GUELMA MODERNE ET ANCIEN

3 MARS 1908

Ch. Al .JOLY

Maire de Guelma


LES ENVIRONS de GUELMA


Héliopolis, Guelaat'bou'Sba, le Col du Fedjoudj, Nechmeya

          
   Guelma est un centre d'excursions très variées, et nous indiquerons brièvement les principales d'entre elles :

             C'est par la route de Bône qu'il faut effectuer ce trajet. A 5 kilomètres de Guelma, on rencontre Héliopolis, village renommé par ses jardins, ses moulins et son ruisseau qui circule sous des ombrages toujours verts. La source la plus importante de l'oued est à l'Hammam Berda, dans une piscine antique ou sourdent des eaux thermales. Le bassin fut construit dès les premiers temps de la domination romaine et l'on a trouvé sur ses bords des inscriptions Lybiques, c'est-à-dire provenant des peuplades indigènes occupant la contrée bien avant les latins.
            Un vaste domaine, appelé Villa Serviliana, occupait autrefois, semble-t-il, ce territoire. Il aurait appartenu à une noble famille, celle des Servilius dont l'un des membres, Çuintus Servilius Pudeus vers l'an 165 de notre ère était devenu tout puissant.
Les Calamenses, habitants de Calama, l'avaient pris comme protecteur et l'avaient honoré d'une dédicace. Ce personnage avait été tribun militaire de la IV légion de Scythie, questeur de Sicile, tribun du peuple, prêteur, préfet chargé des distributions de blé, juge en Emilie et en Flaminie, proconsul de Crète et de Cyrenaïque !De cette propriété dépendait, dit-on, un pagus dont les ruines se voient encore dans les oliviers.
A quelques centaines de mètres au-dessus de Guelaat-bou-Sba, le village français que l'on trouve après Héliopolis. Plus loin, le voyageur traverse le col du Fedjoudj et peut contempler les horizons de Bône en même temps que la plaine de Guelma.
Une colonne commémorative rappelle la construction de la route par les troupes françaises.
En poursuivant, on atteint le village de Nechmeya non loin des ruines d'Ascurus. Cette ville antique fut assiégée par Cneius, le fils aîné de Pompée, en l'an 46.
Clauzel, Aïn'Saint'Charles. - Aïn'Amara. - Announa - Hammam Meskoutine.
             Ici encore, de véritables curiosités attendent le touriste. Après avoir parcouru dans une partie de sa longueur la vallée de la Seybouse, le voyageur laisse à sa gauche le village de Clauzel traverse les hameaux d'Aïn-Saint-Charles et d'Aïn-Amara pour apercevoir, sur la gauche, les ruines d'Announa, l'antique Thibilis et il découvrira......

Collectif des Guelmois GUELMA FRANCE 2006