn Beida. Nouveau comité pour l'U.S.M Aïn Beida.
C'est ce matin que l'assemblée de l'Union Sportive Musulmane d'Aïn Beida a désigné son bureau avec comme président Larbi Chérif secondé par Lalouani, Bendada et Ben Dali. Le secrétaire général est Khelfi Nouar et ses adjoints : Ghazali et Bouadis. Les trésoriers sont Menaa et Haoues.
1948 à Constantine.
La ligue de football fête son 25e anniversaire.
L'équipe Constantinoise de Football Amateur fête ses 25e années d'existence. Et pour fêter cela, le stade Turc a été envahi cet après-midi par une foule nombreuse venue assister à une rencontre de football opposant la sélection de Constantine constituée de : Atsamena, Stanbouli, Lazzano, Saidou, Bouskida, Vianet, Abdenouri, Bensegni, à la sélection de Philippeville, composé de Dioro, Bechiri , Balaska, Buccaferi, Lazreg, Conte , Bouchache et Bouchara.
Les joueurs gratifièrent le public d'un football de qualité. Chaque équipe eut sa mi-temps, pour terminer la rencontre sur le score de deux à deux.
1948 à Constantine.
Une fillette blessée par une voiture.
Cet après-midi vers 15:00 H, à la hauteur du numéro 13 de la rue Marcel Bei, la petite Djamila, sept ans, demeurant à Sidi Mabrouk, traversait la route quand arriva une voiture qui la renversa, lui occasionnant de multiples blessures mais sans grande gravité.
En effet, après des soins à l'hôpital, on devait la raccompagner à son domicile.
1951 Aïn Beida.
Incidents lors d'un match de football.
Cet après-midi, le stade d'Aïn Beida était archicomble pour la rencontre qui allait opposer le club local à l'U.S Tébessa et qui avait pour enjeu l'accession en première division.. Tébessa montra sa supériorité à la 26e minute, car Dib, d'un tir puissant, ouvrit le score. Mais, quelques minutes après, Khenfar égalisa pour Aïn Beida. La mi-temps intervient sur le score de un à un.
Dès la reprise, l'arbitre M. Moussa, refusa un but marqué par Tébessa, décision qui irrita les supporters et provoqua quelques petits heurts. Aïn Beida marqua le second but.
L'arbitre expulsait un joueur de chaque équipe et le stade fut envahi, avec une bagarre générale qui nécessita l'intervention de la police et des militaires. On enregistra de nombreux blessés.
1951 à Constantine.
Chute mortelle.
Ce matin, vers 10:00 h, Ben Salah, demeurant à la rue Zelakhia, a été découvert mort derrière le bâtiment des docks coopératifs, au pied de la falaise qui surplombe les lieux. Selon des témoins le malheureux serait tombé.
1951 Mondovi.
Grave accident de la route.
Prés de Mondovi, Ben Ahmed au volant de sa camionnette, se dirigeait vers Bône. Dans un virage, il se trouva face à deux motards, Antoine G et François C, qu'il heurta violemment. Gravement blessés, les motards furent évacués sur l'hôpital de Bône.
1951 Sétif.
Une employée des PTT détourne 8 millions de francs.
Ce matin toute la ville de Sétif était au courant que la police venait de procéder à l'arrestation de Mme F., employée aux PTT, pour le détournement de 8 millions de francs. Cette arrestation clôturait une longue enquête que la police de Sétif menait depuis longtemps, suite à de nombreuses plaintes déposées depuis trois années par des usagers.
Le chef direct de l'employée, malade, n'a pu résister à l'annonce du scandale et a succombé quelques temps après que la nouvelle se soit répandue dans la ville.

Collision entre trois camions.
Au croisement de la route qui mène aux carrières des moulins de l'Harrach, de camions appartenant l'un à M. Fabre et l'autre à l'entreprise Reymband et Trestoui, se heurtaient. Ils encomblèrent la route, quand arriva un autre camion des moulins de l'Harrach qui, roulant à vive allure, n'a pu freiner à temps et heurta, à son tour, de plein fouet, les deux camions accidentés.
Heureusement, aucun blessé n'est à signaler, mais les trois véhicules ont subi de gros dégâts.
1961 à Philippeville
Ce matin, M. Messaoud, marchand ambulant, circulait dans l'enceinte du marché de gros de l'avenue Raymond Barot, quand soudain un camion, qui effectuait une marche arrière, le coinça contre un mur, et le malheureux devait être gravement blessé à la tête par le plateau du camion. Il décéda avant son transport à l'hôpital.
1961 à Khenchelab Un magasin de tissus est ravagé par le feu.
Cette nuit vers 20:00 heures, un violent incendie a éclaté dans le magasin de tissus de M. Ben Mohamed, située à l'angle des rues d'Alger et Lamoricière, un moment après que le propriétaire ait fermé les lieux laissant tout en ordre. Les pompiers éprouvèrent de grosses difficultés pour maîtriser le feu alimenté par les coupons de tissus.
Ce n'est que vers 0:00 que le feu fut totalement éteint, mais malheureusement toute la marchandise a été détruite et les lieux ont subi de gros dégâts.
1961 à Bône
Une voiture percute un pylône vers 22:00 h, monsieur M F revenait de son travail de la cité administrative pour regagner son domicile rue Marcel Vigot sa voiture dérapa sur la route et percuta violemment un pylône électrique. Blessé à la tête, l'automobiliste a été conduit à l'hôpital où son état a été jugé grave.

Site Internet GUELMA-FRANCE.