Le Service de l'Expérimentation agricole

              Ce service fut créé en 1943, dirigé par le professeur d'agriculture de l'Ecole Nationale d' Agriculture, de qui relèvent :

             a) Une station centrale, abritée par l'Institut agricole d'Algérie qui met à sa disposition une quinzaine d'hectares de terres, dont 1/2 ha irrigables. Cette station centrale est divisée en 6 sections consacrées respectivement aux céréales d'hiver, plantes vivrières légumières, plantes fourragères et céréales d'été, plantes industrielles, essais de semences (station officielle de contrôle) ,service agrologie (section de chimie agricole et de technologie).

             b) Deux stations départementales de sélection, l'une à Guelma où 4 ha du domaine de l'Ecole d'Agriculture lui sont réservés à l'amélioration du blé dur, du blé tendre, de l'orge et de l'avoine; l'autre à Sidi-bel Abbès d'une dizaine d'hectares abritée, et aussi, par l'Ecole d'Agriculture, dont l'orientation est tournée vers l'amélioration des plantes et des techniques culturales intéressant d'agriculture des régions à faible pluviométrie.

             c) Sept stations régionales dans les localités ci-après :
Ferme-Blanche, 460 ha entièrement irrigables dans la plaine de l'Habra, consacrés à l'étude des problèmes que pose l'utilisation de l'eau sur les terres plus ou moins salées, fréquentes dans les plaines basses de l'Oranie. Elle est polyvalente et s'intéresse au céréales d'été (maïs et riz) , aux cultures maraîchères de plein champ (artichauts) , aux cultures industrielles (cotonnier, betteraves sucrière, sorgho sucrier), aux culturesfourragères (luzerne, bersim, plantes diverses, maïs, sorghos et soyas fourragers) et cultures fruitières ( essentiellement agrumes) .Des dispositifs spéciaux y seront prochainement installés pour permettre l'étude des conditions optimum d'emploi de l'eau sur ces différentes productions.Ain Ei Hadjar rattachée pour sa gestion à la station de Sidi Bel Abbés et où sont étudiés certains problèmes des Hauts - Plateaux oranais (céréales et fourrages). Orléanville (50 ha) en bordure du Cheliff, en voie de réorganisation complète en vue de son orientation pour l'étude des problèmes que pose dans cette région le développement des irrigations. lisserville (32 ha) spécialisée dans l'étude de la culture du tabac (sélection, multiplication, tecniques culturales et récolte) et accessoirement des plantes vivrières intéressant la Kabylie (sorghos à grains, pois chiches) .Sétif (340 ha dont 190 en location) sous un climat nettement continental où les essais portent sur les céréales, les plantes fourragères, les plantes légumières (pommes de terre, lentilles) et les rares plantes industrielles intéressant les Hauts-Plateaux du Constantinois. Elle procède à une première multiplication des semences de céréales des variétés préconisées pour ces régions blés tendres : Mahons, Pusax Florence, Baroota; blés durs : Hedba, Mohamed Ben Bachir et Oued-Zenati crée à Guelma; et Saïda .Batna (262 ha) à la limite de la zone économique de la culture des céréales, rattachée comme sous-station à la précédente et orientée vers la production des semences desvariétés de blé et d'orge convenant aux zones semi-arides, complétée par quelques essais fourragers. Bône-Bou Hamra (105 ha) dans les alluvions de la plaine de Bône, dont 10 ha irrigables. Cette station est surtout spécialisée dans l'étude du tabac. Elle traite ensuite des autres cultures essentielles de la région bônoise : tomate industrielle, coton et fourrage Enfin, subsidiairement, elle a été amenée à effectuer quelques recherches sur les céréales et le soja. Avec cette organisation, le Service de l'Expérimentation est en mesure d'aborder tous les problèmes relatifs aux plantes de grande culture avec un triple rôle de création de matériel végétal perfectionné, de mise au point des techniques culturales les concernant ,du contrôle de la production des semences sélectionnées. Le Service Agricole général gère: la station de Duzerville, 4 ha à orientation viticole et par son service de l'arboriculture les stations de Boufarik (16 ha en Mitidja), essentiellement consacrées à l'agrumiculture ( oranges, mandarines, clémentines, citrons) et accessoirement au prunier et pacanier, et de Sidi Aïch (30 ha) dans la vallée du Sebaou en Kabylie, orientés vers l'étude des espèces fruitières intéressant la Kabylie: olivier, figuier, caroubier. Le Service Agricole des Territoires du Sud gère : la station d'élevage ovin et d'agriculture steppienne de Tadmit : 7.000 ha de parcours dont une centaine cultivables et partiellement irrigués dans le Sud Algérois, où se poursuit la sélection d'une race ovine à la fois améliorée et apte à la transhumance, et où l'on étudie les problèmes fourragers qui se rattachent à cet élevage, et les stations du Sud Constantinois d'EI Arfiane (1 200 ha dont 45 de palmeraies) et d' Aïn Ben Noui (400 ha dont 40 en palmeraies) spécialisées dans l'étude du palmier-dattier et des cultures vivrières sahariennes. Le Service de la Protection des végétaux a une activité de recherches qui s'exerce à l'Insectarium du Jardin d'Essais et dans diverses stations régionales (Miliana) et même chez les particuliers où sont étudiés les produits insecticides et anti.cryptogamiques, ( efficacité et conditions d'emploi), les phytohormones, et poursuivies diverses observations sur la biologie des parasites. Ce service sera prochainement doté de trois laboratoires d'entomologie, phytopathologie et phytopharmacie. En matière d'élevage, en dehors du Centre de Recherches zoo techniques et vétérinaires qui complète, à l'Institut agricole de Maison Carrée, le laboratoire de zootechnie de l'Ecole Nationale d' Agriculture, la recherche et l'expérimentation sont entrepris : à la Station expérimentale d'élevage du Kroub créée en 1944 sur un domaine de 1.400 ha près de Constantine et qui, bien qu'elle soit encore en cours d'organisation, déploie déjà une activité très appréciable ; dans les Centres d'élevage du Khenchela et El Ousseuk et dans les dépôts de reproducteurs, notamment à Constantine et Tiaret, enfin, à la Station de Tadmit des Territoires du Sud. Le Service de la Colonisation et de l'Hydraulique, en plus de sa section de pédologie qui met au point une carte des sols d'Algérie, gère deux stations dont l'activité est essentiellement agricole: aux Hammadenas, pour l'étude de l'emploi de l'eau sur des terres compactes, à salure élevée, et au lac Fetzara, pour la recherche des meilleures techniques de mise en valeur de 13.000 ha libérés par son assainissement. Signalons également, pour être complet dans ce domaine de !a Recherche et de l'Expérimentation agronomiques, l'activité laboratoire vétérinaire de l'Institut Pasteur d' Algérie qui a découvert et produit des sérums très efficaces contre diverses maladies (clavelée, peste aviaire), celle des laboratoires de botanique: botanique expérimentale, biologie appliquée, de la Faculté des Sciences, des laboratoires de physiologie et chimie biologique de la Faculté de Médecine, et le concours apporté par les professeurs de .botanique des Facultés de; Toulouse et de Montpellier dans l'établissement des cartes de la végétation et des associations végétales d'Algérie.

Site Internet Guelmois GUELMA-FRANCE