La datte Bônoise
-

Voici une petite histoire qui m'est revenue en mémoire. C'est du vécu.

Durant son service militaire, mon papa avait pour ami un instituteur bônois, M.SPITERI.

Celui-ci exerçait dans un quartier très populaire de Bône, la Colonne, je crois. Il avait plein d'anecdotes aussi amusantes les unes que les autres à raconter à mon papa, ce qui mettait du sel à cette période difficile.

Une de ces histoires qui nous faisait rire était celle-ci.

Un jour, cet instituteur reçut la visite d'un inspecteur de l'éducation nationale, très bon genre comme beaucoup de représentants de cette illustre institution de l'époque. Il arrivait tout droit de France et n'imaginait pas une seconde la " richesse " des expressions et le langage imagé de ce côté de la Méditerranée.

A son arrivée, les élèves chahutaient, et lorsque l'un d'eux voulut s'asseoir, son voisin de banc n'a pas trouvé mieux que de lui mettre le doigt au derrière.

Aussitôt l'élève dit à son instituteur : " Monsieur, Monsieur, il m'a mis une datte ! ",

L'Inspecteur non coutumier de la gestuelle très courante des petits comme des grands de ce département français, lui répondit, la bouche en cul de poule :

" Petit chenapan, rends la-lui ! "

L'histoire ne dit pas si la victime a joint le geste à la parole, mais M. SPITERI a parait-il eu beaucoup de mal à garder son sérieux.

Magdeleine Muraccioli

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE