PIÉCES A CONVICTION
-

            Voici une histoire que mon papa m'a racontée quelque temps avant sa mort.

            Gardien des pièces à conviction du greffe du tribunal de grande instance de GUELMA, mon papa, d'abord celui d'Andrée MINGALON épouse SPELETTA, dut remettre, comme la loi l'autorise, l'argent qui avait été dérobé à une victime, une fois le voleur condamné.

           Cette personne très surprise que la somme volée lui fût remise non seulement dans son intégralité mais en plus dans son emballage d'origine, dit en Arabe à l'interprète qui se trouvait à ses côtés :

" Il n'y a qu'un Français pour faire ça ! ".

          A ceux qui pourfendent sans cesse l'œuvre civilisatrice de la France, qu'ils sachent que ce jour là elle a montré sa grandeur à travers les fonctions dévolues d'un Greffier en Chef.

      Connaissant mon papa, je sais que tout au long de sa vie, que ce soit en Algérie ou en France, il a toujours donné le bon exemple.

Magdeleine MURACCIOLI.

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE