AGRICULTURE en ALGERIE


Les plantes médicinales d'Algérie

Aujourd'hui, près de 25 % des médicaments sont élaborés à partir d'une base végétale. Les possibilités thérapeutiques des plantes semblent infinies et la recherche est de plus en plus élargie aux compléments alimentaires et aux produits de beauté. Cet engouement n'est pas si nouveau : les plantes représentent les premiers médicaments que l'homme a utilisés. Le père de la médecine, Hippocrate, vantait déjà, il y a 2 500 ans, les propriétés curatives des plantes et est souvent considéré comme le père de l'homéopathie, qui consacre un très grand rôle aux substances végétales.

L'OLIVIER

Description :
L'olivier est un arbre familier, dont le rameau symbolise la gloire et la paix. peut atteindre 15 mètres de haut et vivre plusieurs siècles. Il est reconnaissable à son tronc noueux, crevasse ainsi qu'à ses feuilles coriaces. persistantes. ovales et opposées, d'aspect vert sombre à l'extérieur et gris argent à intérieur.
Ses fleurs relativement uniformes donnent un fruit à noyau, l'olive, d'une couleur qui varie du vert au noir et dont on tire une huile de table excellente. L'olive verte ou noire se consomme également conservée dans de la saumure. Les fruits sont cueillis en hiver. La meilleure période pour la cueillette des feuilles est le printemps. Indications thérapeutiques Les qualités de l'huile d'olive sont innombrables. On se contentera de citer ses vertus fortifiantes, laxatives ainsi que sa capacité à préserver des troubles circulatoires et, par-là même. à prévenir les accidents cardio-vasculaires. Les feuilles, quant à elles, donnent des résultats contre la fièvre et l'hypertension artérielle modérée.

LE GRENADIER
Description : originaire d'Asie tropicale et connu depuis plus de 3 000 ans, le grenadier est un épineux parfaitement intégré dans le paysage méditerranéen. Il se distingue par une taille moyenne (3 à 6 m de haut), des feuilles opposées, lancéolées, lisses et portées par un petit pédoncule. La longueur de ces feuilles de 2 à 8 cm et leur largeur de 1 à 2 cm. Ses fleurs au calice rouge vif et charnu donnent des fruits de la grosseur d'une pomme renfermant sous une enveloppe coriace de nombreuses graines rouges ou roses entourées d'une pulpe comestible au goût sucré ou agréablement aigrelet. Récolte En médecine traditionnelle, ce sont l'écorce du fruit et celle des racines que l'on utilise ; après les avoir séchées à l'ombre. Les deux espèces d'écorce se conservent bien.
Indications thérapeutiques
Tout est bénéfique dans le grenadier:
L'écorce de ses racines est vermifuge.
L'écorce de ses fruits est surtout anti-diarrhéique mais elle est aussi cicatrisante antiseptique et soigne les hémorroïdes.
Le jus de grenade est un bon laxatif.
Préparation :
Décoction: Faire bouillir quelques fragments d'écorce de racines ou de fruits dans un litre d'eau. En prendre 2 tasses par jour
. Poudre (cicatrisante): Ecraser quelques fragments d'écorce de fruit séchée et l'étaler sur la plaie.
Le fruit se consomme frais et une cure de grenades ne peut être que bénéfique pour la santé.


LE FIGUIER DE BARBARIE(ou oponce)
Description
L'oponce (on opuntia), plus connu son nom usuel de figuier de barbarie. Plante grasse de la famille des cactus, est très répandue dans notre pays. Elle se caractérise par des rameaux épineux, charnus et aplatis en forme de raquettes ses belles fleurs jaunes se développent en fruits gros comme des poires; ces fruits sont comestibles mais très délicats à consommer car entièrement couverts d'épines l'oponce, ou figuier de barbarie, pousse aisément sur les sols pauvres et sert très souvent de haie de protection autour des terrains et des maisons campagnardes.toute la plante est bénéfique: le suc de ses jeunes raquettes, ses fleurs ainsi que ses fruits récolte les fruits sont consommés crus. quand ils sont à point, à partir du mois d'août. On cueille les fleurs a partir du mois de mars et on les met a sécher à l'ombre. Les raquettes, elles, sont disponibles toute l'année.
Indications thérapeutiques
les figues de barbarie consommées crues et les fleurs de la plante sont un client remède contre la diarrhée. Les jeunes raquettes nettoyées, épluchées, puis chauffées et appliquées au niveau de la fesse donneraient de bons résultats contre la sciatique alors que leur suc. Pris avec du miel, serait un fortifiant.
Emploi :
Infusion (de fleurs): Faire infuser 2 ou 3 fleurs dans 1 tasse d'eau. Prendre 2 à 3 tasses par jour.
Suc : Prendre une jeune raquette, la nettoyer, la laver et en extraire un peu de suc; mélanger celui-ci avec du miel dans une proportion de une cuillerée à café de suc pour trois miel. A prendre le matin a jeun.


L'abricotier

Cet arbre à fleurs blanches ou rosés est originaire d'Asie centrale où on peut le rencontrer à l'état sauvage. Il a été introduit dans le sud de l'Europe par les Arabes. C'est l'abricot, fruit mi-acide mi-sucré, ainsi que son noyau qui sont utilisés en médecine traditionnelle leurs vertus curatives.

Le fruit est consommé en saison, vers le mois de juin. Les fruits secs. disponibles dans les commerces, sont à éviter en raison des produits chimiques qui servent à leur conservation.

Indications thérapeutiques
L'abricot est particulièrement indiqué pour les enfants anémiques, les intellectuels et les maladies des yeux. Il est également bénéfique dans le traitement des maux d'oreilles, des douleurs nasales et des hémorroïdes. A l'état frais, c'est un purgatif ; bouilli dans de l'huile, il devient anti-diarrhéique.
Emploi : L' abricot peut être consommé frais, en confiture, en compote ou bouilli dans de l'huile.
Décoction de fruits (en compresses contre les maux d'oreilles et de nez): faire boullir 100g d'abricots coupés en morceaux dans 1 litre d'eau.
Bain de siège (hémorroïdes): mêmes proportions que la décoction.
Bain de mains et de pieds: Pour les soins de la peau, mettre 1 litre de jus d'abricot dans une baignoire.

Collectif des Guelmois site Internet GUELMA-FRANCE