KALAMA en 304

On découvre sur une pierre une liste de martyrs; dont la hauteur des lettres 0 m. 04 et 0 m. 02 on peut y lire ;

Nomi II na mar | turum
Nivalis, || Matron(a)e, || Salvi
Na II talis nonu id(us) II novembres.

La formule "nomina marturum" est connue par d'autres inscriptions ; à remarquer la forme de la lettre µ qui semble une lettre de l'alphabet grec.
Nivalis, martyr inconnu ; Matron(a)e, peut-être une des martyres d'Abitina, en 304; Salvi, mentionné au 11 janvier dans le calendrier de Cartilage; nonu pour nono(die).
A Aïn Abid, entre Guelma et Constantine. Architrave ou linteau de porte qui a dû surmonter l'entrée d'une chapelle. La pierre est brisée à droite, longueur 1 m. 50. L'inscription était gravée dans un cartouche à queues d'aronde, dont il reste un vestige. Gravure régulière, soignée, que la forme du chrisme permet de faire remonter au milieu du v siècle. Est-ce une dédicace, cela paraît assez probable, à condition d'y mettre cette pointe de vanité dpnt ne sont pas toujours exempte les monuments de cette catégorie

Catullinorum flores,
Quiriaci suboles, Epifaniorum paroles] Criste, te tu [is) do [nis colunt]

Sans doute tous ces noms peuvent être attribués à des martyrs : Catullinus, Epiphanius, Cyriacus dont les noms se trouvent sur des listes de peu de valeur.
Par contre, on trouve un Catullinus diaconus au 15 juillet dans le Kalendarium Karthaginense ce qui sert peu à expliquer le Calullinorum flores.
Nous avons bien ici la formule officielle d'offrande de "tuis donis", gravée à ce qu'il semble sur un oratoire bâti dans la propriété des Catullini Epiphanii, fleur de la noblesse sénatoriale.
Les Catullini du IV siècle ont eu, en effet, leur part d'honneurs et de magistratures Nous rencontrons un Catullinus, praesses de la Byzacène en 314, un Aconius Catullinus proconsul d'Afrique entre 316 et 319, un Fabius Aconius Catullinus Philomatius vicaire d'Afrique en 338, 339, consul en 349 o sa propre fille, Fabia Aconia Paulina, épousa le célèbre Vettius Agorius Pretextatus, consul suffect de 387. Un siècle plus tard, en 461, nous voyons un Catullinus vir illastris, ami et collègue de Sidoine Apollinaire en Gaule, après lequel on perd la trace de cette famille si associée à l'Afrique qu'elle a dû y posséder de grands biens dans cette province de Numidie où nous rencontrons une dédicace Catullinus flores, Epiphaniorum floress, Quiriaci suboles.Catullinus et Epiphanius sont des cognomina et non des gentilices. Le premier, anobli par tant d'illustres personnages fut probablement employé vers le Ve siècle comme gentilice lorsque tous les usages de l'onomastique se brouillèrent. Epiphanius est un cognomen illustre au début du v siècle où nous voyons un Flavius Annius Eucarius Epiphanius préfet de Rome en 412. C'est aussi vers le milieu du Ve siècle que tout invite à dater l'inscription qui doit être antérieure à la persécution vandale, parce qu'il n'est guère vraisemblable que les membres d'une famille sénatoriale eussent embrassé l'arianisme, religion d'un peuple ennemi de Rome.
A quelle époque le christianisme entra-t-il dans la famille des Fabli Catullini, nous n'en avons aucun indice. Fabia Aconia Paulina, fille du consul de 349 et épouse de Pretextatus, un des chefs du parti païen, fut initiée elle-même à tous les mystères idolâtriques. Les autres Catullini nommés dans les inscriptions romaines, le diacre Catullinus de Carthage du calendrier de cette ville, les deux Catullini du martyrologe hiéronymien, le sous-diacre Catullinus nommé dans probable, à condition d'y mettre cette pointe de vanité dont ne sont pas toujours exempts les monuments de cette catégorie une lettre 4e Constantin aux évêques de Numidie, l'évêque Catullinus de Gitti connu par la conférence de 411, nous sont tous connus par leurs prénoms et on n'a pas une seule bonne raison à produire pour les rattacher à la famille sénatoriale des Catullini Epiphanii. Ici c'est autre chose, nous aurions les fils de Cyriacus, Quiriaci soboles, saisissant une occasion de montrer leurs attaches avec les grandes familles. Entre Guelma et Hippone, au lieu dit : "Merdes" une inscription est ainsi libellée
PAIENNE VIVAS CVM TVES
IN E VIVE EL VIDE SPES IN DEO

Collectif des Guelmois GUELMA FRANCE 2006