DIMECH

Dimech est un nom très ancien à Malte ainsi que l'atteste les archives notariales du Moyen age Il a été autrefois orthographié : Dimah, Dimach et Zimech

Vicenzo Dimech fut un sculpteur spécialisé dans l'exécution des statues de grandes tailles il est l'auteur de la statue de Sir Antonio Micallet et des quatre statues qui ornent le monument dédié à Sir Alexander Ball Le gouverneur de l'époque l'estimait beaucoup et le chargea de la décoration de son palais de Corfou Vicenzo Dimech mourut en 1831. Manwel Dimech, est un personnage qui a compté dans l'histoire moderne de Malte.

Il naquit en 1860, à la Noël, d'où son prénom Manwel (Emmanuel). Manwel perdit son père, très jeune et fut élevé avec ses frères et sœurs par une mère sans ressources. Il ne connut pas l'école et vécut de petits boulots aussi durs que mal rétribués. A l'âge de 17 ans, il fut accusé, à tort ou à raison, de complicité de meurtre et condamné à 20 ans de prison. Il mit à profit ces années d'incarcération ; il apprit à lire et lut beaucoup et il étudia 6 langues. Dès qu'il le put, il écrivit une critique sévère des systèmes administratif, scolaire et pénitentiaire. Il s'essaya aussi à la poésie.Quand il fut libéré, il gagna sa vie en enseignant des langues et en écrivant dans des journaux. Puis il fonda son propre journal, " Il-Bandiera tal-Maltin " ce qui signifie " Le Drapeau Maltais ". Le ton de ce journal contestataire et même pour l'époque subversif. Pensez donc ! Il dénonçait la misère où croupissait de nombreuses familles qui n'avaient pas d'autres choix que de mourir de faim ou émigrer. Dimech se mit en devoir de secouer la soumission du peuple et dans ce but, il fonda également un cercle 'Ix-Xirka tal-Imdawlin " qu'on peut traduire par le Cercle de l'Obscurantisme ".Dans son cercle et dans le journal, ; Dimech et son équipe s'attaquaient violemment et courageusement à l'attitude de certaines autorités civiles et religieuses et militaires (britanniques). Comble d'audace, on y parlait du droit des femmes.Manwel Dimech eut le tort d'être en avance sur son temps, il touchait à plusieurs tabous. La réaction ne se fit pas attendre, ses réunions furentinterdites, des pierres volèrent…Cela n'intimida pas Dimech. Pour faire taire cet homme qui criait la vérité, on l'excommunia, ce qui avait une énorme importance à Malte. Cela ne se faisait pas, on l'exila en Egypte. C'était en 1914, il fut interné dans un camp de prisonniers allemands qui lui menèrent la vie dure.Jusqu'à sa mort en 1921, on le laissa sans soins et sans nouvelles de sa famille. Il fut enterré dans le cimetière d'Alexandrie.

Collectif des Guelmois GUELMA FRANCE 2006