La famille Lamouroux de passage à Toulouges

NOS SOUVENIRS DE VACANCES

        Nous arrivions fatigués mais heureux, en effet notre point de départ était Grenoble et notre point de chute un camping à Fréjus. Notre consigne : le premier arrivé gardait une place pour l'autre.

Immédiatement nous nous mettions à la recherche de " la bonne place ". Pas à l'ombre et pas trop au soleil, pas trop loin des lavabos, des douches, des WC et isolés de la foule bref le 'nec plus ultra', au mois de juillet ou d'aout lorsque le soleil est au zénith et que la mer est calme et chaude, il faut se hâter.
Pas facile de trouver l'endroit idéal lorsqu'il y a des centaines de campeurs.

Le premier souci était de monter la tente, quelques fois un voisin serviable aidait dans la recherche des piquets, de la façon de vite monter la tente, de tirer les ficelles, de planter les sardines sans que l'on déborde dans la guitoune voisine.

Pas une minute à perdre, souvent levé à 4 heures du matin nous avions les paupières plombées, il fallait faire fissa tout en gardant un œil vers l'entrée des fois que la famille Lamouroux se lancerait à notre recherche.

En fin étaient là, la Dauphine écrasée par les cannes à pèche, la cage aux oiseaux, la tente et des valises de quoi tenir trois mois.

Nous les aidions à dresser leur guitoune et lorsque tout était terminé, nous nous délections d'une délicieuse anisette

C'était le temps de notre jeunesse, les joies du camping. Nous avons gardé, depuis, des attaches impérissables.

Site Internet GUELMA-FRANCE