FERME-ÉCOLE INDIGENE EXPERIMENTALE DE GUELMA

1929-1930-1931

LES PREMIERS PROFESSEURS


Enseignement et recrutement.
- L'enseignement dispensé à la Ferme-Ecole dure deux ans; les élèves, divisés en deux promotions, vont alternativement, le matin et le soir, aux cours théoriques ou aux travaux pratiques agricoles. Le projet de création d'atelier de forge, menuiserie, charronnage, etc une fois réalisé, permettra de compléter de façon heureuse l'instruction agricole des élèves par ides leçons de travail du bois, du fer et de dépannage de matériel agricole.
L'importance du nombre des demandes reçuest18 élèves nouveaux ont été admis en 1930.
A la fin de l'année scolaire 1929-1930, 11 élèves indigènes sont sortis diplômés. Des 14 candidats admis à la rentrée d'octobre 1929, 12 sont passés en 2e année pour continuer leurs études.
Le placement des élèves est facilité du fait que le recrutement est orienté du côté des fils de propriétaires qui, leurs études terminées, rentrent chez eux faire valoir les terres de leurs parents.


Exploitation
- L'agrandissement du domaine de la Ferme-Ecole vient d'être réalisé par l'achat de la propriété Saïd (d'une superficie de 84 hectares) contiguë aux terres de la Station.
Les emblavures de la Ferme-Ecole pendant la campagne agricole 1929-1930 comprenaient : Bordj, 17 hectares de blé dur Hedba; Ferme Saïd, 28 hectares de blé dur Langlois; Djebel, 6 hectares de blé tendre, 10 hectares d'avoine.
La production de la pièce du Bordj fut de 350 quintaux, soit un rendement moyen de 20 qx 5 à l'hectare. La propriété Saïd n'ayant été que trop tardivement mise à la disposition de la Ferme-Ecole, la préparation des terres ne put qu'être sommaire et la médiocrité des rendements, en comparaison de ceux précédemment cités, a une explication ; la production fut de 280 quintaux, soit un rendement moyen de 10 quintaux à l'hectare. L'essai de blé tendre du Djebel a donné un rendement de 12 quintaux à l'hectare.

Pour la campagne agricole 1930-31, malgré quelques attaques de vers blancs, la récolte présente un bel aspect. Des essais de blé tendre Barletta ont été faits en montagne et en plaine mais, dans ce dernier lieu, la verse s'est produite aux premiers orages.
Deux hectares de fourrages vesce-avoine ont assuré une production de 780 quintaux de fourrage sec, soit un rendement de 65 quintaux à l'hectare.
Le trèfle d'Alexandrie (3 hectares) et les betteraves sucrières (2 hectares) furent cultivés avec le même succès que les années précédentes.
Les semis, la mise en pépinière des plants obtenus, puis le greffage d'espèces venant bien sous nos climats, sont des opérations accomplies par les élèves qui possèdent, de ce fait, à leur sortie de la Ferme-Ecole, un bagage intéressant de principes élémentaires d'arboriculture.


Améliorations foncières

. - D'importants travaux, d'aménagements ont été réalisés : un hangar entièrement fermé, à paille et à fourrage, a été construit; en face, se dresse l'imposant silo de 100 mètres cubes, élevé en maçonnerie. Une route, reliant la Ferme-Ecole à la Ferme Saïd, est en voie d'achèvement ; les travaux de captage de la source sont terminés; les travaux d'amélioration des bâtiments et constructions, à la nouvelle Ferme Saïd, sont commencés. Enfin, les projets de création d'ateliers de travail du bois, du fer, de dépannage de matériel agricole, sont à l'étude.


Expérimentation.
- L'expérimentation agricole tient une large place dans les travaux de la Ferme-Ecole.
Les opérations y sont effectuées suivant un programme établi en tenant compte des possibilités agricoles régionales.
Les divers essais sont organisés, chaque année, dans un champ d'expériences de 2 hectares, spécialement choisi et réservé à cet effet.
Ils comprenaient, pour la campagne agricole 1929-1930 :

I. - Sélection des céréales.
- a) Culture comparée de variétés déjà choisies parmi les mieux adaptées à la région (blé dur, blé tendre, orge et avoine) ;
b) Etude du comportement de variétés nouvelles;
c) Essais de sélection généalogique dans les populations locales.
II. - Essais comparatifs de production (mat.verte) de diverses plantes fourragères annuelles.
III. - Essai comparatif de rendement de variétés de tabac, blé dur. ;

Tous les travaux sont exécutés sous la direction du conseiller agricole, avec la participation des élèves de la Ferme-Ecole.
Le champ d'expériences est accessible, en tout temps, aux agriculteurs de la région qui désirent le visiter. Toutes explications leur sont données sur les travaux en cours, le but des essais organisés et les résultats obtenus.

Les essais entrepris au cours de la campagne 1930-1931 sont les suivants :
Sélection des céréales. - Un champ d'expériences de 2 hectares a été organisé, avec la disposition suivante :
1° Culture comparée, en parcelles de 4 ares, de variétés sélectionnées de blé dur (dix), blé tendre (quatorze), orge (trois) et avoine (deux) ;
2° Culture, pour observation de leur comportement, en parcelles de 1 are, d'une série de vingt quatre variétés de céréales, les unes obtenues par sélection généalogique à la Ferme-Ecole; les autres reçues de l'Institut Agricole d'Algérie et du Service Botanique de Tunis ;
3° Mise à l'étude, en vue de leur sélection généalogique, de 53 lignées de blé dur et 51 de blé tendre, provenant de plantes mères recueillies dans les cultures de la Ferme-École et des environs de Guelma.


Essai de culture de betteraves fourragères.
- Mise en culture, pour observation de leur comportement, en terre irrigable (culture de printemps), de quatre variétés de betteraves (graines sélectionnées en Pologne) : Blanche géante demi-sucrière, Blanche géante demi-sucrière " Substantia ", Jaune des Barres et Mammouth.

Prochainement : JARDIN D'ESSAI DU HAMMA Production et vente de plantes.

Site internet GUELMA-FRANCE