ANNABA
l’une des plus sales grandes agglomérations du pays

La ville de Annaba n’offre plus cette image de «Coquette», qui lui a été attribuée précédemment.
Elle sombre actuellement dans une clochardisation et insécurité programmée.
Annaba la 4 ème ville d’Algérie paraît, depuis quelques années, l’une des plus sales grandes agglomérations du pays.
La majorité des rues du chef-lieu et celles de ses banlieues sont dans un état déplorable.

Au niveau de la cité Plaine Ouest, certaines cités-dortoirs sont réduites à l’état d’espaces pour animaux, à l’instar des quartiers «Bangladesh» et «Rym», où les chiens côtoient les poules, si ce n’est des moutons et des vaches.

A ce décor peu réjouissant s’ajoutent les dépôts d’ordures ménagères qui restent en l’état, parfois, durant plusieurs jours sans que personne ne s’en soucie. Les sièges des administrations publiques sont sales et dégagent des odeurs désagréables. Non ravalées où ayant subi un maquillage grotesque, les façades sont un réel reflet de ce qu’est la gestion de cette ville, hier, qualifiée de ville touristique.
Gadoue et eau stagnante conséquence d’égouts mal entretenus ou résultats d’importantes fuites d’eau potable, font le reste. «Nous avons honte d’inviter des amis ou des proches chez nous. Le paysage lugubre qu’offre Annaba à ses visiteurs nous dissuade d’inviter des proches à nous rendre visite» se lamentent les annabis.

A l’éclairage public défectueux dans plusieurs cités telle que 5 juillet, s’ajoute la présence de plusieurs milliers de rongeurs ayant élu domicile dans des caves, cages d’escaliers mal entretenus ou dans de prétendus laboratoires de boulangerie pâtisserie.

Les vols, les agressions à l’arme blanche et la prostitution prolifèrent particulièrement en centre urbain et dans les gares routières intra et extra muros.

Bien que plusieurs marchés de proximité aient été installés, les vendeurs à charrettes préfèrent la rue. Et ils ont pu imposer leur choix.

C’est le cas de Souk Ellil où l’infrastructure a été boudée quelques jours après son inauguration. Et si par malheur un automobiliste réclame le passage, il aura droit à une agression à coups de gourdin voire de couteau. A leur départ, ils laissent leurs déchets sur les lieux.

Source internet

Site internet GUELMA-FRANCE
.