ALBUM PHOTOS FAMILLE ROSSI

PHOTOS PIERRE ROSSI

Communiquées par Madeleine Muraccioli
BOULANGERIE ROSSI, rue Négrier - M. et Mme ROSSI, les enfants, de gauche à droite :Michèle ROSSI une cousine, Pierre ROSSI et Jean-Louis ROSSI.

Zézé CASSARINO, Yvon ROSSI dit VONVON et Dédé MEYER.
G.BULLARA, Yvon ROSSI au boulodrome de Guelma.
Boulangerie Rossi rue Négrier : Les jumeaux HELMSTETTER Richard et Marcel, Yvon ROSSI, les grands-parents ROSSI Michel, Mme ICHALAL, sa fille Mme ROSSI et le fils LACOMBE
Yvon Rossi et son épouse

Patisserie Michel Rossi pour la saint Honoré, rue Négrier, Michel Rossi, Pépé, Ali, et Kadour
Ecole d'Alembert année 1945
Zerbib,Fortunato, ...Attali Jean-Pierre dit Pilou,....Espi...??????? (à compléter si possible)
Hopital de Guelma lors d'une visite du secours catholique aux militaires blessés de gauche à droite :
Me Bezzina mère de Jean dit Bazo, à Droite Henriette Sauvage, et une demoiselle Bezzina,
Marcel Rossi, rue Sadi Carnot
Yvon Rossi, Achille Espie, Marceau Marchand, ?
1er rang en bas, de gauche à droite :Pierre DITTLOT et Jean-Loup MALLEA
2ème rang : Jean-Marc POLITANO et Jean-Marie MURACCIOLI (mon frère)
dernier rang en haut : Jean-Louis ROSSI, Michèle DITTLOT, Yves RODIER

U T : Langlade directeur de l'école d'Alembert, Yvon Rossi à extrème droite (qui sont les autres ?)

DERNIER RANG de gauche à droite : Mme ADDAD, ?, Françoise PICHEYRE, A. RUMO, BEZZIA, P. BONNET, ?, ?
rang en-dessous : ARELLA, Simone CASSARINO, MALEA, ?, Denis LEPORI(à moitié caché), ?, ?,?,?,?.(qui sont les autres ?)
Deuxième rang : 7 INCONNUS (qui sont-ils ?
Premier rang : POLITANO, CIANTAR, JEAN-LOUIS ROSSI, ?,

Merci Pierre de m'avoir envoyé par l'intermédiaire de notre amie Madeleine Muraccioli ces photos qui nous replongent dans de heureux moments.
Souvenir d'un autre âge : Il m'arrivait de " faire " l'ouverture du Grand Café Glacier pour soulager mon père Edouard Martinez, j'avais pour consigne, pour régaler les clients, d'acheter 24 croissants et 12 brioches chez Vonvon. Celles-ci fleurissaient le comptoir et ouvraient, par leurs arômes délicieuses, l'envie de les manger, (mais bien souvent leur nombre diminuait avant l'arrivée au café) Il est bon de se souvenir de ces moments bénis à jamais gravé au plus profond de moi-même. Qui aurait pensé qu'un jour, 64 ans après les faits, j'aurai revécu à travers des photos, ces moments inoubliables...
Site Internet GUELMA-FRANCE