CANON DU RAMADAN
Au coup de canon annonçant la fin du jeûne, la ville se vidait, les indigènes se précipitaient chez eux afin de se substenter, une fois le ventre plein, la vie reprenait ses droits et les rues de la ville grouillaient de monde

Crédit photo internet, commniquée par J-P.P, que je remercie

Site Internet GUELMA-FRANCE