ECOLE D'AGRICULTURE DE SIDI-BEL-ABBES

Enseignement, publicité, recrutement.

- L'Ecole a ouvert ses portes le 3 novembre 1930. Une notice programme complète sur le but et le fonctionnement du nouvel établissement, les conditions d'admission, etc.. a été répandue le plus possible et adressée aux intéressés, aux Lycées et -Collèges d'Algérie, aux associations agricoles, etc., ainsi qu'à une centaine de candidats non admis à l'Institut Agricole de Maison-Carrée.
14 candidats ont sollicité l'autorisation de prendre part au concours d'admission ; 11 d'entre eux
ont été reçus parmi lesquels 2 ont renoncé à entrer à l'école ; d'autre part, 13 candidats ont été admis sans examen en raison de leur degré d'instruction générale.
En résumé, l'école a reçu à l'ouverture 22 élèves (9 admis après concours, 13 admis sans concours, en raison de leur degré d'instruction) dont un a été retiré par sa famille au cours du premier trimestre.

Les 21 élèves actuellement présents à l'école comprennent : 18 internes, 2 demi-pensionnaires et 1 externe.
Conformément au principe fondamental de l'école, l'enseignement a été organisé de façon à partager également le temps des études de la journée entre les cours théoriques à l'école et les applications et travaux pratiques à la ferme expérimentale.
Les élèves ont pris part à tous les travaux effectués sur le domaine : triage et sulfatage des semences, semailles à la main et au semoir à la volée, labours du vignoble, cueillette des olives. Au jardin potager : semis, repiquages, desherbages. Aux écuries, soins à donner aux bêtes : rations, enlèvement du fumier, attelages et harnachement des chariots, voitures et instruments de culture, etc.. A la cave : soutirage, travaux divers. Au petit atelier provisoire de la ferme : réparations diverses, travaux de bois, de fer, de forge, avec le petit outillage dont dispose la ferme.

Des applications pratiques de zootechnie avec le vétérinaire professeur et de viticulture avec le professeur et le chef de pratique (greffage de la vigne, plantation, etc.), ont également été faites.

Exploitation.
- Les travaux d'organisation et l'équipement de la Ferme Expérimentale de l'Ecole d'Agriculture ont été poussés activement au cours de l'année 1930, en vue de mettre, pour la date d'ouverture de l'Ecole, le domaine en état de remplir son double rôle d'établissement d'expérimentation et de vulgarisation agricoles ainsi que de Ferme annexe de l'Ecole d'Agriculture pour l'enseignement pratique à donner aux élèves.
Le vignoble expérimental (sauf la collection de 1 ha. de porte-greffes américains), soit 14 ha., a été placé sur fil de fer avec piquets de fer cornière spéciaux. La remise en état de la totalité du vignoble (30 ha.) qui avait été atteint par les gelées de printemps pendant trois années consécutives a été poursuivie par une taille rationnelle.

Au début de l'année 1931 une collection de vigne d'un hectare comprenant une cinquantaine de cépages, divers a été constituée.
La récolte, sur un total d'environ 29 hectares (collection d'américains non comptée) a donné approximativement 825 hectolitres d'un vin titrant plus de 13 degrés d'alcool.
Pour permettre la vinification, la vieille cave de la Ferme, qui ne possédait aucun matériel, a été dotée d'une installation sommaire, mais moderne et suffisante, comportant un " Foulograppe Coq ", un groupe moto-pompe électrique fixe, un pressoir hydraulique Coq avec pompe de compression et deux mains roulantes, une moto-pompe à vin sur chariot pour les soutirages, une voie Décauville, la tuyauterie et la robinetterie nécessaires pour la vendange, le lessivage, les décuvages et soutirages.

Cette installation, commandée électriquement, a pu être suffisamment prête au début d'octobre pour permettre d'effectuer les vendanges et la vinification avec un léger retard qui a eu pour conséquence de donner un vin plus fort en alcool.
Quelques installations complémentaires sont à prévoir par la suite (fosse à marcs, pont-bascule, carrelage de la cave, etc.). Les oliviers existants sur le domaine, qui n'avaient pas été taillés depuis longtemps et commençaient à souffrir des atteintes de la fumagine et des nombreux gourmands qui s'étaient développés au détriment de la bonne fructification, ont été soumis à une taille rationnelle. Malgré cette taille un peu sévère, la récolte, qui va se terminer prochainement, atteindra vraisemblablement un chiffre voisin de 100 quintaux d'olives, saines et de bonne qualité, qui ont été vendues à l'huilerie à raison de 100 francs le quintal.

