LA SOCIETE AGRICOLE DE PREVOYANCE
-

La commune de Guelma est le siège d'une S A P dont l'activité s'étend sur l'ensemble de l'arrondissement et qui porte le nom de S A P de la région de Guelma et de l'Oued Cherf.

Fonctionnant à l'origine comme organisme de crédit, les S A P ont été habilitées à jouer un rôle de coopératives de céréales depuis 1937. Chacune d'elles comporte deux sections principales, la section "crédit" et la section "céréales". Le but poursuivi par les S A P est de permettre aux fellah d'obtenir des prêts en espèces et de recueillir ensuite les produits agricoles pour les livrer à la vent. Pour atteindre ce but dans de bonnes conditions, elles ont du accroitre leurs possibilités de stockage et acheter le matériel qui leur était indispensable. La S A P de Guelma, par suite d'une longue sous-administration ( depuis 1957, elle n'a ni président, ni directeur, ni conseil d'administration), a longtemps éprouvé de grosses difficultés à fonctionner normalement. Les efforts de l'agent comptable semblent cependant recueillir quelques fruits et les adhérents de la société paraissent revenir plus volontiers vers elle que ces dernières années.

Les événements d'Algérie avaient d'ailleurs influé défavorablement sur la trésorerie: il est évident que les bénéficiaires de prêts ont profité de l'occasion pour éviter de payer leur dettes, soit parce qu'ils étaient acquis à la rébellion et passé au "maquis", soit parce que pillés par les rebelles, éloignés de leur terres par l'autorité militaire qui regroupaient les différentes mechtas en un certain nombre de points, ils ne pouvaient s'acquitter ce qu'ils devaient.

Un effort a été fait par l'agent comptable pour obtenir le remboursement d'au moins une partie de ces prêts. Un faible mais très net résultat s'est fait sentir et l'on peut espérer qu'il ira en s'amplifiant. La mise en application du plan de Constantine va demander un effort important aux S A P pour qu'elles deviennent les instruments valable du plan de développement agricole en secteur traditionnel. Cet effort devra porter notamment sur le matériel agricole : la S A P de Guelma en cette matière n'est pas très pourvue et devra, pour répondre aux demandes, accroître sensiblement son parc. Du point de vu stockage, la S A P possède à Guelma un dock de 12 000 quintaux, insuffisant pour les besoins, le stockage et la conservation des céréales nécessiteront, le plus tôt possible, la construction d'un nouveau dock de 40 000 quintaux avec machinerie.

Autre organismes Agricoles : Outre la S A P dont les adhérents sont plus particulièrement des agricuteurs musulmans, d'autres organismes de crédit agricole ou de stockage ont leur siège à Guelma, ce sont:

La caisse régionale Agricole de Guelma.
La caisse Agricole et commerciale
Les docks coopératifs de la région de Guelma.

Enfin, il faut signaler le Syndicat intercommunal de Protection des Récoltes, englobant plusierurs communes de l'arrondissement, et dont le président est le maire de Guelma. Ce syndicat posséde un important parc de matériel agricole qui lui permet de proceder aux récoltes des céréales dans un temps record, facilitant ainsi le protection des opérations