LE DÉFI.
CHANSON ARABE.
1846

LA JEUNE FILLE: Je suis ton abîme sans fond que les guerriers de la tribu ne peuvent regarder sans être frappés de vertige.
- Où trouveras-tu la force d'aller jusqu'à moi?
LE JEUNE HOMME.: Et moi, je suis la pluie d'hiver qui se fraye un passage à travers les cailloux du ravin.
J'irai réveiller l'écho des profondeurs de l'abîme.
LA JEUNE FILLE: Je suis le chêne planté aux flancs escarpés du rocher que le pied de l'antilope ne saurait gravir.
Comment viendras-tu jusqu'à moi?
LE JEUNE HOMME: Et moi, je suis la neige portée dans les plis du nuage argenté.
Je viendrai quand il me plaira me poser sur tes branches.
LA JEUNE FILLE.: Je suis le lac de glace formé par la chute séculaire des neiges sur le plateau du Zouara.
Les êtres qui m'approchent cessent de respirer: A quoi bon penser À moi?
Le JEUNE HOMME.: Et moi, je suis le rayon de soleil qui éclaire la nature.
Je descendrai sur ton cœur pour l'attendrir.

Traduction lieutenant Boukhref

Site internet GUELMA-FRANCE