Les rendements des diverses céréales semées pendant la campagne agricole 1929-1930 ont été satisfaisants : à noter que le blé dur 'Hedba n" 3' a donné un rendement de 17 quintaux à l'hectare,
alors que le blé tendre Mahon n° 11 n'a donné que 11 quintaux et le blé tendre Demias (variété locale) 11,5 quintaux. Pour la campagne agricole 1930-31, il a été semé sur préparés à trois labours, ayant reçu 300 kgs à l'hectare de super-potassique, 6 hectares de blé tendre comportant des essais comparatifs de variétés (Demias, 2 ha.; Mahon n° 11, 2 ha.; Mahon n° 57, 2 ha., et 2 ha. de blé dur Hedba). Sur ces quatre parcelles ont été prévus des essais de différents engrais à répandre au printemps en couverture.

Les ensemencements comportent, d'autre part, en orge : 13 ha. (orge E.B.A., 12 ha. ; orge n° 77, 1 ha.) ; en avoine: 6 ha. (avoine n° 31, 3 ha.; avoine E.B.A.,. 3 ha.) et en seigle : 1 ha. Par suite de la sécheresse prolongée de l'automne et de l'apparition tardive des pluies, la plus grande partie des semailles a été effectuée en sec, sur préparés. La levée a été bonne, mais avec un retard de plus d'un mois sur la normale.
Les conditions météorologiques du printemps auront dans ces conditions une influence capitale sur le rendement des cultures de céréales de la campagne actuelle.

Enfin, une aspergerie de 2 ares a été créée et 1 hectare de pommes de terre a été planté.

Construction équipement.
- La construction des bâtiments de l'internat et de l'enseignement a été terminée au cours de l'année 1930. Le réseau d'égouts, les installations d'électricité, d'eau et de gaz ont pu être achevés avant l'ouverture de l'Ecole reportée au 3 novembre.b Les travaux d'équipement intérieur (aménagement et ameublement des Laboratoires, salles de collections, salles d'études, amphithéâtres, dortoirs cuisine, lingerie, buanderie, etc.) ont pu être en grande partie terminés avant la fin de l'année.

La dotation de l'Ecole en matériel d'enseignement (appareils de laboratoires, collections, etc.) est en cours de réalisation ; la bibliothèque est pourvue d'un fonds important d'ouvrages agricoles et scientifiques.
Les bâtiments de la nouvelle Ferme sont presque achevés. Le devis des ateliers de menuiserie, forge et mécanique, a été établi, et leur équipement en machines, outils et matériel doit se réaliser prochainement, ainsi que les aménagements de la laiterie, du poulailler, du pigeonnier, du clapier et le peuplement de la vacherie.
Enfin, l'aménagement de la principale voie d'accès est terminé.

Le matériel de culture a été complété par l'acquisition d'un tracteur Clétrac avec trisoc, d'une batteuse-broyeuse métallique Vierzon de 1 mètre, d'un ensileur Mac-Cormick, un chariot, un semoir à la volée, deux pastières à vendange, un haquet à eau, etc..
Ces acquisitions ont permis d'exécuter tous les gros travaux, notamment la moisson et les battages, la vendange et la vinification, par les seuls moyens de la Ferme expérimentale sans avoir recours à des entrepreneurs.

Les écuries de la Ferme nouvelle destinées à la jumenterie ont été peuplées avec 5 juments bretonnes pleines, de 4 et 5 ans en janvier 1930. Quatre des juments ont donné 4 beaux poulains, en avril et mai.

Expérimentation.
- Des expériences avaient été entreprises pour comparer l'action de divers engrais (sulfate d'ammoniaque, nitrate de soude et sulfonitrate). Malheureusement, les sauterelles ayant pondu dans ces parcelles, il a été nécessaire, de moissonner très hâtivement à la machine pour pouvoir labourer immédiatement le terrain avant l'éclosion des criquets. Il n'a pas été possible, dans ces conditions, de recueillir séparément les récoltes de chacune des parcelles du carré d'expérimentation pour les dépiquer à part et obtenir le rendement de chacune d'elles.

Les pontes de sauterelles qui ont eu lieu en même temps sur la plus grande partie du vignoble et sur les préparés de printemps, ont nécessité un rapide labour supplémentaire au tracteur. Grâce à ces précautions, il n'y a pas eu d'éclosions sur les terrains de la Ferme expérimentale.

ECOLE MENAGERE AGRICOLE DU JARDIN D'ESSAI
Enseignement. - Le programme d'enseignement ( prochainement)

Site internet GUELMA FRANCE