LE CIMETIERE DE SAINT-CLOUD (ORANIE)
VANDALISME


Photos Pierre Galy été 2009

CIMETIERES D'ALGERIE

Cher(e)s ami(e)s bonjour,

Je vous invite à prendre connaissance du mail suivant que j’ai adressé ce matin à des responsables d’associations oeuvrant pour la sauvegarde du patrimoine commun piednoiro-algérien que sont nos cimetières mais n’étant pas sur la liste des signataires de la Chartre jointe portée à votre connaissance.
Si ce sujet venait à vous déranger, veuillez m’en pardonner.

Je m’adresse à vous afin de vous informer de ce qui se passe aujourd’hui :
une tentative d’action commune de tous (ou presque et c’est là que le boulot commence !) ceux qui depuis plus ou moins longtemps tentent de faire ce qu’ils peuvent, et qui peut être encore fait, pour sauver prés de 500 cimetières (chrétiens et juifs) comme autant de nos traces à préserver et comme autant de signes d’espoirs.

Bien sûr, si vous êtes allés en Algérie (ou si vous avez eu écho de ceux y étant allés, avec bien sûr le passage naturel sur la tombe des leurs) comme moi, sûrement la colère (mauvaise conseillère et en aucune manière efficace) vous a saisi. Mais sachez qu’il y a d’heureuses « surprises » et que les Algériens, en nombre car conscients que ces cimetières sont aussi leur patrimoine, sont à nos côtés.

Alors, si vous êtes acteurs vous-même de ces actions de préservations, ou si vous avez des relations s’en occupant ou simplement intéressées, merci de faire savoir autour de vous, largement, la création de cette confédération. Un premier pas qui en appelle d’autres, même si parfois à cloche-pied !

Parler et agir au nom du passé, rassurez-vous (j’en suis en ce sens un «exemple ») n’empêche en rien d’être inscrit dans le présent et de se préoccuper, d’agir, pour le futur, le sien comme celui de ses semblables sans distinguo. Cela dit au cas où vous me penseriez « nostalgérique » inguérissable et « pitoyable » car ne « sachant pas tourner la page ».

Rassurez-vous, je me soigne ! La culture et le partage étant de bons médicaments...

Nous pouvons agir pour le cimetière de notre ville natale ou de nos racines (pour ceux le faisant. Mais ne pas le faire n’est pas une tare, seulement dommage !) car cela est naturel et légitime (d’autant que si nous ne le faisons pas nous même, il y a peu de chances que des savoyards le fassent à notre place !). Mais participer également pour l’ensemble de nos cimetières de toutes confessions (pardonnez moi ce ton « possessif ») au nom du principe de solidarité entre nous tous est aussi une belle action que se propose de faire ce collectif où chacune des associations signataires garde son libre-arbitre et son champ d’action, trop souvent confidentielle.

La génération que je représente (dernière née en Algérie) est en droit, avec tendresse et respect, de réclamer de ses aînés (que nous avez-vous légué ?), mais aussi en devoir, me semble-t-il (mais cela n’engage que moi ce qui ne m’empêche de pas de vous poser également la question), de conserver et de transmettre. Si aujourd’hui cela peut paraître vain, demain seront heureux ceux de nos descendants qui auront l’héritage de cette trace. Ne leur gâchons pas cette chance !

Voilà, tout cela dit sans être en aucune manière donneur de leçon que je n’ai ni vocation ni volonté d’être, seulement vous informer et vous éclairer par la modeste expérience étant la mienne.

Vos points- de vues, idées...sont les bienvenues. Vos remarques aussi !
A vous lire.
Bien fraternellement
Eric-Hubert Wagner
eric.h.wagner@wanadoo.fr

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE