RABBI ABI' H' SSIRA
-

        Il partait faire des tournées afin de récolter de l'argent pour les pauvres. Il s'arrêta dans une petite ville du nom de Grama et fut reçu par un des hommes fortuné de la région. Cet homme avait un troupeau d'agneau dans le champ à proximité de sa maison. C'était jeudi lorsqu'il termina sa collecte. Il s'apprêta à partir. Son hôte l'invita à rester pour passer le shabbat avec eux (sachez que chez les juifs, on ne quitte pas une maison le jeudi, on est toujours invité à passer le shabbat en famille; c'est l'usage).
        Le rabbi refusa et aucun argument ne le retint, quand brusquement -ils étaient à table dans la cour de la propriété- un agneau surgit et grimpa sur la table, fixant le saint homme.
        Le maître de maison voulut le chasser, "laisse" lui dit Yaac'ov Abi'H'ssira! s'adressant à la bête : "Très bien, dit-il, je ferai comme tu voudras!" l'agneau s'en alla.
       Se tournant vers son hôte :"Maintenant, je suis tenu de passer le shabbat chez toi, à condition que tu consentes à abattre cet agneau. En lui se trouve réincarnée l'âme sainte d'un érudit célèbre, et la réhabilitation de cette âme nécessite qu'il soit abattu dans l'esprit qui convient, et d'en manger la chair pour un repas à caractère religieux !   

             La bête fut abattue selon le rituel. Le maître de maison, heureux de garder son invité organisa une grande réunion de prière. Cette nuit-là, alors que les deux hommes étaient couchés dans la même chambre (c'était dans les années I800 ),l'hôte entendit que quelqu'un parlait au Rabbi:

"De même que tu m'as permis de réintégrer la place qui m'était destinée en me réhabilitant, puisse le Saint Béni soit-il ajouter encore à ta grandeur et t'accorder une longue vie" .

Et lorsque le lendemain, il lui demanda à qui il avait parlé:"c'était l'âme de cet érudit qui venait me remercier et me faire part de sa réhabilitation!"

Histoire racontée par Colette Busidan-Nabet

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE