UN MATCH DE FOOTBALL A BONE

            A bône, à part le cimetière qu'il est connu de tout le monde entier et que l'envie de mourir y te donne, t'y as le stade et les Bônois y sont fiers de lui et son terrain, envie de faire de cabrioles y te donne pourquoi il est gazeux et si te tombes dans l'herbe, te te fais pas mal.
       La piste bisclettique d'attaque elle est ac les bords relevés dans les tornants et quand te te la vois d'en haut l'avion te dirais un gros plat ovale rose ac des épinards dedans.
       Les tribunes couvertes sans des poteaux de soutiennement elle t'abrite bien quand y tombe de l'eau ou qui fait soleil.
          En dessous les tribunes t'y as la salle gymnastique, les vestiaires et les douches ac l'eau froide, l'eau chaude, et l'eau courante.

           Les équipes quand elles rentrent tsur le terrain, elles se sortent d'un tunnel.
Oilà notre stade à nous autres et les étrangers et les toristes axes y restent quand y se le voient.
       Dimanche qui s'a passé ac toute la bande à Velpeau: Moi, Augu, Zézé, Oeil-de-Setche, MarieClaire de Philiville, on s'a été oir le match A.S.B. U.S.M.B.
C'était comme on dirait le gratte et vent de la saison. Le stade il était à bloc, plein comme un zeuf du jour. Le grand match il avait pas commencé.
       Ac Augu on était au réservé pourquoi aoufistes et les autres y s'étaient pris des virages à cent francs

     En bas les tribunes, la police elle faisait la djeï et tsur une table que te dirais un banc de l'école y se trouvait mes collègues, les ridacteurs sportifs.
       La vérité, je dois faire une confection, je connais un peu le ballon pourquoi j'ai joué à l'A.SB. comme gol et tellement j'étais bon on m'appelait la passoire. Enfin ... passons mieux ça vaut...
       Augu y connaissait que dale et j'y a vite espliqué et tout de suite il a compris.

Les équipes elles rentrent tsur le terrain et commencent à jouer. La galerie, à part quelques-uns, elle est divisée en deux. En bas et à droite y se trouve les supporters des Rouges et les autres y sont montés en haut de la tribune suspérieure.

La partie elle te donnait des palpitements de coeur et les équipes elles se donnaient à fond. A un moment les Rouges y rentrent un but et la galerie de l'U.S.M.B.
Laisse-la qui casse les mains en chantant et un de chez eusses, le chef d'orchestre y faisait debout la danse du ventre tellement bien que t'y aurais dit qu'il s'avait mis un roulement à billes tsur le nombriL

Tout d'un coup, comme y dit mon collègue, coup de tiatre : l'A.S.B. elle a légalisé.

La galerie des Bleus elle s'est déchaînée et on commence à chanter:
"Allez les bleus, allez ... c'est les bleus qui gagnera".

Augu, tellement content il était qu'il a s embrassé un gros homme ac des lunettes à côté de lui et l'autre en colère y se l'a regardé de traviole, en colisse et lui a dit:
"A ça, Monsieur, pour qui me prenez-vous? ".
Augu y s'excuse et l'ancident il est enterré.

       L'arbitre y oiyait double et des équipiers y jouaient la casse en pagaïe, ma son sifflet y sectionnait pas.
      Alors je vous dis par les ansultes : "0 bon à rien, 0 vendu", la plus grosse des anjures : "0 voleur de poules". On se le constipuait de partout.
Pour pas vous la porter à la longue, à la dernière minute, l'U.S.M.B. elle a rentré le but de la victoire.

      La vérité, mon ancienne équipe elle a pas la sanche, ma ac les conseils de son ménager Cottenet elle fera bonne fugure dans le Championnat.

      Et pour tarrniner je dis que ac l'A.S.B., l'U.S.M.B. et la J.B.A.C., Bône elle a une pimpinière de champions et que si on ferait une sélection on se bat n'importe quelle équipe, même les Marseillais, pas à la blague ma en ballon.

      Vive Bône, le football et ... en bas l'arbitre.

Site Internet GUELMA-FRANCE