GUELMA 1962

La profanation de tombes dans les
cimetières
JUIFS et CHRÉTIENS

       L'homme est l'enfant de ses habitudes, car l'habitude est une seconde nature. L'histoire se répète et les barbares trouvent leur satisfaction en pillant ce qu'ils n'avaient pas été capables de créer.
       Le mot civilisation s'adapte au temps mais pas aux hommes, il suffit d'une génération pour balayer l'acquis, et le tribalisme remonte très vite en surface. Ibn Khaldoun traduit avec justesse la conquête du Maghreb, et de quelle manière les tribus berbères réfractaires et leur civilisation furent bécif détruites. En premier lieu de l'occupation, il fallait effacer toutes traces de culture, de savoir, d'érudition. Les cimetières, véritable recensement des érudits, furent profanés, les noms des villes changés. Il ne fallait pas qu'il exista une référence historique du passé.

        En 1962, ces préceptes vieux de plusieurs siècles, mais qui restaient dans les gènes, réapparurent spontanément et les cimetières qui rappelaient une présence maudites furent profanés.
       Pourtant les tribus juives étaient présentes avant les conquètes arabes.

      Alors est-ce au nom d'Allah, le bienfaiteur miséricordieux, ou par instinct de revanche que furent perpétrées ces indignes profanations ?

       L'histoire consisterait à méditer, à s'efforcer d'accéder à la vérité, mais il est facile de détourner la vérité, faute de s'auto flageller, en accusant ... les autres .

        Alors ! S'agit-il du cimetière Juif ou Chrétien ?, difficile de se prononcer tant leur état est lamentable.
Seules les tombes avec la croix chrétienne peuvent témoigner.

Aucune étoile de David, aucun caractère hébraïque, tout a été, systématiquement détruit, brisé, piétiné, haché, les squelettes éparpillés, les tombes souillées.

Le fer forgé entourant les sépultures fut volé et transformé, suivant la demande, en portails ou protection des fenêtres et des portes.

Les plaques tombales en marbre furent récupérées vendues et se retrouvent pavant des terrasses de villas particulières ou des hôtels d'état.

Les pillards assoiffés de haine se sont livrés sans retenues au pillage des tombes à la recherche d'or dans les deux cimetières
Honte à un peuple qui utilise, croyant effacer le passé, ces armes pour se venger lâchement sur des morts.

Avec le temps qui passe des photos difficiles à regarder, mais qui dénotent l'outrage, témoignent.

Cimetière juif ?
Tombe avec une croix chrétienne
Tombe avec une croix chrétienne
On aperçoit une croix chrétienne

Source photos Jean-Pierre Taieb et Paul Kaioun que je remercie

Site Internet GUELMA-FRANCE